Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Une chambre d’hôtel transformable en lieu de travail

Sujets relatifs :

Une chambre d’hôtel transformable en lieu de travail

À l’occasion du salon Equip’Hotel, une designer (Maud Bury), quatre partenaires (Philips, Muzéo, Somfy et Haworth), ont présenté « My Room Concept » : une solution d’aménagement qui permet de travailler efficacement dans une chambre d’hôtel.
L’idée répond à une préoccupation des hôteliers : que faire de tous ces mètres carrés durant la journée ? La réponse traditionnelle ne suffit plus. Les clients de l’hôtellerie d’affaires (Sofitel, etc.) veulent pouvoir travailler dans leurs chambres et y recevoir clients, associés, etc. hors la présence équivoque d’un lit et sans débourser le prix d’une suite avec un vrai bureau. Imaginé par la designer Maud Bury (ex-membre de l’agence Philippe Stark), mis en musique par Muzéo, « My Room Concept » mélange solutions éprouvées et high-tech dans un espace de 20 m², standard pour une chambre d’hôtel.
Pour créer une ambiance de travail, le lit se relève et s’efface dans la cloison. Le bureau coulisse le long du mur, des sièges supplémentaires sont à disposition pour accueillir les participants à une réunion de travail. Le placard contient un scanner-imprimante. Une étagère abrite des prises électriques, la connexion à Internet, une prise écran. Sur le mur, un écran et des cadres photos numériques de grande dimension, fournis par Philips, permettent au client à la fois de reporter l’affichage sur son écran d’ordinateur dans le cadre d’une séance de travail et de personnaliser la décoration en puisant dans l’une des collections d’images mises à disposition par Muzéo, ou bien en affichant ses propres images.
L’éclairage repose sur des leds et luminaires Philips et sur une automatisation des volets et rideaux par Somfy. Le but est de créer des atmosphères - couleurs et températures de couleurs - variées, tout en minimisant les consommations d’électricité, d’où l’arbitrage entre éclairage électrique et éclairage naturel, grâce au partage des ressources entre Philips et Somfy. Un automate Crestron fournit toutes les interfaces universelles nécessaires, à la fois pour le pilotage des diverses fonctions domotiques et pour l’affichage vidéo. Crestron participe d’ailleurs aux développements techniques entrepris en commun par Philips et Somfy pour le pilotage de l’éclairage. L’ensemble peut être piloté par une tablette ou par un smartphone, pour l’instant issus du monde Apple, mais une solution Android est en cours de développement.

N°320

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°320

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2012 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

La loi Élan, l'accessibilité handicapés et la sécurité incendie

Interview

La loi Élan, l'accessibilité handicapés et la sécurité incendie

Entretien avec Karine Miquel, directrice marketing de Qualiconsult, à propos des conséquences réglementaires de la loi Élan sur l'accessibilité et la sécurité incendie. CTB : Quel est[…]

Permis d'expérimenter : le projet d’ordonnance mis en consultation publique

Permis d'expérimenter : le projet d’ordonnance mis en consultation publique

Le pare-vapeur s'impose sur les toitures étanches en tôles d'acier nervurées pleines

Le pare-vapeur s'impose sur les toitures étanches en tôles d'acier nervurées pleines

Façades et feu : avancées et attentes

Façades et feu : avancées et attentes

Plus d'articles