abonné

Une posture forte et visible

Une posture forte et visible

Abrité par le prolongement de la toiture, le parvis extérieur constitue un espace tampon entre la ville et la salle des pas perdus.

© Gabrielle Voinot

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement Les Cahiers Techniques du bâtiment - édition Abonnés

Le palais de justice de Bourg-en-Bresse rassemble l'ensemble des juridictions de la ville, jusqu'alors dispersées sur trois sites. Il occupe une position privilégiée, entre un carrefour routier et le parc désormais ouvert au public de l'ancien hôpital psychiatrique. Depuis la rue, le projet des agences A26 et Plan2 affirme sa présence et sa vocation par le recours à une certaine monumentalité. L'accès au bâtiment se fait depuis un emmarchement et un parvis couvert, encadré par une colonnade en béton blanc de 15 m de hauteur. L'entrée est marquée par une grande façade vitrée qui débouche sur la salle des pas perdus. Le volume y est amplifié par la présence d'un escalier monumental et de trois niveaux de mezzanines suspendues en toiture par des tirants métalliques. Les différentes entités se déploient sur un plan organisé en peigne. Dans les bureaux, le rythme très serré des fenêtres répond à la demande d'évolutivité future des espaces. Les ouvrants sont protégés du soleil par des persiennes en acier à manœuvre manuelle. Dans une logique d'équilibre budgétaire, les matériaux et les techniques puisent dans un registre standard : béton coulé en place pour la structure et le sol de la salle des pas perdus (à l'exception des[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30) ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr.