Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Vitrages : les aménagements de la norme NF DTU 39

Sujets relatifs :

Vitrages : les aménagements de la norme NF DTU 39

© DOC. DR

La révision du DTU 39 ouvert en 1997 a abouti à une norme DTU intitulée NF DTU 39 (octobre 2006) pour les travaux de miroiterie et d’installation de produits verriers exécutés sur chantier, en France et dans les DOM. Explications par Pierre Martin, correspondant technique Façades légères et menuiseries extérieures chez Norisko.

Les Cahiers techniques du bâtiment : Quelles sont les principales modifications apportées par cette norme ?

Pierre Martin : Le principal changement apporté par la norme est d’avoir rendu « eurocompatible » le DTU 39. Comme toute reprise de fond, la NF DTU 39 y introduit des produits devenus « courants », les nouveaux référents en termes de calcul ou de réglementation (ex : neige et vents), ainsi que des textes parus par ailleurs (fiches Snfa-Coprec-Cstb, notes GS2 ou GS6…) ou émanant de la jurisprudence.

Plus concrètement, par exemple, la norme autorise des pentes de verrières plus faibles qu’auparavant avec une inclinaison au moins égale à 5 ° (8,7 %) par rapport à l’horizontale. Toutefois, leur conception doit faire l’objet d’une étude spécifique, notamment pour s’assurer de la bonne étanchéité et durabilité de l’ouvrage. Enfin, elle comporte 5 parties :

P1-1 : Cahier des clauses techniques ; P1-2 : Critères généraux de choix des matériaux ; P2 : Cahier des clauses spéciales : P3 : Mémento calcul des contraintes thermiques ; P4 : Mémento calculs pour le dimensionnement de vitrages ; P5 : Mémento sécurité.

CTB : La première partie a-t-elle beaucoup évolué ?

P. M. : Le Cahier des clauses techniques énonce tout d’abord quelques rappels tels que : le système d’étanchéité des feuillures en fonction de l’exposition du vitrage ; les critères de déformation des supports de vitrages (ouvrages verticaux et inclinés).

Il précise les critères de dimensionnement des cales de vitrages et l’implantation et apporte de nombreuses précisions sur certaines mise en œuvre (vitrages verticaux pris en feuillure haute et basse avec ou sans maintien ponctuel sur les hauteurs, produits verriers mis en œuvre dans les locaux humides, notamment pour les piscines pour lesquelles la barrière de scellements des vitrages isolants doit être exclusivement réalisée en silicone, etc…).

Dans sa partie 2, Le guide de choix des matériaux identifie les natures, caractéristiques ou performances des fournitures permettant la réalisation de l’ouvrage.

Cette partie introduit les normes produits européennes avec des spécifications complémentaires pour les vitrages isolants : précision sur la tenue aux UV, vérification des contraintes dans les joints de scellement des vitrages isolants dissymétriques, trapézoïdaux ou triangulaires… et surtout la possibilité d’utiliser pour les vitrages feuilletés des intercalaires autres que des PVB clairs.

CTB : Plusieurs types de vitrages feuilletés sont ainsi utilisables ?

P. M. : En effet, la nouvelle version du DTU 39 rend possible l’utilisation de vitrages feuilletés incluant des intercalaires PVB uniformément colorés ou acoustiques, EVA clairs, gels intumescents à propriété de protection incendie et résines méthacrylate claires dont certains étaient auparavant sous Avis technique. Il est important de rappeler que la performance d’un vitrage feuilleté est fonction de son intercalaire : pour la fonction garde corps, et du fait de la diversité des produits verriers, les normes européennes NF EN 12600 et NF EN 356 ont introduit un classement des produits verriers de sécurité par essais de résistance aux chocs au double pneu et à la bille d’acier.

Avec l’ouverture du marché européen, le marquage CE des produits verriers de sécurité et leurs performances pourront ne pas être apposés physiquement sur les volumes livrés sur chantier. Il est donc indispensable que l’entrepreneur connaisse leur nature et provenance exacte et puisse justifier de leurs performances. Le mémento sécurité (FD DTU 39 P5) définit les caractéristiques attendues des vitrages selon leur destination dans l’ouvrage (sécurité des personnes vis-à-vis des risques de chutes, de blessures…).

Pour la sécurité des personnes vis-à-vis des risques de chutes dans le vide, une fois le produit verrier de sécurité caractérisé par le miroitier et intégré dans son ouvrage, il devra être justifié par essai (sur prototype) selon les normes P08-302 ou NF P 01-013.

Concernant la protection des personnes vis-à-vis des risques de blessures en cas de chutes de morceaux de verre (vitrages en toiture), une précision importante est à souligner avec une imposition quasi générale des vitrages feuilletés de sécurité en verre intérieur des toitures ou façades inclinées à plus de 5 ° par rapport à la verticale lorsqu’ils sont situés à l’aplomb d’une zone d’activités.

CTB : Et dans les autre parties ?

P. M. : Le Mémento calculs des contraintes thermiques (partie 3) reprend la NF P 78/201-1/A1 de mai 1998 avec quelques modifications et ajouts notamment concernant les châssis coulissants et à galandage.

Dans l’attente de la finalisation des travaux de normalisation européens, le Mémento calculs pour le dimensionnement des vitrages (partie 4) reprend la méthode de détermination des épaisseurs de verre du DTU 39 version 1987 avec des précisions : répartition suivant la carte neige et vent du DTU P 06-002 – NV 65 modifié ; prise en compte de la nature du produit verrier et des vitrages en forme non rectangulaires ; introduction du calcul des déformations et limitations ; précisions concernant les stabilisateurs verriers sans éclissage.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°272

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Délégation du permis de construire : les organismes tierce partie entrent dans la boucle

Délégation du permis de construire : les organismes tierce partie entrent dans la boucle

La Coprec, qui regroupe les organismes tierce partie, propose un nouveau service : celui de l’instruction du permis de construire.  La Coprec et les organismes tierce partie* saisissent l’opportunité de[…]

Un label Effinergie patrimoine pour 2019

Un label Effinergie patrimoine pour 2019

Cinov : « Avec la loi ESSOC, les TPME de l’ingénierie indépendantes (re)deviennent les maîtres de l’œuvre ! »

Cinov : « Avec la loi ESSOC, les TPME de l’ingénierie indépendantes (re)deviennent les maîtres de l’œuvre ! »

Permis d'innover pour 8 lauréats

Permis d'innover pour 8 lauréats

Plus d'articles