Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Un écrin design au double mur de béton

Virginie Pavie

Sujets relatifs :

, ,
Un écrin design au double mur de béton

© TPM Olivier Pastor

À Toulon (83), la construction de la nouvelle École supérieure d'art et de design met le béton à l'honneur enjouant sur ses qualités d'expression, son inertie thermique et sa résistance mécanique.

Ouvrage emblématique d'un quartier en reconversion, le bâtiment qui accueillera la future École supérieure d'art et de design de la Métropole Toulon-Provence-Méditerranée et un incubateur/pépinière d'entreprises numériques participe au renouveau de la ville et à la dynamisation de son hypercentre. L'édifice, conçu par l'agence Corinne Vezzoni & Associés, se distingue par sa forme sculpturale et son enveloppe de béton blanc. Modelé par son environnement urbain, il se compose d'un socle de deux niveaux le long de la rue Rageot-de-la-Touche, où sont regroupés les ateliers de l'Esad, et d'une partie R+10, à l'angle de la rue Chalucet et du boulevard Toesca, qui superposent les espaces d'accueil, d'édition, les plate formes d'enseignement -une par année d'études -, ainsi que les deux étages réservés à l'incubateur/pépinière.

Les façades ont été réalisées selon le procédé GBE, une solution innovante développée par la société GBE en partenariat avec Lafarge et qui bénéficie d'un Avis technique depuis octobre 2017. Elles se composent pour le chantier d'un double mur en béton coulé en place et d'une isolation intégrée, leur épaisseur variant de 56 cm en partie courante (voile intérieur de 20 cm/isolant de 25 cm/ voile extérieur de 11 cm) à 71 cm en façade nord (voile intérieur de 35 cm/isolant de 25 cm/voile extérieur de 11 cm).

Le choix de ce système constructif a été effectué très en amont du projet. Pour les architectes, il offrait l'intérêt d'avoir des parements intérieurs et extérieurs libres de toute finition rapportée, le béton blanc était uniquement revêtu d'une protection hydrofuge ou d'un anti-graffiti pour les soubassements. Comme le remarque Maxime Claude, architecte associé de l'agence Vezzoni, « le matériau apportait également de la robustesse à une façade sollicitée en extérieur par l'air marin, et en intérieur par un usage d'enseignement artistique ». L'interposition d'un isolant en polystyrène expansé de 25 cm entre deux voiles en béton permettait en outre de profiter de l'inertie du béton et donc d'améliorer le confort thermique à l'intérieur des locaux. À cela s'ajoutait le recours à des gravillons locaux, issus de la carrière voisine du Revest-les-Eaux, et à une entreprise locale. Autant de points qui allaient dans le sens de la démarche Bâtiment durable méditerranéen requise par le programme.

Le double mur incliné de la façade Est est réalisé à l'aide d'un outil de coffrage spécifique, entre la banche et le coffrage de plancher.
 
Le système constructif des façades consiste à couler simultanément le voile intérieur et le voile extérieur du bâtiment en ayant préalablement incorporé un isolant en[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°379

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2019 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Panasonic Chauffage mise gros sur la réfrigération

Panasonic Chauffage mise gros sur la réfrigération

Tripler ses ventes de PAC et s’imposer sur le marché de la réfrigération en France, tels sont les objectifs affichés de Panasonic qui dévoile par ailleurs une belle augmentation de son chiffre[…]

L'Afnor réélit son président et accueille 5 nouveaux représentants

L'Afnor réélit son président et accueille 5 nouveaux représentants

Nominations chez Grohe

Nominations chez Grohe

Une plateforme de tri prend feu

Une plateforme de tri prend feu

Plus d'articles