Une vocation, protéger et ouvrir

Sujets relatifs :

PHOTO - 904449.BR.jpg

Un bloc-porte coupe feu et pare flamme est un élément réglementaire de construction utilisé pour lutter contre la propagation d’un incendie, des fumées et des gaz toxiques. Néanmoins l’ouverture de la porte doit être facile si elle sert d’issue de secours.

Les portes ou blocs-portes pare flamme ou coupe feu relèvent de la protection passive contre l’incendie en cloisonnant le bâtiment. Avec la nouvelle norme européenne NF EN 1634, le caractère pare flamme d’un système constructif s’exprime en degré d’étanchéité aux flammes et aux fumées (E), auquel s’ajoute le degré d’isolation thermique (I) pour donner la résistance coupe feu (EI). Ce marquage, exprimé en minutes, certifie que l’ensemble porte et bâti a été construit selon des spécifications testées en laboratoire certificateur (Efectis, CSTB, CNPP…). La correspondance est exigée entre la résistance au feu de la porte et celle de la paroi qui l’entoure (béton, paroi vitrée, cloison, etc.). D’un usage généralement intérieur, certains modèles sont utilisables en extérieur (résistances anticorrosion et AEV - air, eau, vent -, menuiseries adaptées, etc.).

Plusieurs dizaines de fabricants se partagent le marché, et la majorité des produits commercialisés sont avec portes pivotantes, soit à remplissage bois (Blocfer, Comec, Crouzilles, Eclisse, Huet, Marotte, Polytech, Righini), soit à profilés aluminium (Baumert, Schüco, Renoval, VD Industry), soit à bâti et menuiserie acier, avec des vantaux métalliques ou vitrés. « Influencé par la construction de bâtiments neufs, le marché est en croissance, se félicite Éric Ortoré, chef de marché produits de sécurité et portes, Schüco. Nous proposons une gamme complète en menuiserie aluminium, ainsi qu’une offre dédiée au recoupement intérieur. »

Un composant du système incendie

Dans la plupart des installations, la porte coupe feu est fermée en fonctionnement courant. Si elle sert d’issue de secours, des poignées et des dispositifs, type barre antipanique, peuvent être fixés pour permettre une ouverture manuelle en cas d’évacuation. Dans les ERP et les IGH, la porte coupe feu est un des éléments du SSI (système de sécurité incendie). Elle doit être compatible DAS (dispositif actionné de sécurité) pour être automatiquement actionnable à distance par le dispositif global anti-incendie obligatoire et réglementé. Le mécanisme de fermeture dit de Mode 2 compatible DAS est déclenché par le SSI automatiquement en cas d’alerte incendie. En fonctionnement courant, la porte coupe feu DAS peut être fermée avec ou sans contrôle d’accès ou bloquée en position ouverte. En cas d’alerte, un système électromagnétique libère la porte pour qu’elle se ferme. Mais si la porte est située sur le trajet d’une issue de secours, elle doit permettre dans un premier temps l’évacuation des personnes avant d’être automatiquement refermée.

Les principaux critères de choix

Pare flamme, équipée de ferme-porte, de barre antipanique, de contrôle d’accès, de serrure DAS ou de seuil pour les PMR, la porte coupe feu est un équipement technique de sécurité. Son degré de classement pare flamme et coupe feu, donné en minutes, doit être certifié par un PV d’essais obtenu dans un laboratoire agréé. Fonctionnelle, la porte est aussi un élément décoratif du bâtiment, qui se décline pour tous les goûts : vitrée (simple, double, feuilleté ou sérigraphié) ; à remplissage opaque métallique ou en bois ; avec ou sans oculus de différentes formes (cercle, triangle, etc.) et en différentes dimensions. Les bâtis et menuiseries sont en acier, alu, bois, composite et même en PVC pour la nouvelle porte de VD Industry. Les portes sont le plus souvent à ouverture pivotante (battante simple action ou à va-et-vient), à un ou deux vantaux. Certains modèles sont coulissants, ce qui permet de gagner en surface au sol. Résistante au feu par son isolation thermique (remplissage en bois massif, âme isolante entre deux tôles, etc.), la porte doit aussi être parfaitement étanche aux fumées.

