Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Une île de Nouvelle-Calédonie 100% EnR en 2020

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Une île de Nouvelle-Calédonie 100% EnR en 2020

Carole LE GALL, Directrice Générale ENGIE France Réseaux, a inauguré le 18 novembre une unité de stockage d’énergie sur l’île de Lifou, en présence de Christopher GYGES, membre du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie en charge du secteur de l’énergie.

EEC (ENGIE Solutions) a engagé depuis 2017 un programme de développement des énergies renouvelables en 3 étapes sur Lifou afin de viser un objectif de 100 % d’énergies renouvelables à horizon 2020. ENGIE EPS, Alizés Energie et Socometra ENGIE, sont également partenaires du projet démontrant ainsi la capacité du groupe ENGIE à proposer des solutions intégrées à la pointe de la technologie pour la transition zéro carbone. EEC s’est aussi appuyée sur des entreprises de l’île telles que Calédonie Toiture et KMK Constructions.

Le principe consiste à utiliser les énergies solaires et éoliennes comme sources de production électrique en remplacement, à terme, des moteurs fonctionnant au gasoil de la centrale thermique. En raison de l’intermittence de ces sources d’’énergie renouvelables, tributaires des conditions de vent et d’ensoleillement et afin de garantir aux consommateurs une énergie stable et verte, le recours à des solutions de stockage centralisé de grande envergure est nécessaire.

Avec l’installation de cette unité de stockage, pilotée par un système de management de l’énergie innovant, EEC est entrée dans la 2ème étape du projet « Lifou 100% énergies renouvelables 2020 ».

D’une puissance de 5,4 MVA et d’une capacité de 5,06 MWh, l’unité de stockage raccordée au réseau de distribution haute tension début septembre 2019 permet d’alimenter Lifou avec 100% d’énergie verte (batterie en service et groupes électrogènes éteints), pendant plusieurs heures par jour et stocker l’excédent d’énergie fournie par les centrales solaires et éoliennes et de la restituer sur d’autres périodes afin de réduire la consommation de gasoil.

Cette phase 2 s’accompagne d’un nouveau programme de renforcement des moyens de production d’énergies renouvelables avec l’installation de 2 nouvelles éoliennes de même type que la première et une centrale solaire de 2 000 kWc en cours de construction. L’investissement global pour ces 2 premières phases du projet, porté par les entreprises EEC et Alizés Energie, représente un montant de plus de 900 millions de Francs Pacifique. La seconde phase du programme permet de générer des économies pour le système tarifaire dès la première année de mise en exploitation et sur la durée de vie du projet de près d’un milliard d’économie au système tarifaire.

Fin 2020 lorsque tous les parcs solaires seront installés, 100% ENR (90% éolien + solaire et 10% biocombustible -huile de coco) seront injectées dans le réseau, évitant 3 millions de litres de gasoil consommés et 8 000 tonnes de CO2 rejetées. Une 1ère mondiale à cette échelle faisant de Lifou un modèle d’énergie verte.

Rappel sur la première phase

La première phase du projet a consisté en l’accroissement des moyens de production solaire avec la construction par Alizés Energie de 6 fermes solaires réparties sur tout le territoire de Lifou d’une puissance totale de 960 kWc (kiloWatt-crête) qui sont venues renforcer les moyens existants à l’époque (soit 2 fermes solaires et 1 éolienne retractable). L’ensemble de ces ouvrages est en service depuis mars 2018 et a permis de porter la proportion annuelle d’énergies renouvelables produites sur Lifou à 22 % en 2018

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

RE 2020 : 1300 acteurs de la construction tirent le signal d’alarme

RE 2020 : 1300 acteurs de la construction tirent le signal d’alarme

Réintégration du Bilan Bepos. Maintien d’un coefficient d’énergie primaire (CEP) à 2,58 et taux de carbone à 210. Renforcement des travaux sur l’enveloppe des bâtiments en maintenant[…]

De l’eau chauffée par des ordinateurs

De l’eau chauffée par des ordinateurs

« Les technologies peuvent aider à la mise en œuvre de la réglementation amiante» Fatima Berral, présidente de Sogelink

Interview

« Les technologies peuvent aider à la mise en œuvre de la réglementation amiante» Fatima Berral, présidente de Sogelink

Le Serce publie une étude sur "L'électricité au cœur du bâtiment performant"

Le Serce publie une étude sur "L'électricité au cœur du bâtiment performant"

Plus d'articles