Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

VRD Arrivée de l’asphalte basse température

Sujets relatifs :

Un additif ajouté à l’asphalte traditionnel permet de réduire de 100°C la température ­d’application. Résultat, la mise en œuvre se fait à une température de 150°C au lieu des 250°C habituels. Ce produit de nouvelle génération vient d’être testé avec succès sur deux chantiers parisiens. On imagine sans peine les avantages de ce ­procédé, inventé par Smac Acieroïd. Tout d’abord, moins d’énergie requise pour sa fabrication. Ensuite, une plus grande sécurité et un ­« confort » accru pour les applicateurs. Enfin, une gêne moindre pour les riverains.

Plus précisément, cet asphalte ne dégage ni fumées, ni odeur, et surtout diminue considérablement les dégagements ­de ­produits volatils. Il faut savoir que 10°C de moins suffisent à diviser par deux la quantité de produit dégagé. Alors, avec 100°C !

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°238

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2003 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Le FCBA et l'EpaMarne s'engagent pour une ville durable

Le FCBA et l'EpaMarne s'engagent pour une ville durable

À l’occasion du SIMI, Georges-Henri Florentin, directeur général de l’Institut Technologique FCBA, et Laurent Girometti, directeur général d’EpaMarne/EpaFrance ont signé un partenariat[…]

07/12/2018 | ActualitéEnvironnement
Premières rénovations Bas Carbone BBCA

Premières rénovations Bas Carbone BBCA

Terrasses et platelages extérieurs bois (2/2) - Des origines variées

Enquête

Terrasses et platelages extérieurs bois (2/2) - Des origines variées

Terrasses et platelages extérieurs bois (1/2) - La simplicité à composantes multiples

Terrasses et platelages extérieurs bois (1/2) - La simplicité à composantes multiples

Plus d'articles