Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Un gymnase bien charpenté

Sujets relatifs :

Un gymnase bien charpenté

© Doc. Poulingue

À Clamart (Hauts-de-Seine), le futur gymnase du campus Triviaux-Garenne présente une charpente tout en courbes élaborée avec des panneaux de lamibois à plis croisés Kerto-Q de l’entreprise MetsäWood. « L’idée d’un bâtiment qui s’inspirerait des vallonnements du paysage s’est imposée dès la phase du concours », relate Gaëtan Morales, architecte chef de projet chez Gaëtan Le Penhuel Architectes. Traités volontairement comme des entités distinctes, les trois espaces qui le composent (dojo, court de tennis, gymnase) seront, à terme, réunis sous une couverture ondulante. Ces « collines » en aluminium anodisé viendront surmonter une charpente en bois dont le montage s’est achevé mi-décembre, après quatre mois de travaux. Si le plan du bâtiment est relativement simple - un quadrilatère de 130 x 40 m -, la géométrie de la couverture a nécessité un important travail, tant en conception qu’en mise en œuvre. « La réflexion sur l’optimisation de la portée des poutres de la charpente, ainsi que sur les formes tour à tour concaves et convexes de la couverture a contribué à préciser l’épure extérieure du bâtiment », résume Gontran Dufour, cogérant du bureau d’études VS-A. Reposant sur des poteaux en bois ou en acier selon les façades, la charpente est conçue comme une grille tramée de 3 x 3 m formée de poutres-caissons courbes, qui assurent une portée maximale de 30,4 m entre les appuis. Ce quadrillage exploite la stabilité dimensionnelle et l’extrême résistance aux contraintes structurelles du Kerto-Q. L’utilisation qui en est faite sous la forme de poutres-caissons (poutres creuses assemblées en atelier) permet à la fois une répartition rationnelle de la matière pour porter l’ouvrage et une intégration des systèmes d’attache, soit 1 000 ferrures en acier de formes différentes dissimulées dans les caissons. Une solution à la fois technique et économique qui aura nécessité un minutieux travail de modélisation et, pour l’entreprise Poulingue (mandataire du lot charpente-couverture-façade), 12 000 heures de production (taillage et assemblage). Sportif !

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°339

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Modules pour tout-petits

Modules pour tout-petits

Mercredi 13 février, les neufs modules constitutifs d'une crèche bâtie dans l'enceinte de l'hôpital Trousseau à Paris ont été grutés puis mis en place. Une crèche de 220 m2[…]

15/02/2019 | Chantier
Congrès Cinov 2019, cap sur la 3e révolution industrielle

Congrès Cinov 2019, cap sur la 3e révolution industrielle

Philippe Gruat prend la tête de la Filière Béton

Philippe Gruat prend la tête de la Filière Béton

"L'innovation est dans le croisement des approches" - Franck Boutté Consultants (21/21)

"L'innovation est dans le croisement des approches" - Franck Boutté Consultants (21/21)

Plus d'articles