Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Une voûte nubienne bioclimatique abrite une cave de maturation du vin

Sujets relatifs :

Une voûte nubienne bioclimatique abrite une cave de maturation du vin

© (Docs. Christophe Goussard / agence VU’.)

C’est dans un bâtiment passif en forme d’œuf que sont depuis cette année élevés les grands crus du Domaine Leflaive de Puligny-Montrachet. Ainsi, une voûte type nubienne composée uniquement de bois, terre et paille, censée faciliter les rapports cosmotelluriques de son précieux contenu.

Pionnier depuis une vingtaine d’années de l’agriculture biodynamique, le Domaine Leflaive voulait étendre cette philosophie à l’élevage de ses grands crus.

C’est donc au cœur du village bourguignon de Puligny-Montrachet (21 Côte-d’Or), sur un terrain de 160 m 2 (9 x 18 m) appartenant au domaine, que sera construite cette cave hors sol et hors normes ! Hors sol, car la nappe phréatique de Puligny affleure et empêche toute réalisation enterrée. Ce qui a pour conséquence de générer de grandes consommations d’énergie pour que les caves de la région gardent une température constante toute l’année ! Hors normes, car la cave a été dessinée selon le motif de l’œuf de Ptolémée.
Un tracé qui génère une double voûte en forme de crâne humain, à partir d’un pentacle pointe en haut. Soit un arc de cercle en partie basse qui se prolonge, en partie haute, par une forme parabolique. La structure qui épouse cette courbe sera par définition autostable. Ce sera dans cette configuration, une structure bois en caissons remplis de paille. Hors normes, également du fait des prescriptions du cahier des charges qui stipulait : zéro chimie, zéro pollution de l’air, zéro énergie, zéro carbone et zéro fluctuation thermique et hygrométrique. Vaste programme qui a eu pour première conséquence d’obliger les concepteurs (Atelier ZéroCarbone) à n’employer que des matériaux naturels (encadré p.25) et, plus globalement, de réaliser une construction totalement bioclimatique.
La difficulté première résidait dans le maintien des conditions hygrothermiques toute l’année. La recherche d’une inertie thermique optimale s’est concrétisée par la mise en œuvre d’un contre-mur intérieur en briques crues, de 20 cm d’épaisseur montant sur 2 m de hauteur. Sa présence déphase de 12 heures les variations thermiques. Ainsi, le pic de chaleur diurne arrive dans la cave au moment le plus froid de la nuit. Le complément est assuré par l’inertie du sol sur terre-plein, en association avec la terre crue et l’enduit de terre des parois. Conséquence, les variations journalières ne dépassent jamais 0,25 °C, même en période de fortes amplitudes entre la nuit et le jour. Plus complexe est le contrôle de l’élévation thermique interne issue de la fermentation du raisin après les vendanges. Il ne s’agit pas à ce moment d’empêcher la montée en température, mais de la contrôler, tout en évacuant le gaz carbonique engendré par la fermentation. Reste à éliminer les variations climatiques exceptionnelles. D’où la présence d’une petite climatisation solaire réversible alimentée par 40 m 2 de capteurs, capable d’assurer un complément de l’ordre de 3 kW maximum. Un évaporateur adiabatique et une ventilation naturelle permettent, de plus, de sécuriser la qualité hygrométrique de l’air de manière naturelle. L’ensemble est surveillé par deux sondes, une de CO2 qui déclenche l’extracteur ad hoc, et par une autre de température et d’hygrométrie, qui vérifie en permanence l’état de l’ambiance.

N°333

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°333

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Perspective, l'immeuble tertiaire en structure bois le plus haut de France

Perspective, l'immeuble tertiaire en structure bois le plus haut de France

31 mètres, c'est la hauteur du bâtiment Perspective récemment inauguré à Bordeaux. Un édifice de 7 niveaux conçu en structure bois poteau-poutre qui met à l'honneur le bois massif,[…]

12/11/2018 | ActualitéChantier
Des joints creux réalisés dans l'épaisseur d'un système d'ITE

Des joints creux réalisés dans l'épaisseur d'un système d'ITE

Une réhabilitation respectueuse des matériaux anciens

Une réhabilitation respectueuse des matériaux anciens

Le dôme géant du ZooParc de Beauval sort de terre

Le dôme géant du ZooParc de Beauval sort de terre

Plus d'articles