Dossier

Une verrière bombée pour la maison de l’Alsace

Sujets relatifs :

PHOTO - 880840.BR.jpg

Jonction en 3D des différents montants situés à l’angle de la verrière

Lors de sa récente rénovation, la maison de l’Alsace, située sur les Champs-Élysées, a reçu une nouvelle coiffe pourvue de façades bombées réalisées par les Ateliers David.

La rénovation de la maison de l’Alsace, avec la création d’un espace événementiel, a été confiée à l’agence mulhousienne DRLW Architectes. Les Ateliers David, spécialistes en charpente métallique, ont pris en charge plusieurs travaux, dont les nouvelles façades vitrées du restaurant situé en rez-de-chaussée, les parois vitrées du hall cylindrique et la verrière bombée de la toiture venant remplacer des pans droits de l’ancienne toiture en ardoise. Cette verrière borde sur les deux façades côté rue le nouvel espace événementiel. Son volume occupe les deux derniers étages (6e et 7e), entièrement restructurés et protégés par une toiture en zinc. Le 7eétage est composé d’un noyau central en béton, qui abrite les locaux techniques et la machinerie du restaurant. Ce noyau est ceinturé par une coursive donnant sur le 6e étage de l’espace événementiel. Depuis la coursive ou depuis le 6e étage, les visiteurs bénéficient d’une vue panoramique, grâce aux façades en verrière bombée d’une surface de 216 m2, qui font l’objet de cette Atex.

Charpente assemblée sur site

La charpente métallique de la verrière a été posée à l’été 2014 par les Ateliers David. Elle s’appuie sur une poutre principale de maintien, en arc de cercle, dissimulée en périphérie de la partie haute du noyau central. L’arête centrale courbe de la verrière relie cette poutre à l’angle du bâtiment. Les montants de la charpente (ainsi que l’arête centrale) sont constitués de profilés reconstitués soudés (PRS) de section variable, soudés et cintrés en atelier. Les traverses sont en tubes standard. Les panneaux verriers, en double vitrage feuilleté, d’un poids unitaire d’environ 160 kg, ont été manutentionnés de nuit par une grue mobile PPM de 90 tonnes. Les vitrages isolants bombés, fabriqués par l’espagnol Cricursa, ont reçu un traitement thermique et phonique. Les panneaux ont été vérifiés en gabarit en atelier avant la pose. L’entraxe de la trame définitive atteint 1 500 mm avec une largeur des panneaux de 1 278 mm. Sur chaque trame, deux panneaux verriers bombés sont juxtaposés sur la hauteur et pris en feuillure sur trois côtés, avec, verticalement, des profilés drainants Jansen. Le confort d’été sera apporté par la climatisation et par des stores intérieurs commandés électriquement.

N°347

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°347

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Dossier Spécial ATEx 2016

Dossier

Dossier Spécial ATEx 2016

Les Atex ont le vent en poupe. Les dossiers déposés sont de plus en plus nombreux et plus diversifiés. La reprise du secteur et l’accompagnement du CSTB en sont les principales raisons. Les projets les plus[…]

27/12/2016 | BoisActualité
Rénovation des bétons anciens

Dossier

Rénovation des bétons anciens

Quatre crèches à Paris Intra-Muros

Dossier

Quatre crèches à Paris Intra-Muros

Entre nord et sud : quatre collèges de province

Dossier

Entre nord et sud : quatre collèges de province

plus d’articles