Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Une indispensable concertation pour la mise en œuvre

Sujets relatifs :

Une indispensable concertation pour la mise en œuvre

Le choix d'un robinet non-rentrant diminue l'importance de la hauteur du lavabo(Doc. CEP-label CEPU Accessibilté-Maison témoin Arès MMA.).

L'application de la réglementation nécessite une parfaite information de tous les intervenants sur le chantier.

«Le constructeur qui constitue le bout de chaîne de l'acte de construire hérite de l'ensemble des approximations, des erreurs ou des incertitudes, rappelle Valéry ­Laurent, ingénieur à la Direction des affaires techniques de la FFB. C'est la raison pour laquelle la profession, qui n'envisage nullement de ne pas répondre aux défis posés par la nouvelle réglementation, s'investit pleinement. » Les plus grands risques se localisent aux interfaces entre les professions. « La collaboration des corps de métiers entre eux et avec les fabricants est indispensable », poursuit Valéry Laurent. Cyril Douhard, directeur-adjoint des études de Bouygues Bâtiment Ile-de-France Habitat social, fait remarquer combien des situations apparemment simples peuvent devenir complexes dans le cas d'une méconnaissance de la nouvelle réglementation : « Sur une simple porte, la position de la poignée est de la responsabilité du menuisier et son modèle - donc sa longueur - de celle du serrurier ! » Il suffit que l'un d'eux ne soit pas formé aux nouvelles exigences pour aboutir à une non-conformité. Dans la plupart des cas, l'application est simple ou dépend d'options simples : ne pas oublier de prolonger les garde-corps, préférer un bâti-support étroit pour les W.-C pour éviter les fissurations des carrelages. Ou encore retenir un robinet haut plutôt qu'étroit. « En effet, rappelle Valéry Laurent, la hauteur du lavabo prend moins d'importance s'il n'est pas nécessaire de se pencher pour atteindre l'eau ». La maîtrise de l'ensemble des matériaux comme la qualité de la mise en œuvre sont nécessaires à l'efficacité de certains travaux. « Sans vue d'ensemble ou dans l'ignorance des choix constructifs, il est facile de commettre des erreurs, poursuit Cyril Douhard. Il faut donc s'assurer de la nature de la paroi sur laquelle on vient fixer une barre de maintien. » Autre exemple, la signalétique assurée par un changement de couleur d'un carrelage et par un léger décalage en hauteur : 2 à 3 mm pour éviter les chutes. « L'entreprise générale qui a cette vision d'ensemble remplit alors son rôle », conclut Cyril Douhard.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Des cloisons avec isolant biosourcé certifiées résistantes au feu

Des cloisons avec isolant biosourcé certifiées résistantes au feu

Siniat et Biofib’ développent des solutions de cloisons intégrant un isolant biosourcé certifiées résistantes au feu. Ce partenariat répond aux exigences actuelles de performances énergétiques, environnementales et...

01/12/2020 | IsolationMateriaux
L’étanchéité sur tous les tableaux

L’étanchéité sur tous les tableaux

La terre cuite fait le mur

La terre cuite fait le mur

Saint-Gobain s’embarque dans le plan de relance

Saint-Gobain s’embarque dans le plan de relance