Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Zenith Sous une toile flamboyante de 12 000 m2

Sujets relatifs :

Zenith Sous une toile flamboyante de 12 000 m2

La coque en béton armé soutenant les gradins est elle-même supportée par six doubles contreforts fuselés, également réalisés en béton, qui insèrent les six escaliers d’accès aux gradins supérieurs.

Un voile en béton d’assise, une double structure métallique en charpente et un habillage de la façade en toile orange caractérisent ce quinzième Zénith, situé à Strasbourg. Un ouvrage-repère d’une grande légèreté et d’une translucidité nocturne étonnante.

«Une sculpture, un écrin translucide contenant un volume courbe qui transforme la matière en un espace de proximité et de convivialité », c’est dans cet état d’esprit que le quinzième Zénith de France a été imaginé par l’architecte italien, Massimiliano Fuksas.

Situé à l’ouest de Strasbourg (Bas-Rhin), il est édifié au cœur d’un parc arboré de vingt-six hectares, équipé d’un parc de stationnement de 3 000 places et à terme, d’un parc des expositions. Avec ses 10 000 spectateurs, ce « Zénith Europe » est le plus important de l’Hexagone. Issu de la marque déposée Zénith, ce type d’ouvrage est soumis au respect d’un cahier des charges spécifique qui stipule notamment que la salle doit contenir au moins 3 000 places et répondre aux notions de « qualité, modularité et fonctionnalité. » Il est surtout destiné à de grands spectacles de variétés et de musiques actuelles, mais aussi à des manifestations culturelles et sportives en tous genres. « L’idée de donner une image forte d’un bâtiment, c’est-à-dire une forme qui marque vigoureusement, mais tout en légèreté, la frontière d’un territoire, en l’occurrence l’entrée ouest de la ville, m’a considérablement séduit », précise l’architecte. D’où la conception d’un bâtiment aérien en forme d’ellipse de 136 à 152 m de longueur par 112 à 115 m de largeur et dont la hauteur totale extérieure est de 27,38 m. Il est enveloppé d’une toile orange vif qui, à l’image d’un phare, le rend facilement identifiable. D’une surface hors œuvre nette de 16 564 m2, le bâtiment représente un budget total de 48,67 Me TTC (hors abords de 30 Me TTC). En terme de fonctionnement, ce bâtiment est des plus classiques. Les visiteurs entrent dans un vaste hall d’accueil, puis accèdent à la salle par de larges déambulatoires et par plusieurs escaliers qui permettent l’accès direct aux gradins supérieurs.

Une organisation spatiale en couronne

Le cœur du bâtiment est occupé par la scène et par une bande de sièges, complétée par trois couronnes de gradins. Derrière et sur les deux côtés de la scène, se répartissent les divers locaux techniques (bureaux, salles de réunions, cuisine, sanitaires et vestiaires du personnel, loges des artistes, etc.), tous desservis par une circulation intérieure continue.

D’autres locaux, en relation directe avec le public, sont logés sous les gradins (bar et réserve, vestiaires et sanitaires du public, etc.) au niveau du rez-de-chaussée. En continuité directe, se développe la couronne du hall d’accueil, qui se déploie à l’arrière des gradins, ceux-ci étant desservis par six escaliers en béton. Au second étage, un espace de réception, accompagné d’un local traiteur et de sanitaires spécifiques, entoure la scène. Par ailleurs, l’ensemble de l’équipement est entièrement recouvert d’une charpente en acier. Cette dernière comprend un ovoïde avec un nœud central et des poutres rayonnantes, et un important auvent abritant le hall, en forme de croissant. La composition élaborée de l’ouvrage est en fait issue de plusieurs tracés géométriques qui s’imbriquent les uns avec les autres et génèrent une cohérence globale.

