abonné

Sur de nouvelles fondations, Paris XVIIIe

Sur de nouvelles fondations, Paris XVIIIe

L'élévation repose sur des micropieux qui traversent l'existant et accueille un salon, un bureau et deux terrasses, dont une accessible.

© Ronan Mérot

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement Les Cahiers Techniques du bâtiment - édition Abonnés

Les fondations de cette maisonnette en R+2 de 43 m² avec sous-sol n'étaient pas de qualité suffisante pour supporter une surélévation. Il a donc fallu en créer de nouvelles, totalement indépendantes, via un système de micropieux. Une structure poteaux-poutres - dont les piliers traversent les planchers existants, eux-mêmes renforcés au préalable - prend appui sur ces derniers et vient soutenir l'étage supplémentaire. Autre spécificité de ce projet, baptisé « maison Saganaki » : le COS, encore en vigueur lors de sa réalisation, n'autorisait qu'une surélévation de 26 m². Les architectes ont dû faire preuve d'inventivité pour la géométrie du salon et du bureau ajoutés sur cette maison en forme de triangle rectangle. L'espace restant est occupé par deux terrasses, dont une accessible. Le système constructif en ossature bois a été privilégié pour sa légèreté, les possibilités de préfabrication et la faible épaisseur des murs.

[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30) ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr.