Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Une offre mature de solutions en maison individuelle

Sujets relatifs :

Une offre mature de solutions en maison individuelle

Les demandes d’agrément Titre V sont prévues pour les applications « multifonctions » qui ne sont pas décrites dans la méthode de calcul RT 2012 (tel le système de VMC thermodynamique T.Zen d’Aldes).

© (Doc. Studio Alban Perret/MCP.)

Si la RT 2012 a permis de dessiner une offre calibrée en maison individuelle, avec un recours systématique aux renouvelables, elle est moins directive et plus souple dans le collectif et le tertiaire.

L'entrée en vigueur de la RT 2012 devrait entraîner un changement profond dans les habitudes de construction, tous corps d’État confondus. Et ce, dès le stade de la conception, avec, parmi les obligations de résultat qu’elle a introduites, le fameux seuil de consommation de 50 kWh/(m 2 .an).

Les fournisseurs d’équipements ont aussi pris la mesure de la RT, en mettant sur le marché des solutions « RT 2012 ». La plupart de ces solutions sont spécifiquement adressées au segment de la maison individuelle, soumis à des obligations de moyens. Parmi celles-ci figure le recours aux énergies renouvelables, à raison d’au moins 5 kWh/(m 2 .an).

Collectif : 2020 en ligne de mire

Rien de tel dans le logement collectif ou le tertiaire, puisque la RT n’y impose pas le recours aux énergies renouvelables. Celles-ci y avaient pourtant leur place bien avant l’entrée en vigueur de la RT. Le solaire thermique en particulier, pour la production d’ECS. Mais son taux de pénétration en collectif semble pâtir de plusieurs facteurs défavorables. Faute de solutions standardisées, les bailleurs, notamment sociaux, se plaignent du manque d’efficacité des systèmes solaires collectifs. Par ailleurs, les logements collectifs font l’objet d’une dérogation quant à la limite de consommation en énergie primaire qui leur est imposée. En effet, les constructeurs ont obtenu une modulation à la hausse du seuil des 50 kWh/(m 2 .an). Ainsi, ce seuil est poussé à 57,5 kWh/(m 2 .an) jusqu’en 2015. Pas de quoi inciter le recours à des solutions de chauffage performantes. « Mais renoncer à intégrer dès maintenant les ENR en collectif et tertiaire serait un choix à courte vue », estime Yves Carl, directeur Marketing de Viessmann France et président du comité stratégique « Énergies renouvelables » d’Uniclima : « En 2020 devrait entrer en vigueur une nouvelle RT. À cet horizon, les bâtiments collectifs devront intégrer les ENR ».
Outre le solaire (thermique ou photovoltaïque), le recours au bois énergie pour l’alimentation de chaufferies en pied d’immeuble est une solution prisée par nombre de bailleurs, notamment sociaux. À l’instar de la maison individuelle, le recours à des solutions multiénergies (ventilation double flux thermodynamique, production d’ECS solaire par Pac), ainsi que la valorisation des énergies fatales, ou la production locale d’électricité par cogénération, font ou feront partie de la boîte à outils des maîtres d’œuvre de conception.

La traditionnelle combinaison « ENR - énergie d’appoint » se voit désormais améliorée par la régulation, la modulation de puissance, voire la récupération d’énergie (sur l’air vicié ou les eaux usées). Les solutions possibles sont également fonction du type de bâtiment et de sa zone climatique.

