Toulouse : un référent environnemental

Sujets relatifs :

Toulouse : un référent environnemental

Sur les sheds des ateliers une double coque participe au nécessaire abaissement sonore (Claude Vasconi)

C'était une donnée de base du concours du nouveau lycée ­Galliéni de Toulouse : des cibles environnementales exigeantes. Et pourtant le pari n’était pas simple. Reconstruire à l’emplacement d’un ancien établissement scolaire – très sérieusement endommagé par l’explosion d’AZF – consistait à implanter un établissement scolaire professionnel pour les métiers des transports et de la mécanique automobile avec un internat, dans une zone inondable devenue friche industrielle juste au-dessous du parcours d’approche de la piste d’atterrissage de Blagnac et à proximité de la rocade ! La palette des objectifs environnementaux est quasiment complète puisque préoccupations de santé et volonté de maîtrise des coûts globaux s’ajoutaient aux demandes du maître d’ouvrage, la région Midi-Pyrénées.

« Nous avons abordé ce projet à partir du plan-masse qui commande une bonne partie du succès, explique Thomas Schinko, architecte de l’Agence Claude Vasconi. L’essentiel de l’équipement est implanté en fond de parcelle. Seuls les bâtiments d’internat demeurent proches de la ville. Un vaste espace vert, jardin de l’établissement, est ouvert vers la ville ».

À l’inverse, plus on s’enfonce dans la parcelle, plus les constructions sont spécialisées (les dernières étant des ateliers proches de pistes d’essais).

La conception de la partie enseignement, toute linéaire, en projette la possibilité d’extension. Le principe de construction métallique permet des dispositions particulières sur les aspects acoustiques et thermiques.

« De petites serres, au-dessus des classes, jouent un double rôle de régulateur climatique en prolongeant les effets des intersaisons, et de réducteur de bruit aérien par leur position-tampon, poursuit Thomas Schinko. Par ailleurs, sur les sheds des ateliers, la double coque participe également à cet abaissement sonore ». Pour lutter contre les effets du bruit, la végétalisation, y compris entre ateliers, en permet la réverbération.

Mais à ces dispositions de conception s’ajoutait la volonté d’une filière de construction la moins impactante possible : « Nous voulions un chantier sec » et de retenir la construction métallique : « L’acier est particulièrement intéressant en raison de sa légèreté (efficace pour limiter les fondations), de sa simplicité de transport, des combinaisons acoustiques et thermiques qu’il laisse imaginer librement, etc ». Les architectes en apprécient la souplesse tant en formes que dans les possibilités qu’il laisse dans des associations avec d’autres matériaux. « D’autant que les nouveaux modes de calcul au feu évitent l’emploi de produits peu respectueux de l’environnement ».

Quand on sait, enfin, que les finitions bois sont préférées à toute autre, que l’établissement est largement pourvu de capteurs photo­voltaïques, on comprend que cette réalisation soit considérée comme une référence de construction environnementale.

Maître d’ouvrage : Région Midi-Pyrénées Maître d’œuvre : Agence Vasconi

Nous vous recommandons

En quoi consiste l'audit énergétique réglementaire ?

En quoi consiste l'audit énergétique réglementaire ?

CTB : Dans quel cadre s'inscrit ce nouveau diagnostic énergétique (DPE) ?Il s'inscrit dans le cadre plus général de la transition écologique enclenchée par les directives européennes de 2002 et 2009. Dans cette optique, le...

22/10/2022 |
Révision du NF DTU 25.41 relatif aux plaques de plâtre à faces cartonnées

Révision du NF DTU 25.41 relatif aux plaques de plâtre à faces cartonnées

Dallages béton : nouvelle version du NF DTU 13.3

Dallages béton : nouvelle version du NF DTU 13.3

Systèmes d'ITE en bardage rapporté avec lame d'air ventilée

Systèmes d'ITE en bardage rapporté avec lame d'air ventilée

Plus d'articles