Un squelette de métal fait son cinéma

Sujets relatifs :

PHOTO - 901145.BR.jpg

© Doc. Manuelle Gautrand Architecture

Attirer le public vers les salles obscures est un enjeu à l’heure du « tout-téléchargement ». Gaumont Pathé a ainsi décidé de restructurer entièrement l’un de ses plus anciens cinémas parisiens de la rive gauche : le Gaumont Alésia, qui se distinguait par la magistrale voûte de béton ornée d’étoiles de sa salle principale. Il laissera place à un complexe de huit salles imbriquées l’une dans l’autre à la manière d’un puzzle, imaginé par l’architecte Manuelle Gautrand. Avec cette élévation sur cinq niveaux (dont deux de sous-sol), elle a optimisé chaque mètre carré pour conserver la même jauge (1 380 places sont prévues) tout en gagnant une salle supplémentaire.
« La distribution des étages s’effectuera depuis un grand atrium traversant - le bâtiment, situé en cœur d’îlot, possède deux accès - à partir duquel se déploieront des volées d’escaliers qui prolongeront les sous-faces apparentes des gradins des salles supérieures (photo) », explique-t-elle. Cette composition se dessine avec netteté depuis l’érection de la structure métallique, succédant à d’importantes opérations de comblement de carrières et à la démolition de l’existant. D’autant qu’il aura fallu conserver dans un premier temps les raidisseurs de la voûte existante pour soutenir les mitoyens.
Le montage du squelette - 300 tonnes d’acier insérées dans la parcelle de 23 m de large par 48 de long, sur 20 m hors sol - a nécessité treize semaines de travaux, souvent de nuit, tandis que les arches étaient déposées à l’avancée du chantier. Celui-ci, compliqué par l’absence de zone de stockage et de livraison, a subi de nombreux retards, « au point que le lot gros œuvre et le lot structure ont dû travailler simultanément », explique Gilbert Schmitt, DG de l’entreprise de charpente BCM (Baumert Constructions Métalliques). À suivre : la réalisation de la façade de 500 m2 de plissés vitrés parés de barrettes de Leds, formant écran lumineux sur le carrefour urbain.

N°351

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°351

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2016 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Fondasol passe la cartographie au laser

Fondasol passe la cartographie au laser

Le spécialiste de la géotechnique vient d'acquérir une nouvelle génération de scanners pour la cartographie de grands projets. Près de 500 000 € ont été engagés pour[…]

Appel à candidature pour les trophées « Bâtiment Santé Innovation »

Evénement

Appel à candidature pour les trophées « Bâtiment Santé Innovation »

Le plus long viaduc de France

Vidéo

Le plus long viaduc de France

Ecodis renouvelle l'air intérieur

Ecodis renouvelle l'air intérieur

plus d’articles