L’introduction par la RT 2012 d’une obligation de recours aux ENR a ouvert la voie aux générateurs, voire aux systèmes multiénergies. Car le point faible des ENR réside dans leur intermittence (à l’exception du bois énergie). Dès lors, il faut les adosser à une énergie d’appoint. Les solutions de chauffage estampillées « RT 2012 » s’appuient sur ce principe en apportant quelques progrès à des solutions connues de longue date. C’est le cas des générateurs dits « hybrides », désormais présents dans les catalogues de la plupart des fabricants de chaudières. Dans ce cas de figure, l’énergie renouvelable (calories de l’air extérieur extraites par la pompe à chaleur) est suppléée par une énergie traditionnelle (gaz de la chaudière à condensation). L’amélioration, par rapport aux traditionnelles Pac en relève de chaudières, concerne la régulation qui coordonne les deux générateurs. Dans les produits disponibles sur le marché, cette coordination répond à plusieurs critères, tels la température extérieure et le COP instantané de la Pac. Lorsque ce COP descend sous un seuil critique (inférieur à 3), la chaudière à condensation prend le relais. Le basculement de la Pac vers la chaudière est également asservi au prix des énergies en temps réel, le générateur hybride fonctionnant ainsi au meilleur coût. On retrouve ce souci d’optimisation technico- économique dans les Cesi dits « optimisés » (voir encadré). Ces générateurs dédiés à la production de chauffage et d’ECS ont également fait florès chez les chaudiéristes. Ils représentent, selon les chiffres d’Uniclima, le quart des Cesi (Chauffe-eau solaires individuels) vendus en France métropolitaine. Dotés d’une surface de capteurs plans et d’une capacité de stockage réduite en comparaison d’un Cesi classique (généralement un capteur au lieu de deux), ils se veulent une réponse a minima et à moindres frais à l’obligation des 5 kWh/(m 2 .an) d’ENR en maison individuelle. « Le marché de la construction neuve recule depuis des années, argue Yves Carl, directeur marketing de Viessmann France. Les primoaccédants, qui représentent 70 % du marché, manquent très souvent de moyens. Se pose alors la question suivante : comment proposer des logements performants, qui respectent la réglementation, à moindre coût ? »

Le granulé plébiscité en maison individuelle

Le choix du poêle à granulés comme système de chauffage principal répond également à cette logique. Bien plus abordable qu’une Pac, ce type d’équipement a toute sa place dans les maisons RT 2012. Pour rappel, les poêles à granulés peuvent être employés comme chauffage principal dans la limite de 100 m 2 de surface habitable. Il convient, néanmoins, de leur associer des sources de chauffage d’appoint destinées aux pièces de nuit (chambres à coucher). Étant entendu par convention que les poêles assurent 100 % des besoins en chauffage de la pièce de vie principale (séjour avec cuisine ouverte, par exemple) et 50 % des besoins des pièces de nuit.
Le poêle à granulés fait recette auprès des constructeurs de maisons individuelles, qui seraient 35 % à le plébisciter (selon une récente étude de l’Union des maisons françaises). Dans les zones climatiques les plus méridionales (H3 notamment), l’appoint de chaleur est souvent fourni par des convecteurs électriques. Bien que pénalisé par la méthode de calcul, le chauffage par effet joule permet, là aussi, de respecter la réglementation en minimisant le coût d’acquisition du logement.En limitant la consommation d’énergie dédiée aux 5 usages (chauffage, rafraîchissement, ECS, ventilation et auxiliaires) à 50 kWh/(m 2 .an), la RT favorise également le développement de générateurs de faible puissance.
Ce qui a conduit certains fabricants à développer la modulation de puissance. Ainsi, parmi les dernières nouveautés disponibles sur le marché, on relèvera la chaudière gaz à condensation MC3 de Vergne, le générateur hybride Hysaé d’Atlantic (dans sa partie « chaudière ») ou encore l’Hydroconfort Solaire de Frisquet.

Le « titre V système », antichambre vers la RT

En logement collectif ainsi qu’en tertiaire, la donne est un peu différente : d’une part, l’intégration des ENR n’y est pas obligatoire. D’autre part, les solutions standardisées y sont moins légion qu’en maison individuelle. Toutefois, un nombre croissant de systèmes, bien que n’étant pas décrits dans la méthode Th-BCE, peut être intégré au moteur de calcul, grâce aux demandes d’agréments prévus au Titre V du texte réglementaire. C’est le cas des systèmes de ventilation double flux thermodynamiques (les modalités figurent en annexe de l’arrêté du 17 décembre 2013, pas encore publié au Journal officiel), ainsi que des systèmes de récupération instantanée de chaleur sur les eaux usées (arrêté du 31 décembre 2013).
Un certain nombre d’industriels ont obtenu un agrément « Titre V » pour le compte d’une de leurs solutions, à l’instar d’Aldes, pour son système de « températion » T.Zen (arrêté du 19 mars 2012), MyDatec, pour son système éponyme de ventilation double flux thermodynamique (arrêté du 22 avril 2013), Giordano pour sa solution de production d’ECS solaire par Pac eau glycolée/eau Solar Pump (arrêté du 5 octobre 2012), et Heliopac, pour un autre système de production d’ECS en collectif par Pac eau/eau, Heliopac Système (arrêté du 31 janvier 2014). La liste mise à jour des systèmes faisant l’objet d’un agrément « Titre V systèmes » est disponible sur le site Internet : www.rt-batiment.fr.