Faciliter une mise en œuvre soignée

Un critère important pour choisir une porte est la facilité de pose, avec une garantie de performances conformes aux essais. Le principe général de la mise en œuvre est similaire à celui d’une porte classique, avec une huisserie scellée à la paroi, portant des paumelles afin d’assurer le réglage en hauteur du panneau de porte, ou avec un pivot linteau dans la traverse haute et une crapaudine réglable en bas de porte. Les vantaux équipés de pivots et de doigts antidégondages viennent s’articuler sur le bâti. Les portes peuvent être pourvues d’un seuil pour l’accès des PMR. Un poteau technique va accueillir les équipements de contrôle d’accès ou d’issues de secours.
Mais la principale différence entre une porte technique et une porte classique vient de sa bonne étanchéité aux fumées, qui s’obtient en évitant tous les risques d’interstice. Ainsi, chez Schüco, « la porte coupe feu se met en œuvre comme des produits traditionnels en aluminium, mais il faut prévoir plus de jeu en périphérie des châssis. Ce jeu est à combler par un “bourrage” avec de la laine minérale résistant à 1 000 °C ». Positionnés en périphérie des ouvrants, des joints intumescents gonflent sous l’effet de la chaleur et viennent boucher les orifices. Du mastic intumescent fourni par le fabricant sert à calfeutrer et à recouvrir les vis. Chaque détail compte. « Sur une porte en bois, la serrure métallique en chauffant peut poser des problèmes d’étanchéité. Nous avons disposé une membrane qui entoure la serrure. Elle fond avec la chaleur et fait écran de protection », précise Benjamin L’Haridon, responsable marketing chez Eclisse.

Comportement en cas d’incendie et systèmes compatibles DAS

En situation courante, les blocs-portes coupe feu sont en situation d’attente et sont généralement fermés et, parfois, pourvus de contrôle d’accès pour filtrer l’accès à des locaux protégés. En cas d’alerte incendie, ceux qui sont situés sur les itinéraires des issues de secours doivent se déverrouiller instantanément afin de permettre l’évacuation des personnes. Ce processus électronique peut être complété par des dispositifs manuels d’ouverture, comme la barre antipanique. Une fois l’évacuation terminée, le mode compartimentage déclenché par l’alerte reprend le dessus avec une fermeture automatique. Dans le cas d’un ERP ou d’un IGH, les portes coupe feu sont obligatoirement équipées de systèmes de déclenchement et de fermeture compatibles DAS.
La réglementation distingue trois modes de fonctionnement des fermetures de portes. Le Mode 0 correspond à une porte normalement fermée, qui, lorsqu’elle est ouverte, ne dispose d’aucun organe de refermeture. Le Mode 1 correspond aux portes normalement fermées et équipées d’un système de refermeture comme un ferme-porte mécanique. Enfin, les portes DAS ont une position d’attente quelconque (ouverte ou fermée) et sont équipées d’un système de déclenchement et de fermeture automatique en cas d’alerte. L’organe de fermeture DAS peut être une ventouse électromagnétique posée en applique murale, un verrou électromagnétique ou une électrovanne invisible intégrée dans les pivots. Ce dispositif est complété par un boîtier de connexion et par d’éventuels contacts de position porte « ouverte » ou « fermée », comme un contact à bille dans l’huisserie. Le fabricant SMFeu propose pour ses blocs-portes un dispositif DAS breveté qui fonctionne sans serrure, avec une ouverture simplifiée garantissant cependant une fermeture automatique en cas d’incendie. L’alliage à mémoire utilisé dans la conception de ce produit déclenche un point de condamnation dès que la température atteint les 80 °C.

Fabricant

Modèle

Ouverture

Bâti (menuiserie)

Remplissage

Revêtement et finition

Degré CF

Compatible DAS

Dimensions (mm)

Pose et mise en œuvre

Fermeture et sécurité

Autres accessoires et variantes

Baumert (Groupe Gorgé)

AcierFlam

Battante (1 ou 2 vantaux)

Profilé à rupture de ponts thermiques, avec remplissage en acier thermolaqué selon teinte RAL ou teinte spéciale,

Vitrage simple ou isolant ou remplissage opaque 2 faces avec tôle acier thermolaquée

Possibilité sablage, PVB de couleur, sérigraphie ou application d’un film

EI 30 et 60

oui

Passage Libre : max. 1 130 x 2 375 (EI60)

Entre tableau sur voile béton à cloison légère avec ossature renforcée, vissage avec cheville.

