Dossier

Une solution autoagrippante pour toiture-terrasse

Sujets relatifs :

PHOTO - 880782.BR.jpg

Mise en place de la membrane d’étanchéité bitumineuse. Les profils composites sont fixés sur les bandes boucles en les frappant. Les rails aluminium de l’installation photovoltaïque sont raccordés au moyen de plaquettes filetées et d’équerres métalliques.

© Docs. Siplast/S.Perrissoud/Megaklett

Le procédé photovoltaïque Icosun Fast met en œuvre une liaison entre une bande boucle et une bande champignon qui solidarisent les profils supports à une membrane d’étanchéité bitumineuse. Une solution rapide et légère pour les toitures-terrasses.

Le tout nouveau procédé photovoltaïque Icosun Fast, développé par Siplast, est un système semi-intégré ingénieux qui mise sur une grande simplicité et rapidité de pose. Destiné aux toitures-terrasses dont la pente est comprise entre 3 et 10 %, il associe un complexe d’étanchéité bitumineux à une structure porteuse en aluminium pour capteurs photovoltaïques. La liaison est assurée par une bande autoagrippante, sur le principe de la bande Velcro. Elle est ici réalisée entre, d’une part, le revêtement d’étanchéité autoprotégé, dont la surface intègre une bande boucle en polyester collée en usine (bande femelle) et, d’autre part, les profils supports en résine pultrudée (Profils Grip), dont la sous-face a été recouverte par collage lors de leur extrusion d’une bande champignon (bande mâle). Ne nécessitant aucune fixation sur les éléments porteurs, le procédé évite ainsi le percement de la membrane d’étanchéité.

Sur chantier, la membrane d’étanchéité est fixée au support selon les préconisations traditionnelles d’un revêtement monocouche : par fixation mécanique en rive et soudage à chaud en partie courante. Les Profils Grip, d’une longueur standard de 65 cm, sont positionnés selon le calepinage du fabricant, parallèlement au sens de pose de la membrane. Ils sont solidarisés à celle-ci en les frappant plusieurs fois avec un maillet en caoutchouc, ce qui permet aux champignons des profils de s’accrocher sur la bande boucle de l’étanchéité. À la différence d’un scratch courant, une fois la liaison réalisée, il n’est pas possible de la rompre sans endommager la bande boucle. Cette opération est indépendante des conditions climatiques, et peut avoir lieu par temps de pluie.
Le système photovoltaïque proprement dit est alors mis en place : les rails en aluminium sont posés perpendiculairement aux profilés composites et fixés mécaniquement au moyen de plaquettes filetées et d’équerres métalliques. Le procédé Icosun Fast permet de s’adapter à tout type de modules photovoltaïques, cadrés ou non.
Le système d’étanchéité et les profils autoagrippants doivent cependant être mis en œuvre par des entreprises d’étanchéité qualifiées. Seuls les professionnels bénéficiant d’une certification QualiPV peuvent prendre en charge le montage de l’ensemble de l’installation photovoltaïque.
Après une série d’essais à l’échelle 1 dans la soufflerie climatique Jules-Verne du CSTB pour étudier le comportement au vent du système de fixation, Icosun Fast a été validé par une Atex, première étape avant la démarche d’avis technique. Il est réservé aux applications en toitures techniques ou inaccessibles, sur tous types de locaux à l’exception de ceux à très forte hygrométrie, en climat de plaine, dans les zones de vent de 1 à 3 et jusqu’à une hauteur de 10 m. La pose du revêtement d’étanchéité peut être réalisée sur des éléments porteurs en maçonnerie ou des isolants thermiques rigides de classe de compressibilité C minimum ou de classe B à 80 °C pour le polystyrène expansé, bénéficiant d’un document technique d’application. Cette solution se caractérise par sa grande légèreté : le système d’intégration représente une charge rapportée de seulement 2 kg/m2 sur la toiture.

N°347

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°347

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Dossier Spécial ATEx 2016

Dossier

Dossier Spécial ATEx 2016

Les Atex ont le vent en poupe. Les dossiers déposés sont de plus en plus nombreux et plus diversifiés. La reprise du secteur et l’accompagnement du CSTB en sont les principales raisons. Les projets les plus[…]

27/12/2016 | BoisActualité
Rénovation des bétons anciens

Dossier

Rénovation des bétons anciens

Quatre crèches à Paris Intra-Muros

Dossier

Quatre crèches à Paris Intra-Muros

Entre nord et sud : quatre collèges de province

Dossier

Entre nord et sud : quatre collèges de province

plus d’articles