Fabricant

Produit

Application

Caractéristiques

Énergie primaire

Énergie renouvelable

Puissance

Rendement

Dimensions

Poids

Volume de stockage

Aldes

T.Flow Activ Modulo

Production d’ECS

Chauffe-eau thermodynamique bibloc • Fluide frigorigène : CO2

Électricité

Air extérieur

3,5 kW • Mode « Boost » : 4,5 kW

COP : 3

Pac (L x l x h) : 1 560 x 780 x 950 mm • Ballon : (diamètre x hauteur) 690 x 1 690 ou 690 x 2 000 mm

Pac : 76 kg  • Ballon : 56 kg

200/290 litres

T.Zen

Ventilation • Production de chauffage et d’ECS (versions T.Zen 400 et 4000)

Système de chauffage • Rafraîchissement • Ventilation double flux • Production d’ECS pour maisons individuelles ou bâtiments collectifs • Centrale double flux thermodynamique (R 410 A) en maison individuelle • Échangeurs thermodynamiques en collectif • Modules de chauffage • Réseau de gaines

Électricité

Air extrait

2 kW de puissance calorifique • 3 kW de puissance frigorifique

COP : 3,2 • Seer : 3,6

Centrale (l x h x p.) : 119,7 x 140,5 x 50,2 cm • Échangeurs : 74,7 x 96,9 x 25,9 cm

200 litres

Atlantic

Hysaé Hybrid

Production de chauffage • ECS

Générateur bibloc hybride comprenant une pompe à chaleur et une chaudière à condensation

Électricité • Et/ou gaz

Air extérieur

Chaudière : modulation de 1 à 16 kW • Pac : 3 kW

COP : 4,25 • Rendement chaudière : 108,5 % sur PCI

Unité extérieure (h x l x p.) : 540 x 790 x 290 mm • Unité intérieure  (h x l x p.) : 800 x 450 x 420 mm

Unité extérieure : 36 kg • Unité intérieure : 62 kg (à vide)

Production d’ECS en microaccumulation

Aeraulix 2

Production d’ECS

Chauffe-eau thermodynamique

Électricité

Air extrait

400 W (+ résistance électrique de 1,8 kW)

3 à un débit d’air de 150 m 3 /h

588 x 1 651 mm (diamètre x hauteur)

90 kg

200 litres

Alféa Excellia Duo

Production de chauffage • ECS

Pompe à chaleur air/eau bibloc double service

Électricité

Air extérieur

11/13,5/15 kW

COP saisonnier de 1,93 à 4,25

Unité extérieure ( l x h x p.) : 90 x 129 x 40 cm • Unité intérieure : 60 x 180 x 63,3 cm

92 à 146 kg

190 litres

Nuance

Production de chauffage

Poêle à granulés sur air ambiant à convection forcée

Granulés de bois

Bois

6 ou 9 kW (deux modèles)

Jusqu’à 94 %

(l x h x p) : 56,1 x 123,8 x 50,5 cm

110 kg

20 kg

Bosch

Mégalis Condens Hybrid (ELM Leblanc)

Production de chauffage • ECS

Générateur hybride monobloc comprenant une pompe à chaleur et une chaudière à condensation

Électricité • Et/ou gaz

Air extérieur

Pac : 600 W • Chaudière : modulation de 4 à 24 kW

COP : 3,4 • Rendement chaudière : 108,6 % sur PCI

600 x 482 x 890 mm (l x p. x h)

80 kg

Production d’ECS en microaccumulation

Compress DWF II et DWFIO

Production d’ECS

Chauffe-eau thermodynamique

Électricité

Air ambiant (DWF II) • Air extérieur (DWFIO)

