Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Une maison d’acier dans les arbres

Sujets relatifs :

Faisant appel à l’acier pour la structure, les planchers, la couverture et bien sûr les façades, cette maison individuelle dépasse les performances du BBC et se classe BPos.

La conception et la réalisation de la maison de Murles sont une expérience en vraie grandeur. Cette maison BPos (bâtiment à énergie positive), exploite au maximum les matériaux acier existants. Présentée dans le cadre d’un concours régional « Maisons basse consommation d’énergie », elle a remporté le premier prix et été édifiée à Murles près de Montpellier, sur un terrain à forte déclivité.

« Économe, performante, dupliquable, tels étaient en effet les principaux atouts que nous souhaitions donner à notre prototype, explique Vincent Birarda. Côté coût nous arrivons à 1320 euros/m2SHON. »

La maison repose sur douze massifs de béton préfabriqués communément utilisés pour supporter des candélabres. L’impact des fondations est réduit au strict minimum et la végétation d’autant mieux respectée. Le relevé altimétrique de chaque massif a permis de dessiner aux cotes exactes la structure du support de l’édifice.

Une enveloppe d’isolant

Les façades sont constituées de panneaux Flam Styl d’Arval, panneaux sandwiches comportant une couche de laine de roche d’une épaisseur de 160 mm, un complément d’isolation étant assuré par un doublage intérieur de 80 cm de laine de chanvre et de laine de bois derrière une plaque de plâtre pour la protection au feu. Ces panneaux (des modules de 1 m) présentent l’avantage d’une capacité mécanique suffisante pour reprendre les efforts du vent et d’intégrer directement le parement extérieur, ici une finition Edyxo de la couleur la plus proche de la terre environnante. Les fenêtres ont été implantées dans les intervalles entre panneaux ou à mi-chemin entre panneaux. Tous les assemblages sont assurés par quatre vis traversantes par panneaux (il est aussi possible d’avoir des vis cachées).

Les planchers bas sont des planchers Cofradalle 200 qui intègrent 100 mm de polyuréthanne en sous-face. La continuité d’isolation entre plancher et panneaux de façade est acquise via le contact du polyuréthanne qui déborde en sous-face et avec la laine de roche des parois verticales.

La toiture est réalisée avec les mêmes panneaux que le plancher et supporte une terrasse végétalisée d’un poids de 260 kg/m2. Mais il est aussi possible de préférer une toiture traditionnelle.

Étanchéité complète

Comme pour la liaison plancher-façade, la liaison toiture façade est acquise par le débord des 200 mm de polyuréthanne du plan supérieur qui comporte également un revêtement d’étanchéité et 15 cm de substrat. Les joints posés en usine qui équipent les panneaux FlamStyl assurent une étanchéité à l’air renforcée par un scotchage qui les recouvre.

Les menuiseries aluminium (des coulissants) sont montées, à l’aide de joints Compribande, sur une ossature secondaire (fixée de plancher à plancher).

Le chauffage se fait par plancher chauffant dont l’installation est montée dans les panneaux en usine. Sur place, il suffit d’assurer les jonctions. Enfin, le système intègre une petite PAC air-eau et 21 m2 de panneaux photovoltaïques fournissent 32 kWh/m2/an.

La maison qui couvre 161 m2 SHON offre 145 m2 habitables dont la modularité est basée sur des cellules de 4,80 x 6 m, et un module de 1,20 m qui évite la découpe des plaques de plâtre. Au centre, un patio qui apporte beaucoup de lumière occupe une cellule.

N°311

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°311

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2011 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Permis d'expérimenter : le projet d’ordonnance mis en consultation publique

Permis d'expérimenter : le projet d’ordonnance mis en consultation publique

Prévue par la loi Confiance du 10 août dernier, l’ordonnance permettra aux maîtres d’ouvrage de déroger à de nombreuses normes de construction. La mouture soumise par le gouvernement à[…]

Le pare-vapeur s'impose sur les toitures étanches en tôles d'acier nervurées pleines

Le pare-vapeur s'impose sur les toitures étanches en tôles d'acier nervurées pleines

Façades et feu : avancées et attentes

Façades et feu : avancées et attentes

Équipements sous pression, simplification et précision de la réglementation

Équipements sous pression, simplification et précision de la réglementation

Plus d'articles