Un démonstrateur de la construction responsable

Félicie Geslin
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un démonstrateur de la construction responsable

Plateforme de production de granulats recyclés lavés Granudem.

À Chartes (28), un programme de 12 logements collectifs s’est fixé la double ambition de s’inscrire dans le label E+C- et dans la boucle de l’économie circulaire.

C’est une petite opération, mais avec de grands objectifs. Porté par le promoteur Pierres & Territoires Eure-et-Loir, le projet de la résidence Le Onze, mené dans le cadre de l’expérimentation Obec de l’Ademe, entend démontrer la pertinence d’une approche plus responsable de la construction. Pour pouvoir atteindre le seuil E2C1 du label E+C- (en préfiguration de la RE2020), une démarche d’écologie industrielle et territoriale (EIT) a été mise en œuvre, caractérisée par le développement de circuits courts et l’intégration de matières premières issues de recyclage. « Avec un enjeu conséquent : construire mieux sans bouleverser l’équilibre économique du projet, précise Fabio Mastroianni, directeur promotion de la maîtrise d’ouvrage. Raison pour laquelle nous nous sommes limités pragmatiquement à des techniques courantes et appuyés sur le réseau des PME et TPE locales qui les maîtrisent. »

Les matériaux retournent au chantier

L’innovation est notamment venue de l’intégration de granulats de béton recyclés (GBR) dans les produits béton employés sur le chantier à la faveur de la diversification de l’entreprise de démolition locale Poullard. Celle-ci s’est en effet dotée d’une unité de transformation, Granudem, où les bétons issus de la déconstruction sont recyclés en sable et en graviers selon un process breveté. « Cela nous permet d’obtenir des granulats en 0/4, 4/10 et 10/20 réinjectables dans la production de bétons structuraux courants », explique Stéphane Poullard, directeur associé de l’entreprise et à l’origine du projet Granudem, qui a pour l’occasion bénéficié de l’accompagnement du Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (Cerib), dans le prolongement des travaux menés au sein du projet national Recybéton. Dans une logique de circuit court, le site, qui s’est doté d’une centrale pour assurer une petite production, approvisionne des entreprises soit en GBR, soit en béton, dans un rayon de 40 km. Stéphane Poullard projette à terme de proposer des licences de son procédé à des entreprises de démolition sur l’ensemble du territoire.

Les prémurs mis en oeuvre sur le chantier du Onze ont été fabriqués par Spurgin Leonhart à partir de granulats recyclés.

Concernant la résidence Le Onze, les bétons de déconstruction valorisés par Granudem émanaient de la démolition de plusieurs immeubles chartrains. Et les granulats recyclés ont été incorporés, en vertu des taux autorisés par la norme NF EN206/CN, à hauteur de 20 % dans le béton prêt à l’emploi ainsi que dans les éléments préfabriqués mis en œuvre sur le chantier – prémurs, blocs béton et escaliers. Soit 80 t de GBR, pour une production de 400 m3 de bétons structuraux. Les différents acteurs du projet réfléchissent d’ores et déjà aux moyens de rendre la démarche reproductible au niveau national.

Nous vous recommandons

BePositive pour répondre aux enjeux de construction durable et d'emploi et formation

BePositive pour répondre aux enjeux de construction durable et d'emploi et formation

Le salon BePositive se tiendra à Lyon du 21 au 23 mars 2023 pour informer et échanger autour de la transition énergétique. Cette édition sera marquée par la construction durable avec le déploiement de la RE2020, ainsi que l'emploi et...

03/02/2023 | BoisBois
Contrôle des opérations CEE (2/3) : notre cartographie des liens d’intérêt

Enquête

Contrôle des opérations CEE (2/3) : notre cartographie des liens d’intérêt

Vers une meilleure traçabilité des déchets

Vers une meilleure traçabilité des déchets

Contrôle des opérations CEE (1/3) : des bureaux hors de contrôle ?

Enquête

Contrôle des opérations CEE (1/3) : des bureaux hors de contrôle ?

Plus d'articles