Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

UN ADN ULTRA RÉGIONALISÉ

Sujets relatifs :

UN ADN ULTRA RÉGIONALISÉ

La tuile Canal Restorial proposée par Imerys Toiture.

© Imerys

La diversité des tuiles du pays s'inscrit dans des contraintes historiques et localisées. Face à un patrimoine riche, grands fabricants et artisans relèvent avec succès le challenge de proposer des tuiles anciennes.

Pour comprendre l'incroyable diversité des toitures d'antan, un petit rappel historique s'impose.

La France est un pays à l'architecture très régionalisée où la pente, la forme et les coloris des toitures sont liés au climat et au savoir-faire des tuiliers et des couvreurs locaux. La tuile, produit lourd et fragile, voyageant peu, chaque tuilier travaillait avec les spécificités de son outil de production et la qualité et la couleur de l'argile de sa carrière. Le vieillissement et le remaniement des toitures ont ensuite créé, au fil du temps, les caractéristiques qui signent désormais les toits de chaque région. Taille et forme des tuiles, aspects, motifs, coloris, panachage, accessoires… à chaque territoire sa propre identité. On raisonne Quercy, Perche, Bourgogne, Berry, Sologne, Limousin, Deux-Sèvres, Île-de-Ré… et même dans des paysages très proches, les toitures sont différentes.

La recherche de l'esthétique authentique

Cette richesse concerne également les formats. Selon les régions, les tuiles plates se différencient par la taille de leurs pureaux - de 15x26 à 20x30 -et leur forme : écaille, rectangulaire, anse de panier, queue de castor, fer de lance, chanfreinée. Le phénomène est identique pour les tuiles canal, avec des tuiles lyonnaises, vendéennes, girondines et provençales… qui se distinguent par des longueurs différentes (de 40 à 50 cm), des galbes plus ou moins aplatis et des teintes régionales très typées reflétant les productions[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°355

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2016 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

PAC double service (2/2) - Fiable, performante et moins bruyante

Enquête

PAC double service (2/2) - Fiable, performante et moins bruyante

La PAC aérothermique poursuit son évolution sur plusieurs axes avec de nouveaux fluides plus écologiques, l'essor du rafraîchissement, l'apport du connecté… Si les PAC n'ont pas toujours[…]

08/07/2019 |
PAC double service (1/2) - Le chaud et le froid dans l'habitat

Enquête

PAC double service (1/2) - Le chaud et le froid dans l'habitat

Spas collectifs (1/2) - Des bulles de bien-être

Enquête

Spas collectifs (1/2) - Des bulles de bien-être

Spas collectifs (2/2) - Un bain de technicité

Enquête

Spas collectifs (2/2) - Un bain de technicité

Plus d'articles