Tour Zamanski : le « rendu coupe-feu »

Sujets relatifs :

Tour Zamanski : le « rendu coupe-feu »

© Doc. Xavier Testelin

Pour conserver à la façade son élégance d’origine sans déroger aux exigences de la sécurité incendie, les poteaux en acier qui supportent la façade ont été traités à l’aide d’une peinture intumescente qui vient conforter une résistance déjà bien établie par du béton coulé à l’intérieur de ces ouvrages.

Après un désamiantage complet qui avait nécessité le désossage de l’édifice, ne laissant à nu que le noyau central, les plateaux et les poteaux de façades, la tour Zamanski qui domine la faculté de Jussieu a été entièrement rénovée. En particulier, sa fermeture a été assurée par la pose de panneaux préfabriqués de mur-rideau sur l’ancienne structure constituée d’une série de poteaux acier d’une très grande finesse.

« L’intérêt de cette façade reposait en grande partie sur l’étonnante succession de poteaux en acier très élancés, disposés tous les mètre cinquante, qui la supportent, explique Véronique Feigel, architecte associée de Thierry Van de Wyngaert Architectes Associés. D’un diamètre de 26 cm au rez-de-chaussée, ils s’élèvent en diminuant de section tous les quatre niveaux jusqu’à n’avoir plus que 16 cm de section au sommet, à 90 m de hauteur et au vingt-quatrième étage. Ils sont reliés aux abouts de planchers par l’intermédiaire de sabots métalliques. C’est à eux que la façade doit cette impression de légèreté et de transparence qui caractérise son architecture. »

Problème, si on savait que chacun de ces poteaux avait été rempli de béton pour répondre aux exigences incendie de l’époque, rien ne permettait réellement de vérifier si ce remplissage avait été réalisé de façon complète et régulière, une nécessité pour assurer le niveau de résistance au feu fixé par la réglementation.

Campagne d’essai et peinture intumescente

« Et bien entendu, nous souhaitions conserver ces ouvrages qui assurent une grande qualité architecturale à la tour » remarque Véronique Feigel. Pas question donc de les encoffrer dans de gros trumeaux opaques. Après sablage de chacun d’entre eux (et des pièces métalliques solidaires comme les sabots et les poutres) et un traitement antirouille, ils ont été protégés à l’aide d’une peinture intumescente. « Une étude d’ingénierie incendie doublée d’une campagne d’essais en vraie grandeur menée au CTICM que nous avons décidé de faire conduire en liaison avec Coteba qui assurait l’ingénierie du projet, a montré que ce dispositif permettait d’atteindre le niveau de sécurité requis ». Enfin, une finition par peinture gris clair leur a donné leur aspect définitif.

Il était alors possible de venir fixer, derrière cet alignement de fuseaux en acier, la façade rideau constituée de modules de 3,10 m de haut au châssis en aluminium enserrant des vitrages à basse émissivité.

Nous vous recommandons

Dimensionnement du béton de granulats recyclés

Dimensionnement du béton de granulats recyclés

Ngoc Han Vu, référent technique national Structures complexes et Immeubles de grande hauteur Qualiconsult.CTB : Pourquoi de nouvelles règles de dimensionnement pour le béton à base de granulats recyclés ?Les granulats recyclés...

22/11/2022 |
En quoi consiste l'audit énergétique réglementaire ?

En quoi consiste l'audit énergétique réglementaire ?

Révision du NF DTU 25.41 relatif aux plaques de plâtre à faces cartonnées

Révision du NF DTU 25.41 relatif aux plaques de plâtre à faces cartonnées

Dallages béton : nouvelle version du NF DTU 13.3

Dallages béton : nouvelle version du NF DTU 13.3

Plus d'articles