Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Valeur verte et certification ou comment montrer « patte verte » ?

Sujets relatifs :

Investir dans un bâtiment respectueux de l’environnement optimise sa rentabilité : la revente d’un bâtiment « vert » est plus rapide que celle d’un bâtiment « traditionnel », la croissance de son loyer et le taux d’occupation sont plus importants (1) . Les frais de fonctionnement d’un bâtiment « vert » sont réduits : consommation d’énergie maîtrisée, économies budgétaires, diminution des déchets… La valeur patrimoniale est meilleure, car elle se dégrade moins vite du fait que les bâtiments sont moins vite obsolètes. C’est aussi le moyen de proposer des bâtiments et bureaux qui assurent un confort maximum aux occupants, améliorent la productivité en limitant les absences des employés et évitent les risques sanitaires. Encore faut-il pouvoir prouver, attester et en quelque sorte montrer « patte verte ».
Ce sont les conclusions de la table ronde réunissant des experts reconnus sur la valeur verte dans l’immobilier qui s’est tenue à Bruxelles le 7 juin dernier à l’occasion du lancement de la certification HQE à l’international (2) . Ainsi, lors de cette conférence, le lien entre valeur verte et certification a été présenté comme un élément nécessaire pour prouver par un moyen indépendant les performances d’un bâtiment. C’est pourquoi les acteurs examinent avec un intérêt croissant les performances attestées par une certification comme une des composantes de la valeur d’un bien, que ce soit en vue d’en apprécier les performances économiques, de procéder à des arbitrages sur les actifs, ou encore de mettre en œuvre des mesures d’éco-conditionnalité pour l’accès à des fonds publics ou privés par exemple.

La certification HQE constitue l’une des meilleures solutions pour faire reconnaître, de manière objective et crédible, les bonnes pratiques en matière de construction et d’exploitation durable des bâtiments, notamment parce qu’il s’agit d’une certification par tierce partie intégrale, la méthode la plus fiable pour faire reconnaître la qualité d’un projet.

L’auditeur reste neutre et objectif et ne peut en aucun cas assister, conseiller ou former le demandeur de la certification. Cette totale transparence de la certification garantit ainsi au demandeur indépendance et impartialité : ce niveau de surveillance est aujourd’hui reconnu comme le plus élevé au monde, conformément au classement de l’ISO.
Non-prescriptive et totalement performantielle, la certification HQE répond à l’attente de vérification et d’attestation de performances d’un bâtiment en construction, en rénovation et en exploitation. Elle se distingue notablement de ses consœurs à cet égard. Le sens de l’histoire semblant être plutôt la recherche de garantie de performance adossée à des indicateurs pertinents, scientifiquement basés et internationalement reconnus. C’est dans ce cadre que récemment une première mondiale a eu lieu en France via le test de HQE Performance mené sur 74 bâtiments et ayant pour vocation de calculer l’impact environnemental à l’échelle d’un bâtiment (3) .

En effet, la certification HQE propose une évaluation de la performance d’un ouvrage tant dans ses aspects environnementaux et énergétiques, que dans ses aspects de santé et de confort. Pour cela, elle s’appuie notamment sur une méthode de nouvelle génération compatible avec les indicateurs internationaux types Subtainable Building Alliance, CEN TC 350...

N°317

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°317

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2012 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

La loi Élan, l'accessibilité handicapés et la sécurité incendie

Interview

La loi Élan, l'accessibilité handicapés et la sécurité incendie

Entretien avec Karine Miquel, directrice marketing de Qualiconsult, à propos des conséquences réglementaires de la loi Élan sur l'accessibilité et la sécurité incendie. CTB : Quel est[…]

Permis d'expérimenter : le projet d’ordonnance mis en consultation publique

Permis d'expérimenter : le projet d’ordonnance mis en consultation publique

Le pare-vapeur s'impose sur les toitures étanches en tôles d'acier nervurées pleines

Le pare-vapeur s'impose sur les toitures étanches en tôles d'acier nervurées pleines

Façades et feu : avancées et attentes

Façades et feu : avancées et attentes

Plus d'articles