Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Enquête

VMC double flux (2/2) - Un équipement de confort peu consommateur en énergie

Enquête réalisée par Cédric Rognon
VMC double flux (2/2) - Un équipement de confort peu consommateur en énergie

La VMC double flux ComfoAir 70 de Zehnder fonctionne sans gaines (lire p. 74).

© Zendher

La VMC double flux renouvelle efficacement l'air pour une faible consommation d'usage. La réglementation ne permet pas d'exploiter toutes les potentialités d'économies des nouvelles régulations.

La VMC double flux, en assurant un renouvellement continu de l'air et une filtration de l'air extérieur (avec des filtres classés ePM1, ePM2,5 ou ePM10), contribue à une bonne qualité de l'atmosphère intérieure. Ce volet sanitaire n'est pas pris en compte par les différentes réglementations qui privilégient d'abord la performance énergétique. Les meilleures machines sont classées, selon l'étiquette énergie introduite par l'ErP en 2016, A ou A+ (grâce à la programmation et aux capteurs). Début 2018, l'ErP a relevé à 73 %, contre 67 % précédemment, le rendement minimal de l'échangeur de chaleur statique.

Sur le marché, le rendement oscille aujourd'hui entre 85 et 95 % selon la norme NF 205 (mais on peut trouver plus élevé, 98 % chez Zehnder, par exemple). Pour comparer la performance de l'échangeur, il est aussi utile de s'intéresser à la norme européenne EN 13 147-7 qui module le débit d'air en fonction de la taille de la machine, là où la norme française les teste toutes au même débit. Certains rendements sont aussi certifiés PHI par le PassivHaus Institute, où plusieurs débits d'air et températures extérieures sont testés pour obtenir une performance moyenne. « L'ErP a eu pour effet de supprimer de nos gammes les échangeurs à f lux croisés dont le rendement était compris entre 60 et 65 %, indique Clément Desportes, chef produit récupération d'énergie de France Air. On n'utilise plus dans le résidentiel et le petit tertiaire que des échangeurs à contre-flux. » Ces échangeurs, dits aussi à contre-courant, offrent le maximum de surface d'échange.


La VMC double flux Flexeo de S & P, ultraplate (hauteur 300 mm) et à très haut rendement (jusqu'à 96 %), permet de positionner les ventilateurs hors volume chauffé pour un grand confort acoustique. Pour logement du T3 au T5, jusqu'à 4 sanitaires.

Des moteurs moins consommateurs

La consommation des moteurs de ventilation a également été[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°372

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2018 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

TenCate GeoClean, dépolluer les eaux des hydrocarbures

TenCate GeoClean, dépolluer les eaux des hydrocarbures

TenCate Geosynthetics lance aujourd'hui TenCate GeoClean, un aquatextile en structure poreuse tridimensionnelle non-tissée qui fixe et élimine naturellement les hydrocarbures des eaux de ruissellement et[…]

13/11/2018 | ActualitéInnovation
Présentation des Prix AMO 2018

Présentation des Prix AMO 2018

Le bois massif aux airs de bambou

Le bois massif aux airs de bambou

VMC double flux (1/2) - La réglementation tire les performances vers le haut

Enquête

VMC double flux (1/2) - La réglementation tire les performances vers le haut

Plus d'articles