Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Dossier

Technique Des solutions pionnières au service des œuvres

Sujets relatifs :

Technique Des solutions pionnières au service des œuvres

La borne d'accueil et le pupitre sont revêtus de miroirs. Les plans de travail sont en Corian.

© photos j-f. rollinger

Du sol au plafond du Centre Pompidou Metz, une quarantaine d'entreprises nationales ou régionales du second œuvre ont apporté leur touche aux finitions. Le chantier a permis à nombre d'entre elles de tester des solutions inédites pour mettre en valeur les œuvres exposées.

Réparti entre deux bureaux d'études parisiens, Ikon pour la mise en valeur extérieure de l'ouvrage et L'Observatoire pour l'intérieur du bâtiment, l'éclairage concilie haute technicité et performance énergétique. Les tubes à incandescence sont proscrits parmi les 4 000 luminaires, tous fluorescents ou à basse consommation. Dans les galeries tubulaires, les rampes éclairant le plafond procurent une lumière indirecte blanche, reproduisant l'ambiance du jour. Chacun des trois tubes de 1 000 m2 se divise en 66 parties modulables avec des intensités de 0 à 100, permettant à chaque zone de passer du grand jour à l'obscurité totale. Sous la charpente, 250 luminaires réflecteurs en journée éclairent la membrane translucide la nuit.

La même énergie, du chantier au musée

Filiale du groupe Fayat, Satelec a consacré 6 000 heures d'études et 30 000 heures de travail à l'éclairage, aux courants forts et aux courants faibles du nouveau musée. Dans la cour de service, le bâtiment des énergies assure la transformation de la haute tension qui arrive en 17 500 volts. Les 2 000 kWa installés ont alimenté tous les corps de métier durant le chantier et assurent le fonctionnement de l'ensemble des équipements. En matière de courants faibles, un point de contrôle unique gère la climatisation et l'éclairage de tout le bâtiment et le comptage des visiteurs à l'entrée et zone par zone. Spécialiste des systèmes de levage, la PME meusienne Leblanc Scénique a implanté dans l'auditorium une patience motorisée permettant de faire coulisser des écrans. Pour assurer la manutention des décors dans le studio de création, elle a créé un treuil supportant une charge de 500 kg dont elle a installé 25 exemplaires en périphérie de la scène. Réputé sur le plan national pour sa maîtrise du Corian, résine minérale haut de gamme initialement réservée aux vasques chirurgicales, Créa Diffusion, basée à une quinzaine de kilomètres de Metz, a réalisé une vasque hexagonale aux arêtes vives. Réalisée en partenariat avec le bureau d'architectes, la pièce restera unique. Maître d'œuvre de l'agencement commercial d'enseignes nationales, le mosellan Fluckinger a conçu la borne d'accueil et le pupitre d'entrée en miroir. De l'ascenseur panoramique aux garde-corps transparents donnant sur la nef, l'aménagement anticipe les règles d'accessibilité en s'adaptant à chaque handicap.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°296

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Reconvertir des bâtiments patrimoniaux

Dossier

Reconvertir des bâtiments patrimoniaux

La reconversion des bâtiments induit de nécessaires adaptations. S’agissant d’édifices patrimoniaux, protégés ou non, l’intervention doit pouvoir faire dialoguer histoire du lieu et nouveaux[…]

La Bourse de Commerce entame une autre vie

Dossier

La Bourse de Commerce entame une autre vie

La Samaritaine fait peau neuve

Dossier

La Samaritaine fait peau neuve

La renaissance du 52 Champs-Élysées

Dossier

La renaissance du 52 Champs-Élysées

Plus d'articles