2 kW

COP : 3,2

670 x 1 835 mm (diamètre x hauteur)

108/125 kg

260/270 litres

Condens 6500 FM Solar

Production de chauffage • ECS

Chaudière au sol à condensation contenant un réservoir bivalent destiné à stocker de l’ECS solaire

Gaz

Solaire

Modulation de 2,3 à 17,3 kW

109 % sur PCI

650 x 680 x 1 925 mm (l x p. x h)

177 kg

200 litres

Chaffoteaux

Talia Green Hybrid

Production de chauffage • ECS

Générateur hybride bibloc comprenant une pompe à chaleur et une chaudière à condensation

Électricité • Et/ou gaz

Air extérieur

Pac : 3 kW • Chaudière : modulation de 6 à 30 kW

COP : 4 • Rendement chaudière : 108 % sur PCI

Unité intérieure (l x p. x h) : 440 x 550 x 900 mm

63 kg

63 litres (+ ballon de 33 litres en option)

Aquanext Split

Production d’ECS

Chauffe-eau thermodynamique bibloc

Électricité

Air extérieur

2,1 kW

COP : 3,1

Ballon (diamètre x hauteur) : 560 x 1 150/1 476 ou 600 x 1 920 mm • Unité extérieure (L x l x h) : 832 x 321 x 542 mm

Pac : 32 kg • Ballon : 60/65/87 kg

150/200/300 litres

Daikin

Altherma Hybrid

Production de chauffage • ECS

Générateur bibloc hybride comprenant une pompe à chaleur et une chaudière à condensation

Électricité • Et/ou gaz

Air extérieur

Pac : 4,8 ou 8 kW • Chaudière : 24 ou 30 kW

COP : 5,04 • Rendement chaudière : 107 % sur PCI

Unité extérieure (h x l x p.) : 735 x 825 x 300 mm • Unité intérieure : 710 x 450 x 240 mm

Unité extérieure : 54/56 kg • Unité intérieure : 36 kg

Production d’ECS en micro-accumulation • Ballon solaire en option (300 litres)

HPSU Compact (Rotex)

Production de chauffage • ECS (rafraîchissement en option)

Pompe à chaleur air/eau bibloc double service

Électricité

Air extérieur

Gamme de 4 à 16 kW

COP : 5

Unité intérieure (l x p. x h) : 595 x 615 x 1 945 mm ou 790 x 790 x 1 951 mm • Unité extérieure ( l x p. x h) : 832 x 307 x 735 mm

Unité extérieure : 54/56/114 kg • Unité intérieure : 87/114/116 kg

300/500 litres

De Dietrich

Kaliko

Production d’ECS

Chauffe-eau thermodynamique

Électricité

Air ambiant • Air extérieur

1,7 kW

COP : de 2,7 à 2,94 selon le modèle

690 x 2 000 mm (diamètre x hauteur)

92/105/123 kg

150/200/250 litres

Quadralis

Production de chauffage

Poêle à granulés sur air ambiant à convection naturelle

Granulés de bois

Bois

De 2 à 8 kW

0,91

(l x h x p.) : 560 x 990 x 539 mm • ou 560 x 1 208 x 539 mm

91 kg

17/33 kg

Chaudière électrogène

Production de chauffage • ECS

Chaudière gaz à condensation avec moteur Stirling

Gaz

Corps de chauffe : 24 kW • Moteur Stirling : 4,8 kW thermiques • 1 kW électrique

107 % sur PCI

(l x h x p.) : 45 x 90 x 42 cm

nc.

Production d’ECS en instantané

Frisquet

Hydroconfort Solaire

Production de chauffage • ECS

Chaudière au sol à condensation contenant un réservoir monovalent destiné au stockage de l’ECS solaire

Gaz

Solaire

14/20 kW avec modulation de 0 à 100 %

109 % sur PCI

1,70 x 0,90 x 0,56 m

379 kg (en charge)

220 litres

Heliopac

Système Heliopac

Production d’ECS

Pompe à chaleur eau/eau sur capteurs solaires thermiques souples

Électricité

Solaire

11,2 kW

n.c.

