Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Une double peau en fibre-ciment

Sujets relatifs :

« La Maison du port, c’est la rencontre entre un programme, une logique de développement durable, un fonctionnement et une esthétique », explique l’architecte Bertrand Pourrier (ABP). En effet, le nouveau siège social du Port Atlantique La Rochelle (Charente-Maritime) associe une conception bioclimatique à une architecture d’esprit portuaire, obtenues notamment grâce à un bardage de panneaux de fibre-ciment (Copanel) alternant sur ses quatre façades. Plutôt qu’une enveloppe, ce parement est traité à la manière d’un brise-soleil : les plaques de fibre-ciment haute densité sont ainsi fixées sur l’ossature métallique qui ceint le bâtiment, en ménageant l’espace d’une passerelle d’entretien entre la façade isolée et la seconde peau. Teintées dans la masse dans un blanc éclatant et disposées selon une trame en lanières verticales, elles offrent une alternance d’opacité et de transparence qui ne sont pas sans évoquer les coursives d’un paquebot et apportent une respiration bienvenue à cette volumétrie compacte. Respirant et imperméable à l’eau, le matériau contribue par ailleurs à une isolation thermique performante de ce bâtiment Bepos. Une qualité primordiale pour le maître d’œuvre, au même titre que la durabilité, la facilité de mise en œuvre et le faible besoin de maintenance.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Projet Bélénos, ça avance

Projet Bélénos, ça avance

Le projet Bélénos, porté par les industriels Systovi (Loire-Atlantique) et Voltec Solar (Bas-Rhin), se concrétise. L’ambition est de faire émerger un leader du solaire français avec une capacité de production d’électricité de...

Pourquoi les projets solaires peinent-ils à se développer ?

Pourquoi les projets solaires peinent-ils à se développer ?

Bâtiments et territoires face à l’urgence climatique

Bâtiments et territoires face à l’urgence climatique

En verre et contre tout

En verre et contre tout