Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Dossier

Toitures : un important gisement d'économies d'énergie

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Toitures : un important gisement d'économies d'énergie

Le renforcement de l'isolation thermique ne se résume pas seulement à une épaisseur en plus, mais aussi au traitement de tous les ponts thermiques et détails d'étanchéité.

© Martin Argyroglo/La Rehausse Parisienne

Les toitures anciennes présentent souvent des combles aménageables ou perdus, des couvertures en zinc, en ardoises ou en tuiles, et des charpentes bois. Des systèmes d'isolation adaptés permettent d'en renforcer la thermique sans la dénaturer.


« Dans le bâti ancien, une amélioration thermique de la toiture est d'autant plus importante que le traitement des murs est complexe, voire limité », constate Samuel Courgey, référent technique bâtiment et environnement. En l'absence d'isolation, les déperditions thermiques y représentent jusqu'à 30 % des pertes totales. Agir sur la toiture renforce efficacement les performances globales de l'enveloppe. À ce titre, tous les isolants du marché peuvent être utilisés, qu'ils soient minéraux, bio-sourcés ou synthétiques.

Trois principes de mise en œuvre

L'épaisseur doit cependant être suffisante pour atteindre une résistance thermique de l'ordre de 8 à 10 m2 .K/W, un bon compromis se situant entre 30 et 50 cm. Sa mise en œuvre peut être réalisée de trois façons : sur le plancher du grenier, sous rampant ou au-dessus de la charpente. Dans le premier cas, l'espace tampon des combles est préservé et l'isolant déroulé sur le plancher ou insufflé. « Il est important de prévoir un platelage pérenne pour cheminer dans les combles sans écraser l' isolant », note Maxime Duluc, cogérant du BET Sol Air. La pose sous rampant nécessite quant à elle de ménager une lame d'air suffisante[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Ré-élection de Thierry Lirola à la présidence du SNER

Ré-élection de Thierry Lirola à la présidence du SNER

Le Conseil d'Administration du SNER  s'est réuni le mardi 12 mars 2019 à Paris. Thierry Lirola a été ré-élu à la présidence pour un deuxième mandat. Thierry Lirola[…]

22/03/2019 |
Premier projet d’illumination solaire dynamique au monde

Premier projet d’illumination solaire dynamique au monde

Xavier Chastel, nommé Délégué général de l’UNICEM

Xavier Chastel, nommé Délégué général de l’UNICEM

La construction face au virage tech

La construction face au virage tech

Plus d'articles