Pac (L x l x h) : 59 x 39 x 79 cm

Capteurs : 5 kg/m 2 (à vide)

Sur mesure

MyDatec

MyDatec

ventilation, production de chauffage • ECS (versions T.Zen 400 et 4000)

Système de chauffage • Rafraîchissement • Ventilation double flux pour bâtiments résidentiels ou tertiaires • Centrale double flux thermodynamique (R 407 C)

Électricité

Air extrait

1,9/2,5/3,1 kW (chaud) • 1,9/2,3/2,7 kW (froid)

Scop jusqu’à 5,38 • Seer jusqu’à 2,5

(l x h x p.) : 86 x 92,5 x 50 cm

60 kg

-

Ökofen

Pellematic Smart

Production de chauffage • ECS

Chaudière au sol à condensation avec ballon bivalent à échangeur solaire

Granulés de bois

Bois • Solaire

3,9/6/12 kW

106 % sur PCI

(l x h x p ) : 108 x 115 x 215 cm

nc.

Vaillant

Aurocompact pro

Production de chauffage • ECS

Chaudière à condensation monobloc avec ballon de stockage solaire monovalent

Gaz

Solaire

Modulation de 9 à 21,6 kW

Jusqu’à 109 % sur PCI

(l x h x p.) : 60 x 167,2 x 57 cm

154 kg

150 litres

Genia Hybrid (Saunier Duval)

Production de chauffage • ECS

Générateur bibloc hybride comprenant une pompe à chaleur et un module hydraulique universel • Compatible avec une chaudière à condensation de toute marque

Électricité • Et/ou gaz

Air extérieur

Pac : 6/8/11 kW • Chaudière :18 ou 25 kW

COP : de 4,2 à 4,5 • EER : de 3,4 à 3,6

Unité extérieure (h x l x p.) : 821 x 908 x 326 mm ou 939 x 1 103 x 415 mm • Module hydraulique : 840 x 418 x 370 mm

Unité extérieure : 71/105/ 125 kg • Unité intérieure : 30 kg (à vide)

Zeotherm

Production de chauffage • ECS

Pompe à chaleur gaz à adsorption

Gaz

Solaire

10/15 kW

136 % sur PCI

(l x h x p. ) : 77,4 x 164,8 x 53,5 cm

160 kg

300 litres

Vergne

MC3

Production de chauffage • ECS

Chaudière murale modulante

Gaz

Modulation de 0,8 à 12 kW

109 % sur PCI

(l x h x p.) : 450 x 750 x 260 mm

25 kg

Option : ballon de stockage

Viessmann

Vitotwin 300-W

Production de chauffage • ECS

Chaudière gaz à condensation avec moteur Stirling

Gaz

Chaudière modulant de 3,6 à 26 kW • Moteur Stirling : 6 kW thermiques • 1 kW électrique

Brûleur : 98 % sur PCS • Moteur Stirling : 81 % sur PCS

480 x 480 x 900 mm (L x l x h)

120 kg

3,8 litres

Vitocal 161-A

Production d’ECS

Chauffe-eau thermodynamique sur air ambiant ou sur air vicié

Électricité

Air ambiant • Air vicié

1,7 kW

COP saisonnier jusqu’à 3,7

(l x h x p.) : 66,4 x 180 x 73,5 cm

160 kg

300 litres

Vitodens 242-F

Production de chauffage • ECS

Chaudière au sol à condensation contenant un réservoir bivalent destiné au stockage de l’ECS solaire

Gaz

Solaire

19 kW

107% sur PCI

(l x h x p.) : 60 x 187,5 x 59,5 cm

161 kg

170 litres

N°334

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°334

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Enquête- Sols sportifs

Enquête

Enquête- Sols sportifs

Les installations sportives indoor appellent la polyvalence afin de permettre l'exercice de plusieurs activités, sportives ou non. Les sols doivent ainsi pouvoir s'adapter à de nombreuses sollicitations.

03/05/2018 | Produit
Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête

Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête - Ouvrants de toit

Enquête

Enquête - Ouvrants de toit

Enquête - Éclairage des musées

Enquête

Enquête - Éclairage des musées

Plus d'articles