Dossier

Tuile à côte pour faible pente

Sujets relatifs :

PHOTO - 880843.BR.jpg

Certains modèles de tuiles permettent une pose à des pentes inférieures à celles établies dans le DTU 40.21. C’est le cas de ce grand moule de type traditionnel à côte centrale.

Avec son arête centrale, cette tuile en terre cuite à emboîtement (Tuile à côte universelle de Terreal) est un modèle traditionnel et courant en rénovation, mis en œuvre dans toute la France. Son pureau longitudinal varie de 320 à 370 mm. Un jeu qui autorise une pose sur des charpentes anciennes, par exemple dans le cadre de travaux de remaniage. Cette tuile est également utilisée dans le neuf, principalement dans le pourtour méditerranéen. Le DTU 40.21 définit les pentes minimales admissibles en fonction de trois zones géographiques et de la longueur de projection horizontale des rampants : < 6,50 m, de 6,50 à 9,50 m, de 9,50 à 12 m. Au-delà, les spécifications de pose deviennent particulières aux grands rampants. Le couvreur définit ensuite si la zone d’application est en situation normale, protégée ou exposée, et s’il convient de mettre en place un écran de sous-toiture contre les risques d’infiltration de neige poudreuse. Ces critères déterminent la pente minimale de toiture admissible. À zone et situation égales, celle-ci est plus faible quand un écran de sous-toiture est en place. Le DTU mentionne des possibilités d’abaissement des pentes minimales à l’issue d’une procédure d’Atex. C’est le cas du modèle de Terreal.

Les risques de défaut d’étanchéité sont en effet d’autant plus grands que la pente de toiture est faible. Ces tuiles mécaniques ont donc fait l’objet de tests d’étanchéité à pente plus faible en soufflerie. Par ailleurs, Terreal a fourni des références de chantiers pour prouver leur étanchéité dans le temps.
L’Atex permet aujourd’hui à l’industriel de répondre à une tendance forte, notamment dans le neuf ; elle apporte également une réponse pour la rénovation d’anciennes charpentes. La pente la plus faible fixée est 19 % en zone 1 et en situation protégée avec un écran de sous-toiture. Pour la configuration la plus fréquente (zone 1, situation normale avec écran de sous-toiture), la pente minimale admissible est 21 %.
L’étanchéité est garantie par les doubles emboîtements latéraux et longitudinaux. Grâce à son pureau variable, la tuile s’adapte à toutes les toitures et toutes les longueurs de rampant. Certifiée NF Tuiles de terre cuite, disponible dans trois coloris (tabac, rouge et vieilli), elle est compatible avec plus de 230 modèles de tuiles à côte (existant ou ayant existé). La pose sur liteaux bois ou métalliques est réalisée obligatoirement à joints croisés. Chaque tuile est munie de deux tenons en sous-face reposant sans calage sur les liteaux, eux-mêmes fixés sur les supports de couverture. L’Atex concerne également l’utilisation d’accessoires spécifiques pour éviter la découpe sur chantier des tuiles au niveau des rives latérales. La gamme comporte de nombreux accessoires ornementés adaptés aux spécificités régionales.

N°347

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°347

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Quatre gymnases municipaux en régions

Dossier

Quatre gymnases municipaux en régions

Les gymnases « nouvelle génération » offrent une grande diversité de réponses techniques et architecturales, notamment axées sur la recherche de performance énergétique et de[…]

23/02/2017 |
Rénovation énergétique du patrimoine

Dossier

Rénovation énergétique du patrimoine

« Le bâti ancien appelle des solutions non standardisées »

Interview

« Le bâti ancien appelle des solutions non standardisées »

L'évêché d'Auch renaît en bâtiment à énergie positive

Dossier

L'évêché d'Auch renaît en bâtiment à énergie positive

plus d’articles