Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Un bois structurel aux qualités proches du béton

Sujets relatifs :

, ,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Fabriqués selon un process industriel bien plus simple que celui du panneau à ossature bois, les panneaux massifs contrecollés-croisés sont livrés sur chantier « prêts à poser ». Étanches à l’air, ils conviennent à la construction de bâtiments BBC et passifs.

Le panneau en bois massif contrecollé-croisé est un procédé constructif présent en France depuis 1998. Il est bien davantage répandu en Allemagne et en Autriche, où ont démarré, voici presque vingt ans, les premières productions industrialisées de panneaux.

C’est le produit de construction bois à la plus forte croissance. La capacité de production européenne a doublé en un an, passant de 300 000 m3 en 2011 à 600 000 m3 en 2012. Avec une consommation de 30 000 m3 en 2012, la France représente 7 à 8 % du marché européen. Pour l’heure, le produit est exclusivement importé d’Allemagne, d’Autriche, de Suisse et d’Espagne.
En outre, le procédé n’étant pas inscrit au DTU Bois, il nécessite au minimum l’obtention d’un Agrément technique européen pour la France. L’avis technique du Cstb, dont l’obtention est longue et fastidieuse, n’est pas obligatoire pour la commercialisation du produit, mais les marchés publics l’exigent souvent. Ces formalités administratives découragent donc beaucoup les industriels et ralentissent le développement de ce panneau structurel.

Qualtités intrinsèques accrues et process industrialisé

Cependant, cette situation risque de changer avec la norme européenne relative au panneau de bois massif contrecollé-croisé, actuellement en cours de publication. Et au vu de la tendance du marché et de l’intérêt que suscite le panneau massif, ce sont deux unités de fabrication qui seront inaugurées prochainement en France. Le groupe Monnet-Seve, notamment, vient d’annoncer l’ouverture courant mai d’une unité de production à Sougy-sur-Loire (58).
Mais le système pêche par son coût. Aussi, comparé au béton, à la brique et même au panneau à ossature bois, le panneau de bois massif contrecollé demeure encore peu utilisé. Même si les spécialistes de la construction bois affirment qu’il n’est pas pertinent de comparer son prix à celui d’un autre élément constructif.
Car au-delà de son simple rôle structurel (contreventant, le panneau permet de descendre des charges comme par un mur de béton, de même pour le plancher), il remplit bien d’autres fonctions qui, en construction traditionnelle, entraîneraient un coût. Isolant thermique et acoustique à un degré intéressant, étanche à l’air, résistant au feu, durable, et pouvant présenter une belle esthétique, le panneau en bois massif contrecollé-croisé permet un montage clos-couvert d’une rapidité et d’une précision extrêmes. Il réduit également les travaux de second œuvre. Ses qualités intrinsèques permettent d’envisager dans la construction la possibilité d’une préfabrication très aboutie.

Fabrication en usine sur mesure

Les lames de bois sélectionné sont triées et séchées artificiellement au séchoir à une humidité de 12 % ( /- 2 %). Ce taux est celui auquel le bois se stabilise naturellement dans une ambiance intérieure. Une fois sèches, les planches sont aboutées, rabotées, calibrées à la bonne épaisseur, souvent rainurées sur une face (afin de diminuer les tensions internes) et tronçonnées à la longueur désirée. Les lames sont ensuite assemblées, manuellement ou automatiquement, en couches (ou plis) croisées à 90° et encollées sur toute leur surface. On obtient, ainsi, un panneau formé d’un nombre impair de plis (de 5 à 7 en général). D’un fabricant à l’autre, l’étape du pressage pour le collage est différente. Chez MetsäWood par exemple, il s’effectue sous vide d’air, grâce à une bâche étanche. Chez KLH, il se fait à la presse à une pression de 8 bars. Une forme incurvée peut être donnée aux panneaux en pressage sous vide. Le pressage terminé, le panneau est découpé dans un Centre d’usinage à commande numérique (CNC). Ce procédé permet une haute précision dimensionnelle, tant pour les mesures globales des panneaux que pour les[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Un panel de solutions pour mettre les sols à niveau

Un panel de solutions pour mettre les sols à niveau

Minces, parfaitement planes, résistantes et légères, les chapes fluides offrent performances, facilité de mise œuvre et suivi qualité rigoureux, de la formulation à l'application.[…]

30/10/2018 | Technipédia
Data centers (3/3) – Des installations sous surveillance

Data centers (3/3) – Des installations sous surveillance

Data centers (1/3) – La course à la sobriété des data centers

Data centers (1/3) – La course à la sobriété des data centers

Data centers (2/3) – À la recherche des frigories gratuites

Data centers (2/3) – À la recherche des frigories gratuites

Plus d'articles