Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Enquête

Une offre pléthorique adaptable à tout projet

Enquête réalisée par Hugo Leroux

Sujets relatifs :

, ,
Une offre pléthorique adaptable à tout projet

Anodisé, métallisés : les traitements de surface sont variés, qu'il s'agisse des panneaux composites habillant le lycée Georges-Frèche de Montpellier (A) ou du bardage aluminium de la Cité du Vin à Bordeaux (B), par Isosta.

© Isosta

Les solutions de bardages métalliques sont multiples et couvrent l'ensemble du marché, de l'entrée de gamme aux matériaux les plus nobles. Dans tous les cas, l'accompagnement des industriels est essentiel.

En matière de bardage, les solutions métalliques ont gagné leurs lettres de noblesse à côté des autres solutions (bois, PVC… ). « Elles offrent plus de liberté architecturale là où les autres produits sont plus standardisés, estime François Araneder, responsable commercial chez Wilson France, importateur de produits de façades. Tout repose sur les possibilités d 'usinage et de traitement qu'offrent les métaux, permettant de conférer aux façades presque toutes les formes, effets de reliefs, couleurs et finitions que peuvent souhaiter les maîtres d 'œuvre. »

Les façades « origami » avec effets de relief, les transparentes et perforées à l'image des moucharabiehs constituent des exemples de cette liberté de conception. La contrepartie de cette offre pléthorique est l'étendue de la gamme de prix et la difficulté à s'y retrouver. Démarrant plus bas que 2 les autres produits de bardage, à partir de 80 €/m2 fourni-posé (isolation incluse) pour de la lame acier standard sans traitements spécifiques, les prix 2 peuvent grimper bien au-delà, à plus de 350 €/m2 pour des façades sur mesure, avec des matériaux plus nobles. C'est pour cette raison que la plupart des industriels insistent sur l'accompagnement de chaque projet, refusant d'indiquer des prix ou même des références standard : « Demander un prix pour une façade, c'est comme demander combien coûte une voiture : quel modèle ? Avec quelles options ? Nous souhaitons avant tout nous adapter à chaque projet », argumente Jean-Michel Boulestin, en charge de la prescription chez ArcelorMittal Construction. La définition d'une solution optimale implique au passage un certain travail en amont, à commencer par le calepinage des éléments de façade.

Lames ou[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°372

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2018 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

TenCate GeoClean, dépolluer les eaux des hydrocarbures

TenCate GeoClean, dépolluer les eaux des hydrocarbures

TenCate Geosynthetics lance aujourd'hui TenCate GeoClean, un aquatextile en structure poreuse tridimensionnelle non-tissée qui fixe et élimine naturellement les hydrocarbures des eaux de ruissellement et[…]

13/11/2018 | ActualitéInnovation
Présentation des Prix AMO 2018

Présentation des Prix AMO 2018

Le bois massif aux airs de bambou

Le bois massif aux airs de bambou

VMC double flux (1/2) - La réglementation tire les performances vers le haut

Enquête

VMC double flux (1/2) - La réglementation tire les performances vers le haut

Plus d'articles