Dossier

structure

Sujets relatifs :

PHOTO - 869433.BR.jpg

Graf - Microstation EasyOne

Cette microstation d’épuration conjugue compacité et efficacité. D’un faible encombrement au sol, elle comporte une cuve unique avec une seule chambre de traitement, une seule colonne d’évacuation et une seule ventilation primaire. L’avantage du système ? Les eaux usées sont activées par oxygénation dès leur arrivée dans la chambre, décantées et évacuées une fois clarifiées, sans risque de fermentation ou de formation de gaz. Ce principe de traitement dans une seule chambre condense les phases d’épuration, qui, dans les systèmes traditionnels, génèrent une consommation d’énergie importante - alors que la consommation électrique annuelle de l’EasyOne 8 EH est estimée à 35 kWh. Par ailleurs, les boues étant éliminées en permanence lors du traitement, la nécessité des interventions de vidange est réduite.

Rotho Blaas France - Assemblage X-Rad

Ce système d’assemblage pour la construction en CLT propose une alternative aux connexions traditionnellement utilisées (équerres clouées, vis, etc.) et peut s’adapter à des charges de conception importantes. Il permet en effet un transfert des charges de traction et de cisaillement très élevées par les angles des panneaux de murs et de planchers. Les plaques métalliques sont rassemblées en trois kits destinés aux différents niveaux de la structure. X-Base est un connecteur de gros diamètre assurant l’ancrage en pied de mur ; X-Mid (photo) permet d’effectuer la connexion aux planchers d’étage ; et X-Top, la liaison toit-panne sablière ou directement toiture-panneaux de CLT. La résistance de ces nouveaux assemblages devrait également contribuer à requalifier les standards de découpe et de transport des panneaux.

Innomur - Bloc de coffrage Isostal

Ce bloc de coffrage en bois moulé avec une isolation extérieure et des parements intérieurs intégrés permet la construction des murs de façade de maisons individuelles ou de petits collectifs. L’unité pèse 22 kg/m2, contre 200 kg/m2 pour des matériaux de construction classiques (briques, monomur, etc.). Elle est composée de deux faces en bois moulé de 600 x 330 mm, fixées par deux écarteurs ; la face extérieure est munie d’une couche de polystyrène expansé (160, 180 ou 200 mm d’épaisseur), tandis que la face intérieure est préaménagée pour faciliter les opérations d’assemblage des blocs, puis de coulage du béton à l’intérieur des parois en bois moulé. Des écarteurs rainurés maintiennent fermement les ferraillages. Ce matériau « trois en un » permet de monter à sec un mur tout à la fois porteur, isolant et prêt à recevoir un parement extérieur, sur une première rangée posée au mortier-colle. Il réduit donc considérablement les délais de chantier. Cette innovation bénéficie des partenariats noués avec deux industriels aux savoir-faire différents : Engelvin Bois Moulé et Knauf Industries.

N°345

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°345

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Quatre gymnases municipaux en régions

Dossier

Quatre gymnases municipaux en régions

Les gymnases « nouvelle génération » offrent une grande diversité de réponses techniques et architecturales, notamment axées sur la recherche de performance énergétique et de[…]

23/02/2017 |
Rénovation énergétique du patrimoine

Dossier

Rénovation énergétique du patrimoine

« Le bâti ancien appelle des solutions non standardisées »

Interview

« Le bâti ancien appelle des solutions non standardisées »

L'évêché d'Auch renaît en bâtiment à énergie positive

Dossier

L'évêché d'Auch renaît en bâtiment à énergie positive

plus d’articles