Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Se connecter à la vitesse de la lumière

Stéphanie Obadia
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Se connecter à la vitesse de la lumière

© lucibel

Au Libris Café de la médiathèque Jacques-Baumel de Rueil-Malmaison, il sera bientôt possible de se connecter au Wi-Fi via la lumière.

L’expérimentation du Li-Fi – pour Light Fidelity ou internet par la lumière – sera effective le 3 juillet dans ce café de la ville de Rueil-Malmaison (92). La technologie Li-Fi par la lumière Led modulée permet un échange de données entre un luminaire spécifique et un ordinateur, rendant ainsi possible l’accès à Internet.

«Le scintillement de la lumière Led génère l’équivalent de suites de 0 et de 1, ce qui permet de véhiculer des bits, des octets, des MO et donc de la data. C’est une sorte de morse optique, à travers le spectre visible de la lumière Led, la remontée se fait en infrarouge», explique Didier Cousin, directeur du Li-Fi chez  Lucibel, société rueilloise qui a développé la solution Li-Fi sur ce projet.

Le Li-Fi permet une diffusion sécrisée de l’information. La connexion (très performante : la lumière est 1 000 fois plus rapide que l’onde radio du Wi-Fi) se limite en effet au cône de lumière produit par les Leds, avec une distance maximum d’utilisation de 4,5 mètres pour un débit symétrique de 42 mbps, en full dupleix. Par ailleurs, le Li-Fi ne génère pas d’ondes électromagnétiques, ce qui rend cette technologie appropriée aux environnements où les ondes radios sont proscrites (établissements accueillant de jeunes enfants ou des personnes électrosensibles, environnements industriels spécifiques…). Cependant, cette technologie nécessite encore aujourd’hui d’avoir un dongle externe connecté en USB au terminal (ordinateur, tablette, etc.). Elle impose aussi d’avoir un éclairage en permanence allumé !

Une centaine d’établissements déjà équipés

Il ne s’agit pas d’une première pour la ville : une centaine d’établissements sont équipés en Li-Fi, majoritairement en B2B, sous forme de POC ou de pilote, quelques bâtiments tertiaires (équipements de salles de réunion). L’intérêt est probant dans la défense, la santé, l’éducation, la banque, l’industrie (robotique), etc. À Rueil-Malmaison, l’hôpital Stell a déjà mis en œuvre le Li-Fi dans le cadre de la rénovation du service cardiologie.

Et cela devrait se poursuivre avec l’écoquartier de l’Arsenal, qui déploiera également cette technologie à l’école Robespierre, en cours de rénovation, et dans le futur complexe sportif. «L’accès du grand public à cette technologie innovante permettant l’accès à internet par la lumière Led […] constitue une véritable première», se félicite Patrick Ollier, maire de Rueil-Malmaison et président de la Métropole du Grand Paris.

Pour Didier Cousin, les retours de cette technologie sont très positifs. « Nous sommes en attente de la normalisation, de l’intégration dans les dispositifs, et de la baisse des coûts pour une généralisation… »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Signature de la charte de mobilisation des acteurs relative au permis d'expérimenter

Signature de la charte de mobilisation des acteurs relative au permis d'expérimenter

Lors du marché international des professionnels de l'immobilier (MIPIM), le ministre de la Ville et du Logement a signé ce jeudi 14 mars au côté des foncières, des établissements publics[…]

18/03/2019 |
 Le bois acétylé apte à la fenêtre

Le bois acétylé apte à la fenêtre

Constance de Batz prend la direction des opérations chez MBACity

Constance de Batz prend la direction des opérations chez MBACity

Legendre signe un contrat cadre avec Resolving sur la gestion documentaire

Legendre signe un contrat cadre avec Resolving sur la gestion documentaire

Plus d'articles