Diaporama

EDF Lab à Paris- Saclay : architecture futuriste et conception bioclimatique

Pour assurer le chauffage et le rafraîchissement d'Opale, les concepteurs du projet ont opté pour une technologie particulièrement innovante et « verte » : des thermofrigo-pompes géothermiques à récupération d’énergie avec un volume tampon de 240 m3. Ces pompes sont connectées à une dalle active de 20 000 m² très performante.
La pose de la dalle active a constitué un vrai challenge pour les équipes du groupement Spie batignolles SCGPM / Besix et ses partenaires en raison de la technicité de cet émetteur pionnier et des différents équipements qu’elle comporte. Des serpentins correspondant au réseau de chauffage et de rafraîchissement ont été coulés à l’intérieur de la dalle active. Cette dernière a été prévue pour fonctionner avec un delta de température compris entre 16°C et 21°C en été et entre 23°C et 28°C en hiver. L’absence de réseaux apparents ou en faux plafonds a fortement réduit le niveau de bruit à l’intérieur des bureaux. Par ailleurs, les échanges thermiques radiatifs de la dalle sont particulièrement confortables. Pour le renouvellement d’air, des grilles de soufflage et de reprise sont fixées au sol des bureaux.
Les solutions géothermiques fonctionnent grâce à l’énergie présente dans le sol permettent la réalisation d’économies substantielles comparativement à des solutions fonctionnant aux énergies fossiles (fioul, gaz,…).
Les 36 sondes géothermiques installées à proximité des bâtiments permettent une adaptation automatique de la température de la dalle par rapport aux températures extérieures. La présence de sondes installées à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment permet de détecter l’ouverture des fenêtres pour stopper immédiatement le fonctionnement de la dalle active, et éviter toute perte d’énergie.
La dalle active offre l’avantage de pouvoir être régulée de façon individuelle, c’est-à-dire que chaque utilisateur peut, à l’intérieur de son bureau, définir sa propre température via un thermostat individuel avec un delta de +/- 1°C par rapport à la température de consigne. La fonction « récupération d’énergie » permet également de fournir une partie du chauffage grâce au système de récupération mis en place sur le refroidissement quotidien des salles de serveur.

Nous vous recommandons

Contrôle des opérations CEE (2/3) : notre cartographie des liens d’intérêt

Enquête

Contrôle des opérations CEE (2/3) : notre cartographie des liens d’intérêt

Dans cet épisode consacré aux liens d’intérêt des bureaux de contrôle, nous proposons une data visualisation des liens d’intérêt des bureaux de contrôle avec d’une part le monde des CEE, et d’autre part le monde des...

01/02/2023 |
Vers une meilleure traçabilité des déchets

Vers une meilleure traçabilité des déchets

Contrôle des opérations CEE (1/3) : des bureaux hors de contrôle ?

Enquête

Contrôle des opérations CEE (1/3) : des bureaux hors de contrôle ?

Un fonds vert pour les projets de transition écologique des collectivités

Un fonds vert pour les projets de transition écologique des collectivités

Plus d'articles