Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Vers un référentiel de certification des data centers

Stéphanie Obadia
Vers un référentiel de certification des data centers

© CC0

Parce qu’il existe de nombreuses erreurs de conception et de construction de datacenters, Bureau Veritas, spécialiste de la certification et de l’évaluation, et Jerlaure, expert datacenter, élaborent un référentiel de certification.  

Un référentiel de certification de projet de data centers est dans les cartons et serait disponible au second semestre 2018. À l’origine de cette démarche, qui n’existe encore nulle part dans le monde, le bureau de contrôle Bureau Veritas et Jerlaure, spécialiste des centres de données de la conception à l’exploitation. Pour ces deux partenaires, « l’émergence des data centers de proximité et l’apparition des nouvelles réglementations liées à la protection des données (GDPR - CSPN*…) entraînent de nouveaux besoins en termes de performance et de maîtrise de la localisation des données ».

Ce référentiel assurerait qu’un projet a été mené dans les règles de l’art et prendrait en compte les exigences en termes d’efficacité, mais aussi de résilience, soit la capacité d’un centre à être rapidement opérationnel en cas d’incident technique. Ce maintien en conditions opérationnelles et de performance fait ainsi partie des huit critères constitutifs de la certification, de l’évaluation du site jusqu’à la réception en passant par la validation du « detailed design », à savoir l’ensemble des éléments constitutifs du site : ses particularités, ses principes innovants, mais aussi l’architecture, le câblage réseau, l’automatisation, etc.

Besoin de règles de l’art

« Ce référentiel est une nécessité, exprime Claude Dos Santos, fondateur de Jerlaure. D’énormes erreurs apparaissent parfois dans la conception et/ou la construction des centres, faute de connaissances suffisantes de la part des entreprises qui portent ces projets. Le choix même de la localisation est parfois mal étudié, avec des sites en zone inondable ou sismique, ou même trop loin des réseaux de communication haut débit. »

Les conséquences sont parfois importantes : « L’arrêt d’un data center majeur peut impacter des pans entiers de l’économie et engendrer des pertes identiques à l’arrêt d’une centrale nucléaire », souligne Laurent Midrier, VP Strategy & Innovation chez Bureau Veritas. Gage de qualité, évitant les marges d’erreurs, certifiant les performances, ce référentiel pourrait, selon les deux partenaires, constituer la base d’une norme professionnelle auprès des investisseurs, exploitants et utilisateurs.

* GDPR : le règlement européen General Data Protection Regulation entrera en vigueur le 25 mai. CSPN: la Certification de sécurité de premier niveau mise en place par l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) depuis 2008.

Nous vous recommandons

Le plan BIM 2022 sera porté par ADN Construction

Le plan BIM 2022 sera porté par ADN Construction

L’association pour le développement du numérique dans la construction serait choisie par le gouvernement pour prendre la suite des actions du PTNB. Le numérique, le gouvernement y croit et maintient son soutien. Julien[…]

15/11/2018 | Transition numériqueActualité
Le Cerib et le FCBA forment un guichet unique réaction / résistance au feu

Le Cerib et le FCBA forment un guichet unique réaction / résistance au feu

Édition 2018 des Règles professionnelles toitures et terrasses végétalisées

Édition 2018 des Règles professionnelles toitures et terrasses végétalisées

L’impression 3D acier et le generative design s’installent sur les chantiers

L’impression 3D acier et le generative design s’installent sur les chantiers

Plus d'articles