Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Une maison qui tourne avec le soleil

Sujets relatifs :

Une maison qui tourne avec le soleil

Modèle de maison à énergie positive conçu par l’architecte allemand Rolf Disch et réalisée à Fribourg (Suisse), Heliotrop est un habitat préfabriqué capable de produire jusqu’à 5 fois l’énergie qu’il consomme. Son grand capteur solaire de 54 m² génère près de 6,6 kWh, il est placé sur le toit et collecte en permanence de l’énergie : la maison, qui tourne sur elle-même à 180°, suit en effet le soleil toute la journée, avec une rotation moyenne de 15° par heure. De plus, le capteur, composé de cellules en silicone (monocrystalline), est fixé sur une tige qui bouge sur deux axes, vertical et horizontal, afin de poursuivre le soleil avec précision. Cette maison est l’une des premières demeures préfabriquées à énergie positive du monde. Un moteur électrique d’une puissance de 120 W, qui consomme 20 kWh, fait tourner le bâtiment. Ses 3 niveaux représentent près de 260 m² (sans compter 40 m² de balcons, espaces de stockage, etc.), parmi lesquels 180 m² sont à chauffer. Le bâtiment regroupe un appartement de plus de 120 m², une terrasse de 60 m² et une cave d’environ 80 m². L’ensemble ne consomme que 21 kWh/m² en chauffage, une demande énergétique entièrement satisfaite par le capteur. L’énergie non-consommée est redistribuée dans le réseau d’électricité local. La maison est composée d’éléments préfabriqués, produits en usine et repose sur une structure en bois.

La colonne, qui lui sert de pied, est en bois et en métal et contient un escalier en spirale. Elle mesure 2,9 m de diamètre et 14 m de haut. Les murs de l’édifice sont hautement isolés (30 cm d’isolant thermique) et les triples vitrages de ses façades absorbent la chaleur l’hiver et sont protégés par les balcons l’été. Une réserve d’eau de 31,5 m² alimente en ECS et en chauffage le bâtiment. Les eaux usées sont traitées et leurs déchets sont collectés et asséchés, dans deux bassins distincts, par déshydratation biologique (de l’oxygène y est injecté). Ce système de récupération des eaux grises et une solution de récupération de l’EP en terrasse alimentent la réserve d’eau. Une VMC double flux aère et chauffe le bâtiment. L’eau chaude générée par le panneau solaire est également utilisée pour chauffer le bâtiment par le sol.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°300

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Les défis des IGH bois et du réemploi

Les défis des IGH bois et du réemploi

Dans le cadre de notre série de 21 entretiens consacrés à l'innovation en 2018, les experts interviewés ont mis en avant un ou deux exemples remarquables. Vous les retrouvez ici. Aujourd'hui, la[…]

11/01/2019 | ActualitéInnovation
"Climat, urbanisation... Nous devons changer notre façon de faire" - Bureau Veritas (3/21)

"Climat, urbanisation... Nous devons changer notre façon de faire" - Bureau Veritas (3/21)

Le FCBA et l'EpaMarne s'engagent pour une ville durable

Le FCBA et l'EpaMarne s'engagent pour une ville durable

E+C- et RE2020 à la croisée des chemins

E+C- et RE2020 à la croisée des chemins

Plus d'articles