Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Une association pour améliorer la qualité des ascenseurs

Sujets relatifs :

Comme beaucoup de propriétaires exploitants, les grands bailleurs sociaux ne sont pas satisfaits de la qualité de fonctionnement de leurs ascenseurs. Ils y réalisent pourtant des investissements importants. Certes, les quatre majors (Koné, Otis, Schindler, ThyssenKrupp) qui ont la capacité à prendre en charge leur parc assurent des prestations correctes. « Mais leur logique n’est pas fonctionnelle, elle est financière, déplorent les exploitants. Ils optimisent leurs coûts, garantissent la sécurité des intervenants, mais au détriment de la qualité de service rendu aux usagers. Les pannes sont très souvent résolues au coup par coup, sans analyse des problèmes récurrents. »
C’est pour réagir que 18 bailleurs sociaux, dont Paris-Habitat OPH, la RIVP, Élogie et la Siemp, gestionnaires au total de 500 000 logements et propriétaires de 15 000 ascenseurs, viennent de se regrouper dans une association « Exigence ascenseur ». Composée de trois collèges (bailleurs, représentants des locataires, experts et personnalités qualifiées), elle est chargée de définir une charte et des référentiels opposables aux ascensoristes en cinq thèmes :
- Axe 1 : garantir la sécurité,
- Axe 2 : informer les usagers,
- Axe 3 : traiter la prévention/qualification/formation des intervenants selon la typologie des appareils,
- Axe 4 : limiter la maintenance préventive à 90 appareils/ technicien, contre 120 dans le privé, et garantir des interventions adaptées à la typologie des appareils,
- Axe 5 : assurer la continuité de service et chasser les pannes récurrentes ; obliger les ascensoristes à réaliser des interventions complètes avec remise en service des appareils, y compris en fin de semaine.
Tous les marchés passés par les adhérents à l’association seront identifiés par un logotype. Pour candidater, les ascensoristes n’auront pas le choix : ils devront s’engager à respecter le référentiel et adhérer à la charte.
L’initiative des bailleurs sociaux, si elle réussit, pourrait bien aussi être suivie par tous les propriétaires exploitants, soucieux d’améliorer la qualité des prestations des ascensoristes.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°329

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

La loi Élan, l'accessibilité handicapés et la sécurité incendie

Interview

La loi Élan, l'accessibilité handicapés et la sécurité incendie

Entretien avec Karine Miquel, directrice marketing de Qualiconsult, à propos des conséquences réglementaires de la loi Élan sur l'accessibilité et la sécurité incendie. CTB : Quel est[…]

Permis d'expérimenter : le projet d’ordonnance mis en consultation publique

Permis d'expérimenter : le projet d’ordonnance mis en consultation publique

Le pare-vapeur s'impose sur les toitures étanches en tôles d'acier nervurées pleines

Le pare-vapeur s'impose sur les toitures étanches en tôles d'acier nervurées pleines

Façades et feu : avancées et attentes

Façades et feu : avancées et attentes

Plus d'articles