Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Une réhabilitation respectueuse des matériaux anciens

Hugo Leroux

Sujets relatifs :

,
Une réhabilitation respectueuse des matériaux anciens

© Philippe Roguet

L'agence Reichen et Robert & Associés a réhabilité la Grande Halle de Gerland, à Lyon (69), pour accueillir des bureaux. Cette rénovation met à l'honneur le bois de la charpente ainsi que la pierre dorée de Bourgogne des murs existants.

L'opération, menée au sein du lotissement 75 Gerland Îlot Est à Lyon dans un délai serré de dix-huit mois, consistait en la construction d'un ensemble immobilier de bureaux destinés à EDF. Ensemble composé de deux corps de bâtiments neufs dédiés exclusivement aux bureaux et reliés par des passerelles à la Grande Halle existante, entièrement réhabilitée, abritant les services mutualisés : hall d'accueil, salles de réunion communes, RIE, vestiaires, local à vélos, etc. La réhabilitation de la halle, conçue en concertation avec les ABF, visait à changer la couverture et les planchers intérieurs, tout en conservant les murs périmétriques en pierre dorée de Bourgogne, ainsi que la charpente en chêne. Le chantier a commencé avec le démontage de la charpente existante, un système de contreventement à base de butons métalliques permettant de maintenir les trois voiles Ouest, Nord et Sud. La façade Est, déjà reconstruite suite aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale, est simplement traitée par un enduit classique pour garder l'esprit original conformément aux recommandations des ABF. « Il fallait cependant totalement recréer les ouvertures, linteaux et jambages. Pour assurer son soutènement, nous l'avons donc agrafée à un contre-mur en béton armé » , précise Simon Mérieux, directeur d'agence chez Léon Grosse.


Les halles réhabilitées sont encadrées par deux bâtiment de bureaux neufs. Un mur de verre rapporté en façade ouest sur le mur de pierre dorée existant rappelle la vocation de siège d'entreprise du projet.

Des fondations aux planchers intermédiaires

Une fois ce contreventement assuré, l'entreprise s'est attaquée au délicat terrassement intérieur. « La halle abritant auparavant un entrepôt de la SNCF, le rez-de-chaussée existant était surélevé par rapport à la rue à cause des quais de débarquement », explique l'architecte Marc Warnery, directeur général de l'agence Reichen et Robert & Associés. Le sol a donc été démoli pour ramener le rez-de-chaussée ainsi que le sous-sol aux niveaux adéquats, et créer un niveau supplémentaire en N-2.

« Nous avons dû descendre des puits de gros béton sous les fondations existantes, et créer quatre pénétrations ponctuelles depuis les deux zones de bâtiment neuf attenantes. Le but était de ponter les fondations existantes et recréer les tunnels de liaison des[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°372

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2018 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Perspective, l'immeuble tertiaire en structure bois le plus haut de France

Perspective, l'immeuble tertiaire en structure bois le plus haut de France

31 mètres, c'est la hauteur du bâtiment Perspective récemment inauguré à Bordeaux. Un édifice de 7 niveaux conçu en structure bois poteau-poutre qui met à l'honneur le bois massif,[…]

12/11/2018 | ActualitéChantier
Des joints creux réalisés dans l'épaisseur d'un système d'ITE

Des joints creux réalisés dans l'épaisseur d'un système d'ITE

Le dôme géant du ZooParc de Beauval sort de terre

Le dôme géant du ZooParc de Beauval sort de terre

Des structures en béton préfabriquées pour des éoliennes nouvelle génération

Des structures en béton préfabriquées pour des éoliennes nouvelle génération

Plus d'articles