Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Surélévation en charpente métallique et façade F4 d’Isover

Sujets relatifs :

Surélévation en charpente métallique et façade F4 d’Isover

Un immeuble de bureaux R 2 situé à Montreuil (93) s’apprête à accueillir deux étages supplémentaires de logements (631,60 m² Shob), réalisés en charpente métallique doublée du système de façade F4 d’Isover.
Le bâtiment existant n’étant pas doté de façades porteuses, le maître d’ouvrage (OGI) et le maître d’œuvre (Cabinet Lebrun-Deleval) ont opté pour cette solution constructive plus légère et plus simple à mettre en œuvre, d’autant que ce chantier, situé dans une rue étroite, était difficile d’accès. Afin d’éviter les contraintes excessives du nouveau bâti sur l’ancien, l’ensemble de l’ossature a été surélevé de 15 cm. Les charges sont reportées sur deux grandes poutres-treillis PRS situées en façades et reposant de part et d’autre sur des poteaux renforcés en fondation. La surélévation à ossature métallique est en quelque sorte posée « à cheval » sur le bâtiment existant. Ses quatre façades sont réalisées avec la solution préindustrialisée F4 d’Isover, associant structure métallique, isolation thermique intérieure et extérieure et système d’étanchéité à l’air, tout en éléments manuportables prédécoupés et prépercés. Assemblée intégralement en filière sèche, elle vient se fixer à l’extérieur de la charpente porteuse. Sa mise en œuvre s’effectue en deux phases : à l’extérieur sur toute la hauteur du nouveau bâti, puis à l’intérieur, étage par étage.
Côté extérieur, sont fixés des profilés acier verticaux qui supportent des panneaux d’isolation en laine de verre de 12 cm doublés d’un pare-pluie et du bardage. Côté intérieur, de plancher à plafond, une structure métallique secondaire vient se fixer sur les profilés verticaux extérieurs. Elle soutient une seconde couche isolante en laine de verre, une membrane pare-vapeur et les plaques de plâtre de finition intérieure. Depuis sa commercialisation fin 2011, c’est ici la première opération associant le système F4 à une charpente métallique.
Ses performances offrent un niveau de déperdition thermique d’enveloppe Ubat inférieur à 0,30 W(m².K), soit 40 % de mieux que certains bâtiments BBC. Côté acoustique, elle atteint un niveau d’affaiblissement Rw de 57 dB, quand la réglementation exige un niveau minimum de 45 dB pour les façades les plus exposées.
Le chantier, démarré en août 2011, devrait être livré en septembre 2012, pour un budget de 2 000 €/m².

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Fin de partie pour les tours ?

Fin de partie pour les tours ?

Lutter contre l'étalement urbain, préserver les espaces cultivables, trouver une solution à la densification… les immeubles de grande hauteur étaient jusque-là une solution intéressante pour les métropoles, en plus d'être de...

Redoubler d’efforts en faveur d’un bâtiment et d’un territoire durable

Redoubler d’efforts en faveur d’un bâtiment et d’un territoire durable

Des débouchés pour les eaux d’exhaure

Des débouchés pour les eaux d’exhaure

 Ouverture d’appels à projets  pour soutenir la décarbonation de l’industrie

Ouverture d’appels à projets pour soutenir la décarbonation de l’industrie