Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Une vitrine du bâtiment intelligent

Igor Lacsap

Sujets relatifs :

,
Une vitrine du bâtiment intelligent

Le Siemens Zug Campus met en scène l'offre globale smart building de Siemens Building Technologies.

© Photos Siemens

En Suisse, Siemens Building Technologies a inauguré un smart campusLes bâtiments - un de production et un tertiaire - y fournissent des services et des données utiles pour les exploitants et les occupants.

Le tout nouveau Siemens Zug Campus, à Zug (Suisse), regroupe un immeuble de 25 m (sept niveaux plus deux sous-sols - soit 32 000 m² au total, dont 18 400 m² de bureaux) et un bâtiment de production (trois niveaux pour 18 000 m² de surface totale). Construits à proximité du lac de Zurich, ils sont équipés, pour le chauffage et le rafraîchissement, de pompes à chaleur (PAC) eau/eau avec puisage et rejet dans le lac. Mais le plus important concerne le récent bâtiment tertiaire, prévu pour accueillir 1 000 postes de travail, occupé depuis septembre et inauguré en décembre 2018, qui rassemble toutes les références de l'offre smart building de Siemens à destination des bureaux. Cette offre se concentre sur trois points : la consommation d'énergie, le confort et la sécurité de ses occupants. Elle combine équipements et softwares, fait appel à une connexion vers le cloud, mais ne porte pas (encore) sur la connectivité et les services apportés au bâtiment par des acteurs extérieurs, au sens de la certification R2S (Ready to Services), défendue par la Smart Building Alliance and Smart Cities (SBA).

Un bâtiment n'est intelligent que s'il est convenablement équipé, de manière à ce que l'installation d'éclairage et de génie climatique puisse répondre aux sollicitations des occupants.

La clé de voute de l'équipement

Selon Siemens, pour le confort des occupants et la maîtrise de la consommation d'énergie, tout commence par une bonne conception des installations de CVC et d'éclairage. On ne peut en effet pas promettre aux occupants un contrôle de la température ambiante si l'installation ne le permet pas. Dans le campus, le chauffage et le rafraîchissement sont assurés de deux manières complémentaires : des plafonds hydrauliques rayonnants réversibles et un traitement d'air centralisé. Une série de détecteurs de présence, de sondes de température ambiante et de qualité de l'air complètent le système de base. Les plafonds sont posés selon une trame de 2,5 m et portent aussi l'éclairage en Leds. La conception de leur régulation - des vannes six voies motorisées Siemens, raccordées en KNX à des automates Siemens Desigo TRA (Total Room Automation) - repose exclusivement sur des équipements Siemens. Les luminaires Leds portés par les plafonds sont pilotés par les Desigo TRA (régulateur d'éclairage) en Dali. À leur tour, les automates terminaux De-sigo TRA (boîte) sont connectés en BACNet à la supervision Desigo CC (software), qui pilote aussi le contrôle d'accès, la vidéosurveillance, l'anti-intrusion et coordonne la lutte anti-incendie. L'installation d'éclairage et de CVC du campus est conçue de manière à faciliter le cloisonnement/décloisonnement/recloisonnement, qui constitue la réalité de la vie d'un bâtiment de bureaux. En somme, une installation bien conçue et bien pilotée.

Le Campus est équipé de plafonds chauffants rafraîchissants, portant, en plus, éclairage et sondes de détection de présence.

Collecte et traitement des données

Le caractère d'exception de l'opération réside toutefois dans les nouveaux softwares et applications qui complètent l'équipement physique. Car, à tout ce hardware , Siemens a ajouté Navigator : un programme fonctionnant entièrement dans le cloud et accessible de manière sécurisée par de simples navigateurs internet (Firefox, Chrome, Edge, etc. ). Navigator collecte les données de fonctionnement du bâtiment, zone par zone et équipement par équipement, comme la température, la consommation d'eau et des diverses énergies utilisées dans le bâtiment - juste de l'électricité à Zug -, les divers paramètres et historiques de fonctionnement des équipements connectés, comme les vannes de régulation, les registres de ventilation, les centrales de traitement d'air, les pompes, les PAC, les luminaires, etc. Navigator les restitue en six groupes d'applications différentes.

L'application full-web Navigator récupère une masse de données issues de la GTB Desigo CC et des multisondes Enlighted installées dans un bâtiment. Il les analyse et les restitue de manière utile pour les responsables de l'exploitation du bâtiment.

Le Fin Framework, de J2 Innovations, est un agrégateur de données issues de tous les bus de terrain concevables dans le bâtiment. Il les restitue sous diverses formes sur toutes sortes de supports ou bien les envoie à d'autres machines dans une communication M2M (Machine to Machine) ou encore nourrit de données des applications spécifiques,[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°376

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2019 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

BIM4Value, générer de la valeur grâce au BIM

Exclusif

BIM4Value, générer de la valeur grâce au BIM

Le premier cadre de référence des usages du BIM est désormais à la disposition de tous les professionnels du bâtiment. L’objectif étant de générer de la valeur via la maquette[…]

10/07/2019 | Transition numérique
La Fédération CINOV lance le portail du REX BIM Tour

La Fédération CINOV lance le portail du REX BIM Tour

La SBA intègre le do-think-tank WorkToo

La SBA intègre le do-think-tank WorkToo

L’intelligence artificielle au service de la construction

L’intelligence artificielle au service de la construction

Plus d'articles