Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Sols : cinq gammes et soixante coloris pour un PVC grand trafic

Sujets relatifs :

Sols : cinq gammes et soixante coloris pour un PVC grand trafic

Cette collection de sols PVC acoustique dédié au grand trafic s’enrichit de graphismes variés et offre une large palette de coloris, étudiée pour répondre à ses divers domaines d’application.

Forbo Sarlino sort sa nouvelle collection de sols PVC acoustiques dédiée au grand trafic, à savoir le milieu hospitalier, l’enseignement, l’habitat collectif et le tertiaire. Sarlon Trafic, avec un ­format lé de 2 m de largeur (rouleaux de 25 m de longueur), s’enrichit d’abord de deux nouveaux dessins. Entrelacs de stries, mailles superposées et trame ondulante déclinés en douze teintes pour ­Boreal, tandis que Kalahari propose un graphisme en six coloris possibles, évoquant la mosaïque ancienne, la terre ou l’écorce craquelée, ou encore le cuir patiné. Caldeira, un dessin moucheté déjà existant, s’enrichit de six nouvelles couleurs vives et claires. Quant à Hoggar, renouvelé en 2005, son motif patiné et griffé se décline en plus dans un format dalle de 50 x 50 cm dénommé ­Colomousse Trafic. Enfin, une gamme de douze unis peut s’associer harmonieusement à ces différentes textures et géométries.

Deux classes d’usure U3P3 et U4P3

Il s’agit donc d’un panel de graphismes très variés et d’un important travail mené sur les couleurs pour s’adapter aux différents domaines d’application : acidulées et vitaminées pour des crèches et des écoles, elles se font plus reposantes dans des lieux type hôpitaux.

Sarlon Trafic décline deux niveaux d’usure U3P3 et U4P3 qui ­correspondent à une épaisseur de la couche d’usure de 0,5 ou 0,65 mm. Le sol en U4P3 se posant de façon ­privilégiée dans des locaux contenant du matériel lourd amené à être déplacé régulièrement (en hôpital, par exemple). Ce PVC affiche aussi une résistance au poinçonnement inférieure à 0,13 mm, et un affaiblissement acoustique de 19 dB (17 dB pour la gamme Colomousse Trafic).

En terme de composition, il comporte en surface un film protecteur (une laque polyuréthanne) qui réduit l’encrassement donc facilite l’entretien et résiste à certaines taches, marques de chaussures, goudron… La couche d’usure puis le décor reposent sur deux couches compactes qui apportent le côté « plombant », séparées par un voile de verre garantissant la stabilité dimensionnelle. La couche finale en mousse assure la performance acoustique et subit un traitement bactériostatique et fongistatique pour améliorer l’hygiène. Avec une épaisseur totale de 3,25 ou 3,40 mm (respectivement en U3P3 et U4P3), le poids moyen de ce sol est de 2,7 ou 2,9 kg/m2. Pour compléter son offre globale, le fabricant propose dans la collection Sarlon un produit destiné à la pose dans les escaliers. Le nez de marche, intégré dans la structure du revêtement, arbore une couleur différente pour permettre un contraste visible, et subit en usine un grainage mécanique (soit strié) afin d’éviter de glisser.

Service lecteur 531

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°269

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

BAU 2019 : la grande réunion mondiale sur l’enveloppe des bâtiments

BAU 2019 : la grande réunion mondiale sur l’enveloppe des bâtiments

Le salon BAU à ouvert à Munich ce matin, lundi 14 janvier, et durera jusqu’au samedi 19 janvier. Tous les deux ans, BAU offre un unique point de vue sur l’évolution des matériaux et des techniques de[…]

14/01/2019 | MateriauxActualité
Technal lance un Club pour les prescripteurs

Technal lance un Club pour les prescripteurs

Membranes d'étanchéité (1/2) - En voie de traditionnalisation

Enquête

Membranes d'étanchéité (1/2) - En voie de traditionnalisation

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Enquête

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Plus d'articles