Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Une enveloppe performante à assembler en filière sèche

Sujets relatifs :

Une enveloppe performante à assembler en filière sèche

Le procédé de montage en filière sèche réduit l’impact environnemental du chantier et offre un gain de temps de 20 à 25 % par rapport à un système constructif traditionnel. (Doc. Isover.)

Ce système pré-industrialisé tout-en-un, à isolation répartie et étanche à l’air, se distingue par une mise en œuvre rapide, une faible emprise au sol et de hautes performances thermiques et acoustiques.

Pour répondre aux exigences BBC et Bepos, Isover a développé une nouvelle solution de façade pour les bâtiments de logements collectifs et du secteur tertiaire. Baptisée « Façade F4 », en référence aux objectifs du facteur 4 (division par 4 des émissions de gaz à effet de serre), elle consiste en un système constructif complet associant structure métallique porteuse, isolation thermique par l’extérieur, isolation thermique par l’intérieur et système d’étanchéité à l’air. La Façade F4 se compose d’éléments manuportables prédécoupés et prépercés, adaptables sur des structures porteuses de type poteaux-dalles, poteaux-poutres ou refends-porteurs. La mise en œuvre s’effectue en deux phases : à l’extérieur par des façadiers, sur toute la hauteur du bâtiment, puis à l’intérieur par des plaquistes. Fixés en nez de dalles, via des platines, des profilés en acier verticaux supportent des panneaux isolants en laine de verre semi-rigide de 12 cm d’épaisseur (Isofaçade 32) et un pare-pluie à l’extérieur. Ce dernier est fixé par des profilés, supports du bardage, seul élément de la Façade F4 laissé au libre choix du concepteur. Côté intérieur de la paroi, une structure métallique est également mise en place à chaque étage, de plancher à plafond. Elle vient se fixer sur les profilés verticaux extérieurs. Des lisses hautes et basses, des fourrures horizontales et des appuis soutiennent une seconde couche isolante en laine de verre de 8 à 23 cm d’épaisseur (Isoconfort 32), et une membrane pare-vapeur (Vario Duplex). Pour protéger la membrane d’éventuels percements et intégrer les gaines techniques à la paroi, un espace est ménagé par le biais d’écarteurs entre le pare-vapeur et les plaques de plâtre de finition intérieure. Le phasage des interventions permet de contrôler le niveau d’étanchéité à l’air avant la pose des gaines et des parements. Le choix parmi les différents types de plaques de plâtre de la gamme Placo définit in fine la qualité du parement intérieur.

Solution ITE ITI acoustiquement très performante

Selon l’épaisseur de la paroi (28 à 44 cm, bardage compris), le coefficient de déperdition thermique Up varie de 0,2 à 0,1 W/(m².K). Le pont thermique linéaire de plancher intermédiaire est inférieur à 0,29 W(m.K). Ces performances équivalent à un niveau de déperdition thermique d’enveloppe (Ubat) inférieur à 0,30 W(m².K), soit 40 % de mieux que certains bâtiments BBC. Les performances acoustiques ne sont pas en reste. Récompensées par l’obtention du Décibel d’or 2011 du CNB (1) , elles vont au-delà des exigences réglementaires en vigueur. La façade atteint un niveau d’affaiblissement acoustique Rw (C ; Ctr) de 57 dB (-4 ; -11), quand la réglementation exige un niveau minimum de 45 dB pour les bâtiments les plus exposés. L’isolation acoustique entre étages est considérablement améliorée par la pose complémentaire des deux couches d’isolant, l’isolant extérieur protégeant les nez de dalles. La valeur d’isolement intérieur Dn,f,w (C ; Ctr) atteint 66 dB (-1 ; -4). Les hautes performances du complexe permettent de diminuer de près de 20 % l’épaisseur de la façade par rapport à une construction traditionnelle. La mise en œuvre reste cependant traditionnelle et fait appel à des savoir-faire maîtrisés par façadiers et plaquistes. La gestion des points singuliers formés par les ouvertures, balcons ou angles de bâtiment est simplifiée et validée par un Avis technique du Cstb. Des schémas de principe sont mis à la disposition des concepteurs. Isover fournit, en outre, un service d’accompagnement à chaque étape du projet. En phase programmation, un évaluateur calcule le Bbio du projet et indique l’enveloppe budgétaire. En phase conception, un configurateur basé sur la technologie de la maquette numérique BIM précalepine la façade. En phase exécution, une assistance logistique est proposée.

N°312

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°312

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2012 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Enquête- Sols sportifs

Enquête

Enquête- Sols sportifs

Les installations sportives indoor appellent la polyvalence afin de permettre l'exercice de plusieurs activités, sportives ou non. Les sols doivent ainsi pouvoir s'adapter à de nombreuses sollicitations.

03/05/2018 | Produit
Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête

Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête - Ouvrants de toit

Enquête

Enquête - Ouvrants de toit

Enquête - Éclairage des musées

Enquête

Enquête - Éclairage des musées

Plus d'articles