Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Système d’intégration pour modules photovoltaïques

Sujets relatifs :

Système d’intégration pour modules photovoltaïques

Conçu par la société Altus Energy, le KlipRoof 011 est un système d’intégration au bâti photovoltaïque pour modules cadres, ceux-ci pouvant être disposés en portrait ou en paysage. Spécialement conçu pour les toitures inclinées, même de très faible pente (jusqu’à 10°), il s’adapte à toutes les hauteurs de cadre et remplace pleinement une couverture conventionnelle. « La durée de vie minimale d’un générateur photovoltaïque étant de vingt ans, nous avons cherché à réaliser un système sans joint », explique Mathieu Debonnet, le président d’Altus Energy. Pour ce faire, le module photovoltaïque est enfermé dans un « surcardre » aluminium qui joue le rôle de gouttière et rejette l’eau hors du panneau. « Avec notre solution, le boîtier électrique n’est pas en contact direct avec la charpente », poursuit Mathieu Debonnet, conception qui garantit une meilleure ventilation et un fonctionnement optimal (l’accroissement de température provoque une baisse du rendement), mais aussi une sécurité accrue en cas de surchauffe ou de petit court-circuit.

Garantie décennale

Ce type d’équipement, qui entre dans la catégorie des Epers (Éléments pouvant entraîner la responsabilité solidaire), bénéficie d’une garantie décennale. « Un point fondamental et pourtant totalement occulté aujourd’hui,commente Mathieu Debonnet, puisque la responsabilité du fabricant peut-être engagée en cas de sinistre occasionné par un vice au niveau du système. » La mise en œuvre de cette solution particulièrement flexible s’effectue rapidement, les générateurs photovol-­taïques étant prémontés en usine.

Autre élément remarquable : un système d’intégration 100 % français. Le KlipRoof 011 a, en effet, été conçu et développé en France, la fabrication et l’assemblage des pièces s’effectuant également dans l’Hexagone. « Nous voulions dès le départ du projet, maîtriser toute la partie avale, poursuit Mathieu Debonnet, afin de créer de la valeur ajoutée industrielle avec des partenaires choisis exclusivement en France. » Notons que 90% des modules employés proviennent de RECSolar – fabricant des Wafer (précellules), cellules et panneaux – d’où la garantie d’une traçabilité totale. Côté coût, le produit se situe dans une fourchette de 16 000 à 17 000 € TTC pour 20 m2 de panneaux posés.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°306

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2011 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Les défis des IGH bois et du réemploi

Les défis des IGH bois et du réemploi

Dans le cadre de notre série de 21 entretiens consacrés  l'innovation en 2018, les experts interviewés ont mis en avant un ou deux exemples remarquables. Vous les retrouvez ici. Aujourd'hui, la sélection[…]

11/01/2019 | ActualitéInnovation
"Climat, urbanisation... Nous devons changer notre façon de faire" - Bureau Veritas (3/21)

"Climat, urbanisation... Nous devons changer notre façon de faire" - Bureau Veritas (3/21)

Le FCBA et l'EpaMarne s'engagent pour une ville durable

Le FCBA et l'EpaMarne s'engagent pour une ville durable

E+C- et RE2020 à la croisée des chemins

E+C- et RE2020 à la croisée des chemins

Plus d'articles