Trois versions de serrures, ferme-porte aérien à coulisse, contrôle d’accès en option

AluFlam

Battante (1 ou 2 vantaux)

Profilés ouvrant et dormant en aluminium à rupture de ponts thermiques ép. 85 mm, Aluminium anodisé (naturel, bronze, or…), thermolaquage selon gamme RAL ou teintes spéciales

Vitrage simple ou isolant

idem (id.)

id.

oui

Passage libre max. 2 025 x 2 691

Intérieur ou extérieur, pose entre tableaux dans voile béton ou cloison légère avec ossature renforcée, cloison de grande hauteur (4 mètres)

Contrôle d’accès, ferme-porte en applique ou encastré standard ou DAS mode 2, serrure encastrée 1 ou 2 points, sélecteur de fermeture en bandeau

Double béquille Inox ou barre antipanique, crémone

BlocFer (Groupe Deya)

Blocdas

Battante (1 ou 2 vantaux)

Huisserie bois (cadre en bois exotique et âme en panneau de particules ou en composite) ou métal

Porte en bois certifié PEFC ou FSC

Placage, panneaux stratifiés

EI 30, 60 et 90

oui

Max 1 230 x 2 990

Pose sur cloison béton ou maçonnée. Cloison sèche uniquement en huisserie métal

Ferme-porte avec bras compas/glissière et/ou bandeau, ferme-porte encastré, pivot linteau, pivot de sol, etc.

Large choix d’oculus (rectangulaire, circulaire, losangique, triangulaire)

Boullet

Neo

Battante simple action ou va-et-vient (1 ou 2 vantaux), coulissant

Ossature métallique acier ou Inox

Porte vitrée avec accès PMR

Thermolaquage en teinte RAL, Akzo Nobel Futura ou réalisation en Inox

EI 30 et 60

oui

Passage libre max. 1 023 x 2 800 (1 vantail) ou 2 0140 x 2 800 (2 vantaux)

Béton ou cloison légère ou cloison EMV

Fermeture simple ou double action, serrures électriques, pavés ventouse pour contrôle d’accès, contacts de position fermée, serrures de condamnation, dispositif de motorisation à l’ouverture, etc.

Comec

Bloc-porte

Battante (1 ou 2 vantaux)

Huisserie bois ou métallique

Porte en bois, cadre en bois exotique ou hêtre, âme composite

Couche de prépeinture, options placage bois, stratifié, vernis, habillage plastique, moulure en bois…

EI de 15 à 90

oui

Passage libre : max. 2 300 x 3 200 (2 vantaux) suivant modèles

Paroi béton ou cloison plaques de plâtre

Ferme-porte en applique, ventouse murale (DAS)

Oculus rectangulaire ou circulaire et suivant modèle (triangulaire, losange, demi-lune), imposte

Crouzilles

Crouzi Feu

Battante (1 ou 2 vantaux) en simple action ou va-et-vient

Huisserie bois

Porte en bois (âme avec isolant CF et parement en panneau de fibre de bois dur) ou vitrée

EI 30, 60 et 90

oui

Mur banché, cloison maçonnée, type carreaux de plâtre, cloison légère ou vitrée

Oculus rectangulaire, triangulaire ou circulaire

Dagard

Dag’Feu

Battante (1 ou 2 vantaux)

Cadre et contre cadre monobloc en acier laqué

Matériaux adaptés aux ambiances moyennement agressives

Couleurs huisserie et/ou vantail selon nuancier

EI 30 et 60

oui

Passage libre : max. 1 000 x 2000 (1 vantail) et 2 000 x 2 000 (2 vantaux)

Cloisons en panneaux sandwich résistant au feu, cloisons sèches coupe feu, pose sur maçonneries traditionnelles

Ferme porte, barre antipanique

Oculus bi-affleurant

Doortal

Pyroplus

Battante (1 ou 2 vantaux)

Bâti en tube profilé fermé

Porte métallique, un vantail en tôle épaisse en acier galvanisé, avec panneaux isolants

Laquée en blanc en standard ou toute autre teinte du nuancier RAL

EI 30 et 60

oui

Hors tout : max. 1 150 x 2 795 (1 vantail) et 2 690 x 3 100 (2 vantaux)

Intérieur ou extérieur

Contrôle d’accès, ferme-porte et sélecteur de fermeture, barre de condamnation, barre antipanique,

Oculus, béquille

Eclisse

Unique EI 30

Coulissante

Bloc-porte bois et chassis acier électrozingué

Porte en bois 40 mm d’épaisseur à peindre ou stratifiée

Habillage avec couvre-joints à peindre

EI 30

oui

Passage libre : 778 x 2 022 à 1178 x 2 022

Châssis unique 95

Ventouse en option ainsi que serrures et poignées coupe feu

Gesop

Titanium

Battante (1 ou 2 vantaux)

