Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Façades changeantes (2/2) - Vous avez dit fa(ça)des ?

François Ploye

Sujets relatifs :

,
Façades changeantes (2/2) - Vous avez dit fa(ça)des ?

© Photos We are contents

Les façades offrent un champ d'innovation artistique et technique d'autant plus essentiel que la problématique du confort d'été est au cœur des enjeux constructifs. Tour d'horizon en France et ailleurs.

Marseille (France)

Flamboyant

La peau colorée de cette nouvelle résidence étudiante, conçue par l’agence Tangram Architectes pour le promoteur Bouygues Immobilier, située en bordure d’autoroute, ne laisse pas indifférent. Cet ancien bâtiment tertiaire, qui appartenait à la CPAM de Marseille, a été habillé d’une vêture d’écailles métalliques bicolores. L’édifice d’origine, construit en classiques poteaux-poutres béton, était fortement climatisé du fait de sa grande façade ouest vitrée et très exposée en été au soleil de l’après-midi. Pour la reconvertir en résidence étudiante, il fallait protéger la façade, mais le recours à la climatisation n’était plus possible. Les menuiseries ont été changées en une double-fenêtre, soit deux doubles vitrages, et sans entrées d’air qui auraient pu laisser passer le bruit de l’autoroute. La ventilation est double flux. Le programme de 260  logements étudiants a été livré en septembre  2018 et va être complété par 60  chambres d’hôtels.

Double lecture

Deux raisons essentielles ont motivé la peau d’écailles. La première est la protection solaire avec un apport solaire réduit d’environ moitié par la présence des écailles. La deuxième est visuelle. Pour l’automobiliste se déplaçant sur l’autoroute, la façade change en fonction du point de vue. « Au départ, nous avions envisagé de créer une anamorphose d’images, mais cela semblait dangereux pour les conducteurs sur l’autoroute. Aussi, nous nous sommes contentés d’un changement de couleurs. En entrant dans la ville, les teintes sont celles du soleil couchant dans les rouges et orangés, avec quelques paillettes d’or. Et en sortant, elles sont celles du soleil levant avec des jaunes clairs et d’autres plus foncés », décrit l’architecte Emmanuel Dujardin, de l’agence Tangram. La vêture est constituée de plus de 5 000 écailles thermolaquées avec des orientations différentes et six couleurs changeantes. Les travaux de découpe des panneaux et leur pose ont été confiés à la société Evangelista. Ces écailles sont fixées à de grandes barres thermolaquées de teinte gris foncé qui sont préfabriquées, assemblées et fixées par de petits cavaliers sur la façade. La vêture d’écailles se retourne un peu en pignon nord avec un travail soigné sur la forme au passage de l’angle. Sur les côtés, certaines écailles isolées sont fixées de manière ponctuelle, avec délicatesse.

Une conception sur mesure

« La Ville de Marseille nous a soutenus dans notre démarche ainsi que le promoteur, car la résidence est perçue comme un repère, un signal fort dans un quartier qui se paupérise. Pour la conception, nous avons projeté sur une forme modélisée en 3D, des images des volutes de gaz et de fluides dans un sens et, dans l’autre sens, une image de vague. La modélisation 3D a permis de simuler le résultat et de définir chacune des écailles, par exemple, avec 30° d’orientation, rouge d’un côté et jaune de l’autre », poursuit Emmanuel Dujardin. Pour cette phase de recherche assez longue et complexe, l’agence a développé un outil paramétrique propriétaire de projection sur la forme 3D, qui pourra être réemployé sur d’autres projets. L’image est projetée sur les écailles modélisées en 3D et le logiciel génère automatiquement un tableau avec les bonnes valeurs et angles pour chaque écaille numérotée. Un prototype de 4 m par 4 m de la vêture a été réalisé en[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°376

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2019 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Un label qui prépare l’avenir

Un label qui prépare l’avenir

Lancé voici deux ans, le label Produit biosourcé de Karibati a été accordé à 15 produits, isolants, membranes d’étanchéité et enrobés bitumeux. D’autres dossiers[…]

Confort d'été et changement climatique

Dossier

Confort d'été et changement climatique

Le bâtiment peine à passer au vert

Dossier

Le bâtiment peine à passer au vert

Ouverture de la Maison de la jeunesse à Courbevoie

Ouverture de la Maison de la jeunesse à Courbevoie

Plus d'articles