Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Un labyrinthe d’acier à la géométrie complexe

Sujets relatifs :

Un labyrinthe d’acier à la géométrie complexe

L’ancien site minier de Winterslag (Belgique) a accueilli durant l’été une installation éphémère de l’agence Gijs Van Vaerenbergh revisitant le thème mythologique du labyrinthe. Ce projet étonnant, constitué d’un linéaire de 1 km de panneaux en acier, forme un quadrilatère de 37,5 x 37,5 cm. Le dessin et l’intersection des parois, qui reproduisent différentes figures géométriques (cercle, cône, etc.), proposent de multiples jeux et effets visuels. Les 718 plaques de la structure ont été modélisées et dimensionnées par les ingénieurs du BET structure Bollinger+Grohmann. « Mais la conception formelle et le choix du matériau ont été déterminés par des contraintes de coût et de délais. Ils ont beaucoup évolué par rapport à l’idée initiale, explique Klaas de Rycke, gérant de l’agence parisienne, chargé du projet. Au départ, la volumétrie était nettement plus importante, et nous avons étudié plusieurs matériaux (plexiglas, béton préfabriqué, bois, etc.). L’acier s’est imposé, sous la forme de plaques de 5 mm d’épaisseur, à condition que la structure n’excède pas 5 m de haut, afin de diminuer la quantité de matière. De même, l’emprise au sol a été réduite de moitié. » Ce principe de rationalisation a amené l’équipe d’ingénierie à développer un certain nombre de solutions techniques : système d’accroche au sol des panneaux, soudures, résistance sous charge de vent, etc. Ainsi, pour prévenir le phénomène de flambement local des plaques, les parois extérieures du labyrinthe ont été renforcées par des raidisseurs horizontaux de 10 cm. Toutes les plaques ont été découpées au laser avec des bords chanfreinés, puis vernies pour permettre l’interaction avec le public en toute sécurité.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Notre-Dame,  une dépose de l’échafaudage sinistré délicate

Notre-Dame, une dépose de l’échafaudage sinistré délicate

Lors de l’incendie du 15 avril 2019, la flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris était en restauration. L’échafaudage installé à cet effet a résisté à l’effondrement de la flèche mais a été déformé par la chaleur de...

25/11/2020 | Chantier
Maintenance des installations électriques

Maintenance des installations électriques

Du positif, du moins bon et du négatif

Du positif, du moins bon et du négatif

RE2020 : tout savoir sur les bâtiments demain

Dossier

RE2020 : tout savoir sur les bâtiments demain