Acier galvanisé

Métallique

Prélaquage RAL 7038, 12 couleurs RAL en complément de gamme

EI 30, 60, 90 et 120

Passage libre : 900 x 2 025 mm ou 1 400 x 2 025 mm

Réservations maçonnées avec bâti à visser avec 3 paumelles

Garniture, double béquille aluminium sur plaque, réservation cylindre européen, barre antipanique, ferme-porte à bras compas

Oculus, plaque de protection

Hormann

Porte série H

Battante (1 ou 2 vantaux)

Acier

Acier

Galvanisé, couleur RAL au choix

EI 30, 60 et 90

Passage libre : max. 2 250 (ht) x 1 125 (1 vantail) ou 2 250 (2 vantaux)

Pose sur maçonnerie, béton, béton cellulaire, cloison sèche

Serrure cylindrique, béquille, points antidégondages, ferme-porte automatique à ressort ou à glissière

Huet

Porte coupe feu

Battante (1 ou 2 vantaux)

Cadre bois

En bois avec âme composite et deux parements en fibre de bois

Prépeint, plaqué, stratifié, habillage, etc.

EI 30 et 60

oui

Passage libre : max. 1 100 x 2 500

Contrôle d’accès

Regard vitré rectangulaire, circulaire ou losange

Jeld-Wen

Bloc-porte

Battante (1 ou 2 vantaux)

Huisserie bois ou métal

Porte en bois certifié PEFC et teneur en COV Niveau A+

Stratifié, placage, moulure, rainure, insert

EI 30 et 60

oui

Pose sur support rigide (béton, béton cellulaire, parpaings…), parois flexible, maçonnerie en briques de terre cuite

Serrure d’urgence, contrôle d’accès, serrure motorisée, verrou électrique, ouvre-porte motorisé, ferme-porte débrayable

Oculus avec parclose Inox

Tableau non-exhaustif réalisé en fonction de la base Batiproduits et des réponses des fabricants

Fabricant

Modèle

Ouverture

Bâti (menuiserie)

Remplissage

Revêtement et finition

Degré CF

Compatible DAS

Dimensions (mm)

Pose et mise en œuvre

Fermeture et sécurité

Autres accessoires et variantes

MAF Atlantique

Porte vitrée

Coulissant, va-et-vient, à battement

Profils à âme composites

Porte vitrée

Panneau plein avec surfaces diverses (émaillé, acier…)

EI 30 et 60 (EI 90 et 120 pour coulissant un vantail)

oui

Passage libre : max. 1 426 x 2 990 à 2530 x 2 990 suivant modèles

Intérieur, pose sur parois béton, plâtre 98/48 ou cloison vitrée

Serrure encastrée 2 points, béquilles Inox, ferme-porte encastré avec bras à coulisse, 2 détections de présence (coulissant), en option antipanique sur ouvrant, ferme porte sur le semi-fixe, contrôle d’accès

Malerba

Bloc-porte

Battant, va-et-vient (1 ou 2 vantaux), coulissant

Bâti métallique

Vantaux en tôles d’acier avec isolant minéral

Parements laqués

EI 30, 60, 90 et 120 (suivant modèles)

oui

Passage libre : 2 100 x 2 000 à 3 100 x 3 100 (2 vantaux battant)

Pose avec scellement

Serrure antipanique

Marotte

Porte

Battante (simple, double, tierce, grandes dimensions)

Cadre en bois rouge exotique

Porte à âme pleine, remplissage bois d’ébénisterie, en aggloméré de forte densité, parement en Isorel sur les deux faces

Revêtement final en placage d’ébénisterie, un grand choix d’essence, ou replacage avec un décor

EI 30

Oxium

Nofeu

Battante (1 ou 2 vantaux)

Menuiserie acier

Porte vitrée

Peinture par thermolaquage suivant RAL

EI 30 et 60

oui

Béton, parpaing plein, béton cellulaire, cloison légère, poteaux acier

Serrure 1 ou 2 points Foster, béquille, ferme porte, contrôle d’accès, crémone, serrure 2 points et/ou antipanique

Polytech

Polyfeu

Battante (1 ou 2 vantaux) en simple action ou va-et-vient

Huisserie en bois massif ou reconstitué

Porte en bois à âme pleine

Parement en MDF bruts ou prépeint, placage ou stratifié

EI 30

oui

Passage libre max. 2 584 x 2 041

Maçonnerie traditionnelle, murs banchés ou cloisons plaques de plâtre

Ventouse électromagnétique encastrée ou murale (DAS)

Oculus

Premdor (Keyor groupe)

