Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Un plaidoyer pour les biosourcés

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un plaidoyer pour les biosourcés

Le Comité de liaison des matériaux biosourcés d'Île-de-France* formule 8 propositions pour inciter les décideurs à recourir aux matériaux biosourcés dans les territoires.

L’enjeu étant de relancer l'activité agricole du bâtiment et de la construction mais aussi de créer des savoir-faire et des emplois pérennes, non délocalisables. Les pistes d’action se situent à la fois au plan local et au plan national.

Au plan local

1 – Systématiser l'éco-conditionnalité des aides publiques (collectivités et État) à des critères tels que : circuits de proximité, matériaux renouvelables, captation de carbone, sobriété énergétique, biodiversité, effets sanitaires...

2 – Soutenir l'installation d'unités de production et de transformation à l'échelle régionale afin de développer des filières locales de matériaux et d’encourager la demande.

3 – Identifier puis cartographier les ressources territoriales en matériaux et le réseau des professionnels en capacité de les mettre en œuvre avec le soutien des pouvoirs publics.

Au plan national

4 – Fixer un plafond maximal d’émission de gaz à effet de serre et un seuil minimal de stockage de « carbone biogénique » pour le bâtiment dans le cadre de l’élaboration de la Réglementation Environnementale 2020.

5 – Renforcer les critères d'attribution du « Label Bâtiment Biosourcés » par la révision et l’extension de ses niveaux, et en mettant en place des dispositifs incitatifs.

6 – Mettre en place un nouveau dispositif de « fiscalité verte » au bénéfice des acteurs et entreprises qui investissent dans la transition écologique et l’économie locale.

7 – Intégrer les filières biosourcées au sein des instances d'information (CSCEE, base HQE-INIES) et les décliner au plan régional pour rééquilibrer le pilotage des politiques de ce secteur et de la construction.

8 – Créer un système « Bâti-Score », à l’image du nutri-score alimentaire, afin de prendre en compte et valoriser la santé des usagers dans l’aménagement et la construction.

*Le Comité de liaison fédère l’Ordre des architectes d’Île-de-France et la Chambre d’agriculture de Région Île-de-France, les interprofessions régionales des filières bois (FrancilBois), chanvre (Construire en Chanvre en Île-de-France) et paille (Collect’IF Paille) ainsi que des acteurs nationaux de ces filières (UICB et AICB, Interchanvre, RFCP). Y sont présents en expertise les services de l’Etat en région (DRIAAF et DRIEA), l’Ademe-IDF, la Région Ile-de-France, Ekopolis.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Centres aquatiques (5/5) - Inspirer, expirer

Dossier

Centres aquatiques (5/5) - Inspirer, expirer

Le confort des usagers et des maîtres-nageurs s'obtient par un bon dosage de l'apport d'air neuf tout en contrôlant la température et le taux hygrométrique de l'air ambiant.Dans les piscines et centres aquatiques, le renouvellement d'air...

10/08/2020 | Dossier d'actuERP
Centres aquatiques (4/5) - Produire et récupérer des calories

Dossier

Centres aquatiques (4/5) - Produire et récupérer des calories

Centres aquatiques (3/5) - Garantir une eau saine

Dossier

Centres aquatiques (3/5) - Garantir une eau saine

Centres aquatiques (2/5) - Offrir une expérience sensorielle

Dossier

Centres aquatiques (2/5) - Offrir une expérience sensorielle