Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Dossier

Toute la lumière sur l'ombre

Toute la lumière sur l'ombre

Anis, une version contemporaine du bureau selon l'agence Dream : toutes les circulations verticales sont rapportées en façade. Les balcons surdimensionnés pensés pour prolonger à l'extérieur les espaces de travail, remplissent aussi un rôle de casquettes solaires. Des brise-soleil, de la végétation, des stores et un ensemble de poteaux complètent le dispositif.

© Cyrille Weiner

La RE2020 ne semble pas se prononcer sur le confort d'été. Les solutions mises en œuvre appartiennent donc aux équipes de maîtrise d'œuvre et dépendent du niveau d'exigence du maître d'ouvrage.

Sujet soulevé par la RT2012, la problématique des surchauffes des bâtiments basse consommation s'est accrue avec les performances de l'enveloppe très isolée et étanche à l'air. Visant des gains de chaleur et de lumière en hiver, l'augmentation des surfaces vitrées (1/6 de surface de baie sur le bâtiment comme valeur minimale) soulève en été des problématiques de transfert de chaleur par convection et par conduction. « Selon l'orientation du bâti, un mètre carré de vitrage peut équivaloir à la puissance installée d'un radiateur 500 W, relève le designer énergétique Pascal Lenormand, de Incub'. Cela peut devenir problématique au-delà de 20 % de la surface de plancher d'un local en vitrage, en particulier à l'est et à l'ouest. On entre alors en zone sensible. »

Par ailleurs, la RT2012 n'encadre pas vraiment la question de surchauffe : elle n'inclut pas de valeur de référence du facteur solaire, mais une obligation de résultat sur la température intérieure de confort. La maîtrise des surchauffes relève donc plus du référentiel choisi (HQE, Pas sivHaus…), de la démarche de conception de la maîtrise d'œuvre et des exigences de la programmation. Un compromis est à trouver entre facteur solaire du couple menuiserie-protection, apports thermiques recherchés et facteur de transmission lumineuse.

Composée de lames en alu perforées, la résille bioclimatique vient réguler les apports solaires devant les façades est, ouest et sud d'Identity 2, un immeuble de bureaux récemment livré dans le quartier de la gare à Rennes (32).

Des solutions adaptées à chaque façade

« La simulation thermodynamique (STD) reste le meilleur des outils pour prévoir finement le comportement du bâtiment dans son contexte et connaître le niveau de température, heure par heure, tout au long de l'année », remarque Fabrice Cuvelier, directeur de projet chez Ingérop. Un outil que l'énergéticien a utilisé pour le projet de la cité scolaire de l'Edit à Roussillon (38). Cette vaste rénovation-extension -18 763 m², dont 5 013 m² en neuf et 13 750 m² en rénovation (collège + lycée) conduite par l'agence CRR -concentre une diversité de solutions de protection passive. Les performances recherchées en termes de confort d'été visent à minimiser le nombre d'heures annuelles où la température est supérieure à 28 °C (60 h pour le cas le plus défavorable, à savoir le lycée, et entre 0 et 10 h pour un des bâtiments neufs) sans recourir à l'usage de volets roulants. L'opération non climatisée, privilégie la ventilation naturelle et le rafraîchissement par free cooling et night cooling via la ventilation à double flux et l'usager.

« Labellisés Effinergie+, les deux bâtiments neufs posent moins de problèmes que la réhabilitation avec des orientations favorables, des masques solaires (végétation, bâti existant), remarque l'architecte Jean-Pierre Rambourdin, de l'agence CRR. Les vitrages à fort contrôle solaire (38 % devant les façades les plus vitrées et 28 % devant le hall d'entrée) sont associés à des protections passives : casquettes, coursives, brises soleil orientables (BSO) … » Moins classique, une ombrière solaire photovoltaïque à l'ouest du hall d'entrée principal allie protection contre la chaleur, génération d'énergie électrique et création d'un abri extérieur. « Sur la façade sud du collège, des “ étagères solaires ” (éléments horizontaux en[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°379

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2019 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Panasonic Chauffage mise gros sur la réfrigération

Panasonic Chauffage mise gros sur la réfrigération

Tripler ses ventes de PAC et s’imposer sur le marché de la réfrigération en France, tels sont les objectifs affichés de Panasonic qui dévoile par ailleurs une belle augmentation de son chiffre[…]

L'Afnor réélit son président et accueille 5 nouveaux représentants

L'Afnor réélit son président et accueille 5 nouveaux représentants

Nominations chez Grohe

Nominations chez Grohe

Une plateforme de tri prend feu

Une plateforme de tri prend feu

Plus d'articles