Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Soprema développe une nouvelle solution industrielle à base de PET recyclé

Stéphanie Obadia
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Soprema développe une nouvelle solution industrielle à base de PET recyclé

Soprema a démarré son unité de production de matières premières à partir de PET (polyéthylène téréphthalate) recyclés. Quelque 3 000 tonnes devraient être traités cette année.

Le fabricant d’isolant et d’étanchéité Soprema a mis en place, via le procédé Sopraloop, la première ligne de régénération et de transformation chimique des barquettes et bouteilles opaques en PET complexes (une combinaison de différents plastiques). L’activité vient de débuter à Strasbourg (67), dans un ancien entrepôt logistique. Il s’agit d’une nouvelle filière de recyclage des emballages plastiques. Cette solution associe un recyclage mécanique à un recyclage chimique et transforme les déchets d’emballages PET – de type barquette monocouche et multicouche et bouteilles opaques – en polyols. Ces derniers étant utilisés pour la fabrication de mousse et panneaux d’isolation pour le bâtiment. « Le taux de substitution du polyol vierge par du recyclé peut se faire sans problème jusqu’à 50 %, précise François China, directeur industriel du groupe. Soprema vise cependant de pousser l’expérience à un taux bien supérieur. « Cette technologie de glycolyse du PET n’a jamais été appliquée industriellement aux déchets PET à cause de la pollution inhérente à ces derniers. Personne ne savait l’appréhender jusqu’à présent. »

Un développement nécessaire

Ce nouveau système de recyclage, baptisé Sopraloop, prend en compte l’augmentation des matières plastiques recyclées. En effet, la France s’est engagée dans un programme ambitieux de développement du recyclage des plastiques : 135 000 tonnes supplémentaires devront être recyclées chaque année, dont 25 000 tonnes de barquettes en PET. Or actuellement, « recycler ces barquettes avec les bouteilles PET ne peut pas être entièrement traité par les procédés existants : les rendements et la qualité des produits diminuent lorsque le taux de barquettes augmente. Même problématique pour le PET opaque : si une partie peut être recyclée dans les filières actuelles, il faudra d’autres débouchés lorsque les quantités augmenteront », poursuit François China.

Une mise en œuvre industrielle en Alsace

Soprema devrait recycler environ 3 000 tonnes de PET cette année. Mais il compte doubler la production d’ici cinq ans : la capacité de la ligne de production étant de 10 000 tonnes par an (à terme). Une deuxième ligne de production pourrait même être envisagée. Concernant la collecte, elle devrait être assurée en partie par Citeo, qui a lancé un programme de consigne de tri à tous les emballages plastiques. Si l’approvisionnement est national aujourd’hui, l’objectif est de s’approvisionner au plus près des usines.

Ce projet de R&D est accompagné par Citeo dans le cadre des travaux sur la recherche de débouchés, et par l’Ademe dans le cadre du programme Investissements d’Avenir. Il vient d’obtenir le label Efficient Solutions de l’Alliance mondiale pour les technologies propres*, tout comme l’isolation biosourcée Pavatex à base de fibre de bois et de ouate de cellulose.

*Ce label récompense l’efficacité de solutions qui garantissent un mode de construction respectueux de l’environnement et qui offrent des réponses concrètes et rentables face aux enjeux du dérèglement climatique. L’Alliance a été créée par la Fondation Solar Impulse à l’initiative de Bertrand Piccard et installée officiellement lors de la COP23.

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Économie circulaire - Déchets du bâtiment : la filière interpelle l’État

Tribune

Économie circulaire - Déchets du bâtiment : la filière interpelle l’État

Dans cette tribune, la filière demande à l’État de prendre en considération ses propositions consensuelles et ambitieuses pour améliorer la gestion des déchets du bâtiment dans le cadre[…]

Le palais de Justice de Bruxelles en bulles

Le palais de Justice de Bruxelles en bulles

Réussir la greffe sur l'existant

Dossier

Réussir la greffe sur l'existant

Vers l'établissement de santé 4.0

Dossier

Vers l'établissement de santé 4.0

Plus d'articles