Portes DAS bois

Battante (1 ou 2 vantaux)

Huisserie mixte, montants acier et traverse composite stratifiée

Porte bois, âme composite avec parement stratifié

EI 30, 60 et 90

oui

Max (955 + 955) x 2 460 (2 vantaux)

Oculus

Fusion

Battante (1 ou 2 vantaux)

Bâti métallique galvanisé

Porte métal, bloc-porte deux faces tôlées avec isolation

Prépeint RAL 1013 ou suivant nuancier Premdor ou RAL

EI 30, 60, 90 et 120

oui

Hors tout : max. 1 300 x 2 480

Intérieur et extérieur

Béquille, serrure cylindre varié (3 clés), de 1 à 4 pions antidégondages et serrure de sécurité 1 point posée, ferme-porte, barre antipanique

Oculus rectangulaire ou circulaire

Renoval

Renofeu

Battante (1 ou 2 vantaux), va-et-vient

Menuiserie alu ou acier (thermolaqué epoxy suivant gamme RAL)

Portes vitrées ou pleines (tôles avec laine de roche)

Standard ivoire, autres RAL sur demande, possibilité de finition Inox

EI 30 et 60

Pose sur maçonnerie, cloison plâtre ou panneau isolant coupe feu

Serrure 1 point, béquille alu

Righini

Bloc-Porte Feu

Battante (1 ou 2 vantaux)

Huisserie bois

Porte en bois composite, panneau aggloméré de bois

Prépeint, placage, gamme RAL, stratifié, plaque de protection, inserts décoratifs

EI 30 et 60

oui

Max 1 130 x 2 040

Pose sur béton armé, cellulaire ou plaques de plâtre, ferrage avec quatre paumelles universelles

Contrôle d’accès, ferme-porte, équipements DAS par ventouse avec asservissement déporté ou intégré

Oculus

Schüco

ADS 80 FR

Battante (1 ou 2 vantaux), va-et-vient, coulissant

Menuiserie aluminium

Porte vitrée

EI 30 et 60

oui

Max 1 400 x 2 490 (1 vantail) 2 820 x 2 490 (2 vantaux)

Intérieur ou extérieur (rupture de pont thermique)

Combinaison avec un système anti-effractions, un contrôle d’accès et une isolation phonique

SMFeu

Bloc-porte

Battante (1 ou 2 vantaux)

Profils d’acier électrozingué ou galvanisé, ou magnélis

Porte vitrée (ép. vitrage de 25 à 44 mm)

Thermolaqué gamme RAL au choix

EI 30 et 60

oui

Passage libre max. 1 060 x 2 275

Intérieur ou extérieur

Bras antivandalisme, bâton maréchal inox

Tubauto (Groupe Hörmann)

Bloc-porte

Battante (1 vantail)

Huisserie en acier galvanisé

Acier, isolation par plaques de laine minérale avec recouvrement de feuillure sur 2 côtés (tôle de 0,9 mm)

EI 30 et 60

Passage libre : max. 1 082 x 2 100

Intérieur ou extérieur abrité, maçonnerie, béton léger, béton massif ou blocs béton

Ferme-porte à compas (pour utilisation fréquente), points antidégondages

VD-Industry

Pyrotek

Battante (1 ou 2 vantaux)

Ossature en acier, en aluminium, en bois ou en PVC-Raufipro

Porte vitrée, vitrage (simple, feuilleté, double)

Acier (thermolaquage)

EI 30, 60 et 90

oui

Passage libre : max. 1 444 x 2 524

Support, béton armé ou cellulaire, maçonnerie, cloison légère (sauf allège)

Contrôle d’accès, serrure ou barre antipanique, lecture de code, détecteur de fumée, ventouse EM ou TV

Tableau non-exhaustif réalisé en fonction de la base Batiproduits et des réponses des fabricants

N°352

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°352

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2016 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Ecodis renouvelle l'air intérieur

Ecodis renouvelle l'air intérieur

Présent en Angleterre depuis plusieurs années, le système Windcatcher arrive en France. Distribué par Ecodis, il permet de renouveler naturellement l'air intérieur des bâtiments et de répondre[…]

Lumicene met ses objets BIM en ligne

Lumicene met ses objets BIM en ligne

Dossier Spécial ATEx 2016

Dossier

Dossier Spécial ATEx 2016

UNE RECHERCHE DE QUALITÉ ET D'AUTHENTICITÉ

UNE RECHERCHE DE QUALITÉ ET D'AUTHENTICITÉ

plus d’articles