Un dispositif structurel antisismique

La scène est implantée au centre du volume de la salle qui atteint 16 m de hauteur. Dotée de structures modulables, cette dernière offre plusieurs configurations possibles de répartition des gradins, faisant varier le nombre de places assises. Oscillant de 1 800 à 10 000 places, la jauge de la salle apporte une flexibilité d’usage, pour s’adapter aux divers événements. Par ailleurs, regroupant toutes les fonctions au sein d’un même volume, la halle est bâtie avec des matériaux simples : béton, acier et toile. Du côté du hall d’entrée, la structure primaire en béton comprend six doubles contreforts disposés de façon rayonnante, pour accueillir les escaliers d’accès aux gradins. Ils soutiennent une coque de 30 cm d’épaisseur résistant au feu et les gradins. L’ouvrage étant situé en zone sismique, tous les éléments béton sont coulés en place et non préfabriqués. Le voile périphérique comprend ainsi des bandes de clavage de 1 m de largeur qui ont été coulées et réparties de façon égale sur son pourtour. Elles permettent au béton de se fissurer une seule fois et de stopper tout risque de fissuration ultérieure. Par souci de stabilité globale, il a fallu les maintenir provisoirement, par des tirants fixés au sol et sur le mur.

Une autre difficulté a été de réaliser une qualité de béton permettant de le laisser brut. D’où la définition d’une formulation spéciale du béton qui se base sur un savant dosage de ­ciments et d’adjuvants. Ce béton a l’avantage de supprimer toute marque sur l’aspect fini, consécutive aux différences de température entre l’été et l’hiver. De plus, la partie du mur d’enceinte haute de 20 m a été montée en quatre tranches de 5 m, selon quatre coulées successives, effectuées de bas en haut.

Deux entités complémentaires de charpente métallique

Par mesure de sécurité, des éléments de protection (passerelles) ont été intégrés dans les coffrages (Péri), se calquant sur cinq rayons différents, pour donner au voile sa forme ovoïde.

Ces coffrages sont formés d’une ossature et d’une peau en bois cintrée. L’ossature en acier de la charpente se compose de deux parties : la structure centrale de la salle et celle du hall d’accès dénommé atrium. L’ossature de la salle comprend un réseau de poutres treillis appuyées sur les murs périphériques et sur le noyau central du volume. Ces poutres rayonnantes forment une « grande roue de bicyclette », selon la définition de Joseph Noc, responsable du bureau d’études AEC, en collaboration avec Betom. Elles sont entretoisées par des éléments porteurs de la couverture et cernées par une poutre circulaire. Elles permettent de porter le lourd dispositif technique, constitué des passerelles et du grill d’accroche du futur matériel de scénographie. Formant un cône, le noyau axé est porté par une mégapoutre qui soutient l’ensemble de la charpente ainsi que la couverture.

Cet ensemble autostable, en appui sur les murs extérieurs, permet de supporter les efforts verticaux de la toiture et de transmettre les efforts horizontaux aux murs, en cas de séisme. Les aciers haute performance utilisés (FE 42) garantissent une grande durabilité à l’ensemble. De son côté, l’ossature de l’atrium se compose de poutres caissons en PRS (profilés reconstitués soudés) qui prennent appui sur les murs périmétriques de la salle, d’une part, et sur les poteaux extérieurs PRS, d’autre part. Ces poutres, disposées dans le prolongement des poutres rayonnantes de la salle, reçoivent des pannes rayonnantes et une couverture multicouche.

De plus, des poteaux caissons fuselés PRS soutiennent les poutres et les cinq cerces elliptiques maintiennent les huit bandes de lés de toile, à l’aide d’attaches.

Cette toile orangée possède la particularité d’être à la fois solide et translucide. À noter que la surface de la façade en toile de 12 000 m2 détient le record mondial actuel de l’architecture textile.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Le marché du Foirail fait Pau neuve

Le marché du Foirail fait Pau neuve

Le marché palois a cédé sa place à un bâtiment culturel de 3 000 m2 construit à partir de la coupole historique, signature du site. Opération délicate, le chantier a nécessité une étude de risques pointue.Transformer l'ancien...

24/09/2021 | Actualité
Un Meccano en bois XXL

Un Meccano en bois XXL

Approche collaborative de grande ampleur

Approche collaborative de grande ampleur

Iter, le chantier du roi Soleil

Iter, le chantier du roi Soleil