Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Un écran pour la forêt tropicale

Sujets relatifs :

Un écran pour la forêt tropicale

© Arnaud Tudoret

La verrière du parc zoologique de Vincennes n'est pas seulement un très grand ouvrage. Sa conception et sa mise en œuvre obéissent à des contraintes spécifiques et sa réalisation se caractérise notamment par un cintrage à froid des parties vitrées par souci de l'environnement.

C'est une bulle de verre qui préserve un coin de forêt tropicale aux portes de Paris. La serre du zoo de Vincennes, qui dépasse d'un tiers le grand rocher, est le couronnement du parcours à travers le parc entièrement rénové et rouvert au printemps dernier. Sa volumétrie correspond à une exploitation optimisée de la surface tout en obéissant à des impératifs économiques. « La forme est simple, commente Véronique Descharrières, architecte de l'agence Tschumi et Associés, avec ses tronçons réguliers ponctués par des arches de 42 m et terminée aux extrémités par des quarts de sphères de 52 m de diamètre. Pour obtenir la meilleure transparence possible, nous avons retenu le verre qui est aussi gage de pérennité. »

La dimension environnementale placée au premier rang par les concepteurs a conduit à une solution de fabrication des baies évitant le thermoformage. Le cintrage à froid, qui a été retenu, consiste à laisser le verre prendre doucement sa forme définitive. « Une opération délicate, précise Olivier Hubert, chef du bureau d'études de l'entreprise Marchegay qui a réalisé l'ouvrage, surtout pour un cintrage dans les deux sens. »

Des assemblages invisibles

La structure elle-même fait appel au principe de la poutre treillis qui optimise le passage de la lumière et permet une sensible économie de matière. Les 3 300 m2 de cette couverture font appel à dix-neuf arches constituées de cinq tronçons, entièrement galvanisés à chaud afin de répondre aux exigences environnementales, et assemblés au sol, pesant ensemble 4,5 t. Tout est fait pour rendre quasi invisibles les assemblages : « Les membrures sont attachées par des éclisses intérieures quasi invisibles, précise Olivier Hubert. Les continuités doivent être parfaites et les assemblages les moins accessibles possibles car la présence des animaux apporte un risque d'attaque chimique avec les fientes des oiseaux voire de déboulonnage par les singes ou les perroquets ! ». L'évacuation des eaux pluviales est assurée à l'intérieur des tubes de la charpente.

La stabilité de l'ensemble est assurée par des croix de contreventement dans la travée centrale. Le reste de l'édifice est articulé jusqu'aux tympans. La liaison du verre à la structure se fait par un dispositif spécifique faisant notamment appel à des profils à rupture de pont thermique et interposant de l'aluminium entre les deux matériaux.

La mise en œuvre de ces ouvrages a été organisée par montage d'éléments complets de 7 tonnes préassemblés au sol et d'environ 72 m2 de surface comprenant pannes, profilé aluminium et vitrage. Le verre était cintré sur des mannequins de bois adaptés à la forme définitive sur un rayon de 23 m. La construction a suivi l'ouvrage dans sa longueur, avec une première arche stabilisée de façon provisoire par des massifs de béton et des tirants. Des croix de contreventement temporaires assuraient cette stabilité jusqu'à la finition de la travée centrale. Deux équipes ont opéré pendant sept semaines, l'une sur la charpente, l'autre sur les carrés.

Maître d'ouvrage Ville de Paris

Maître d'œuvre Agence Tschumi et Associés, architectes

Entreprise Marchegay

N°338

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°338

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Permis d'expérimenter : le projet d’ordonnance mis en consultation publique

Permis d'expérimenter : le projet d’ordonnance mis en consultation publique

Prévue par la loi Confiance du 10 août dernier, l’ordonnance permettra aux maîtres d’ouvrage de déroger à de nombreuses normes de construction. La mouture soumise par le gouvernement à[…]

Le pare-vapeur s'impose sur les toitures étanches en tôles d'acier nervurées pleines

Le pare-vapeur s'impose sur les toitures étanches en tôles d'acier nervurées pleines

Façades et feu : avancées et attentes

Façades et feu : avancées et attentes

Équipements sous pression, simplification et précision de la réglementation

Équipements sous pression, simplification et précision de la réglementation

Plus d'articles