Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Surélever à Paris, une ascension ardue

Surélever à Paris, une ascension ardue

Les structures bois sont privilégiées pour leur légéreté, d'autant que la filière sèche offre des possibilités de préfabrication ( A. Paris XIIIe, B. Paris XVIIIe ).

© David Foessel - Ronan Mérot

À l'achat, le coût du mètre carré parisien atteint des sommets. Ajouter un niveau apparaît souvent comme une solution moins onéreuse, si la copropriété, les fondations ou l'existant le permettent…

La surélévation d'immeuble, monnaie courante au XIXe siècle, séduit à nouveau à Paris, où le prix du mètre carré à l'achat s'échelonne entre 8 000 et 10 000 €, bien au-dessus des 2 000 à 6 000 € que peut coûter ce type de travaux. La loi Alur de 2014 a d'ailleurs facilité ce type d'opérations en supprimant le coefficient d'occupation des surfaces (COS), qui limitait jusque-là les possibilités d'étendre la surface de plancher, ou encore en autorisant des dérogations au plan local d'urbanisme (PLU) en cas de dent creuse. Pourtant, les difficultés sont encore nombreuses. « Si les demandes d ' études explosent depuis 2015, moins de 10 % des projets aboutissent[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°367

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2018 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Coûts de construction - Lieux de justice

Coûts de construction - Lieux de justice

Une autorité naturelle émane des nouveaux lieux d’exercice de la justice récemment livrés en région, où le rôle de chacun se veut affirmé sans que soit négligée pour[…]

Coûts et châtiments

Coûts et châtiments

Un jeu de patios et redents

Un jeu de patios et redents

Géométries et lignes épurées

Géométries et lignes épurées

Plus d'articles