abonné

Dossier

Valorisation des dépendances : vers une optimisation du stationnement

Valorisation des dépendances : vers une optimisation du stationnement

L'application smartphone de Yespark n'oublie pas d'indiquer au client comment sortir à pied du parking (et y revenir).

© Yespark

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement Les Cahiers Techniques du bâtiment - édition Abonnés

Opérateurs de parkings ou start-up, de nouveaux acteurs s'attachent à valoriser, via des applis mobiles, les places de stationnement libres. Une solution avantageuse pour les exploitants et les bailleurs sociaux.

La France compte près de 3 millions de places de parking dans 700 villes, réparties à égalité entre stationnements urbains de surface et emplacements intégrés aux bâtiments. Malgré ce nombre, chaque automobiliste consacre près d'un an de sa vie à rechercher un stationnement, selon la start-up Zenpark, alors que les places vacantes sont légion. S'engouffrent dans la brèche de l'économie collaborative des opérateurs de parkings comme Indigo (ex-Vinci Park), Interparking et Effia (SNCF). Ainsi que des start-up telles que Bepark, Neoparking, Onepark, Opengo, Parkadom, Parkego, Moby-park, Yespark ou Zenpark. Tous rêvent du succès d'Airbnb dans le logement saisonnier.

Avec un double argument : côté automobilistes, le tarif moyen proposé est 25 % moins cher ; côté exploitants de parkings, les places vacantes sont monétisées. « Notre commission varie de 20 % à 40 % en fonction du nombre de places disponibles et des services que nous prenons en charge : recrutement des clients, installation et maintenance des boîtiers[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30) ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr.

Nous vous recommandons

Création du collectif France Géoénergie pour « structurer la profession »

Création du collectif France Géoénergie pour « structurer la profession »

Les différents acteurs de la géothermie de surface s'unissent autour du collectif France Géoénergie dans le but de démocratiser cette solution énergétique décarbonée. Ils espèrent augmenter la production de 4,7 TWh annuels...

La filière bois brûle d'y voir plus clair

La filière bois brûle d'y voir plus clair

Le numéro 409 des Cahiers techniques du bâtiment vient de paraître

Le numéro 409 des Cahiers techniques du bâtiment vient de paraître

La préfa béton passe à l'impression 3D

L’innovation au service du succès des projets de construction et d'ingénierie

La préfa béton passe à l'impression 3D

Plus d'articles