Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Dossier

Vers l'établissement de santé 4.0

Vers l'établissement de santé 4.0

Mise en service en juin 2018 et réalisée par l'architecte Jean-Michel Jacquet, la nouvelle polyclinique Courlancy de Reims (51) regroupe trois anciennes cliniques. Toutes les circulations partent du hall d'entrée avec une dissociation des flux, le public d'un côté, le service médical de l'autre.

© Michel Denancé

La programmation des nouveaux centres hospitaliers doit tenir compte d'évolutions majeures : développement de la prise en charge ambulatoire, usage du numérique pour l'assistance au patient et recours à la robotisation.

Ces dernières années, l'organisation de l'hôpital en pôles d'activités rassemblés autour d'un plateau technique a entraîné de profondes mutations et permis de préparer les évolutions à venir. Cela tient essentiellement au virage de l'ambulatoire qui modifie les organisations et le parcours des patients avec des salles d'accueil, de consultation, d'attente et de repos. Une notion prise en compte dans les nouveaux programmes et qui est à l'origine de nombreuses extensions dans l'existant.

Les flux sont organisés en circulations séparées, certaines protégées ou publiques, plus ouvertes - tandis que d'autres sont mixtes, empruntables par des robots. Les projets de nouveaux hôpitaux, très complexes, peuvent mettre près d'une décennie à se concrétiser, la programmation continuant d'évoluer durant cette période. Cela explique le recours désormais systématique à une maquette 3D BIM à la fois pour réaliser la synthèse technique et avoir la possibilité de faire évoluer la conception.

Le hall du nouveau bâtiment médico-chirurgical-obstétrique du centre hospitalier de Gonesse (95), conçu par l'agence Valode et Pistre, laisse largement entrer la lumière grâce à une grande façade vitrée.

L'impact des évolutions technologiques de fond, en particulier avec le numérique, ne doit pas être occulté. « La mue des hôpitaux est tirée par l'ambulatoire, mais aussi par le numérique, qui touche de nombreux secteurs, souligne Bruno Cazabat, directeur des affaires techniques aux Hospices civils de Lyon et président de l'association des IHF (Ingénieurs hospitaliers de France). Avec le BIM, qui va de la conception à la maintenance 4.0, mais aussi avec la géolocalisation et les applications mobiles pour aider à orienter[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°378

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2019 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Panasonic Chauffage mise gros sur la réfrigération

Panasonic Chauffage mise gros sur la réfrigération

Tripler ses ventes de PAC et s’imposer sur le marché de la réfrigération en France, tels sont les objectifs affichés de Panasonic qui dévoile par ailleurs une belle augmentation de son chiffre[…]

L'Afnor réélit son président et accueille 5 nouveaux représentants

L'Afnor réélit son président et accueille 5 nouveaux représentants

Nominations chez Grohe

Nominations chez Grohe

Une plateforme de tri prend feu

Une plateforme de tri prend feu

Plus d'articles